Rêves dans la maison de la sorcière, les
Genre: Epouvante , Horreur
Année: 2016
Pays d'origine: France
Editeur: Rue de Sèvres
Scénario:
Mathieu Sapin, Howard Phillips Lovecraft
Dessin:
Patrick Pion
Couleurs:
Walter Pezzali
 

Sa chambre d'étudiant avait été habitée deux siècles plus tôt par la vieille Keziah Mason, c'est pourquoi le jeune Walter avait décidé de vivre dans cet espace lugubre à la limite de l'insalubre, étudiant en mathématiques et physique quantique, il avait été happé par les rumeurs concernant cette soi-disante sorcière, une partie du folklore entourant cette effrayante femme semblait trouver écho dans des théories mathématiques, notamment celles relevant de la quatrième dimension et la possibilité d'avoir accès à différentes réalités.
Keziah Mason semblait avoir trouvé la clé pour se mouvoir librement, cette pensée obnubila Walter à tel point qu'il négligea ses études et son état de santé, ses rêves commencèrent à être hanter par de terribles visions, la vieille sorcière était toujours là, accompagnée de son horrible rat !

Difficile challenge que d'adapter du Lovecraft en bande dessinée, de nombreux auteurs (dont Druillet, Breccia ou Moore...) ont déjà tenté l'aventure avec plus ou moins de succès, Mathieu Sapin a choisi ici de transposer une de ses nouvelles peu connues ("La maison de la sorcière" éditée en 1933) dans une réalité plus contemporaine, l'histoire de Walter se passe donc de nos jours, si ce n'est la mansarde où il loge et quelques décors urbains à l'ambiance ancienne, le récit comporte de nombreux éléments ancrés dans notre époque.
Cet album nous plonge immédiatement dans la folie de son héros, Mathieu Sapin utilise les textes de Lovacraft sans préalable et sur cette base fait monter lentement la tension, sans trop en révéler, c'est une des réussites de cette adaptation, arriver à garder une part de mystère et de flou permanent, trop en montrer nuirait irrémédiablement à l'oeuvre, basée justement sur le fait de s'appuyer sur l'imagination du lecteur.
Patrick Pion est très à l'aise dans un style réaliste mais torturé, il rend l'intrigue intemporelle, stressante, presque suffocante, les crayonnés en noir et blanc pour illustrer les songes sont souvent magnifiques et terribles, c'est vraiment excellent, on regrettera juste quelques interventions de la sorcière qui perdent un peu de cette aura.
Un récit d'épouvante comme on en lit que trop peu, une porte d'entrée intéressante pour s'introduire dans l'univers de Lovecraft.

Note : 7/10

 

gregore

 

A propos de cette BD :

 

- Site de l'éditeur : http://www.editions-ruedesevres.fr/

Vote:
 
7.00/10 ( 1 Vote )
Clics: 1137
0
Écrire un commentaire pour cette bd Écrire un commentaire pour cette bd
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Infinite loop 2, The Infinite loop 2, The
Teddy a découvert l'amour pour très vite le perdre. Elle qui n'a pas pu corriger une anomalie humaine malgré les ordres de sa hiérarchie, mais qui au cont...
Remington 1 Remington 1
Remington et Grany excellent dans le domaine du vol, un talent familial vu que les deux frères sont de la famille Smisse, la plus célèbre lignée des roubl...
Arms Peddler 3, The Arms Peddler 3, The
Garami, Sona et Airi se sont échappé de la cité de Yuga en empruntant un ancien passage souterrain, à leur sortie, ils tombent nez à nez avec Genzo, le c...

Autres films Au hasard...