Batman Empereur pingouin
Genre: Super-héros
Année: 2017
Pays d'origine: Etats-Unis
Editeur: Urban Comics
Collection: DC Renaissance
Scénario:
John Layman
Dessin:
Jason Fabok, Andy Clarke, Henrik Johnsson, Sandu Florea, Jason Masters, Scott Eaton
Couleurs:
Jeromy Cox, Blond, Brett Smith
 

Non content d'être craint de tous, Oswald Cobblepot, dit le Pingouin, souhaite inverser la balance et réussir à se faire aimer de Gotham. Mais même le meilleur plan peut mal tourner... surtout quand le Joker s'en mêle, ou quand un nouveau-venu, qui se fait appeler Pingouin Empereur, s'apprête à prendre la tête de la pègre, et mettre à mal aussi bien Batman que Cobblepot...

Batman Empereur pingouin regroupe les Detective Comics #13-21, scénarisé par John Layman et dessiné principalement par Jason Fabok et Andy Clarke, la trame principale est sur la longue ascension d’Ignatius Ogilvy pour devenir l’Empereur pingouin, mais pour accomplir sa tache il libérera d’autres personnages emblématique de la franchise, Poison Ivy, Geule d’Argile et Zsasz…
Ce recueil évolue en parallèle de plusieurs autres séries, à savoir le "Batman" de Snyder, "Batman : Le Chevalier Noir" ou "Talon", si on est pas à jour dans sa lecture, il peut parfois être un peu difficile de suivre, mais Urban comics recontextualise assez l’ouvrage pour qu’une lecture attentive permette de comprendre tout les tenants et aboutissants du récit.
Globalement John Layman arrive à attiser l’attention du lecteur, le changement de posture du Pingouin mais surtout ce nouveau méchant issu de la base, se frayant minutieusement un passage vers un des plus hauts échelons du crime organisé de Gotham, amène un peu de fraîcheur dans son histoire, on s’y perd un peu parfois car les chemins sont tortueux mais on l’ensemble reste assez distrayant. Le récit sur le couple de scientifique Langstrom et les Man-bats est de la même veine. Celui dénommé "Ombres et fantômes" ("Detective Comics #21") par contre n’amène pas grand chose à ce volume et n’aiguise même pas la curiosité pour une future suite.
Visuellement c’est du sérieux, Jason Fabok et Andy Clarke font ici un travail minutieux, les planches sont vraiment superbes, dense, sans faille, ma préférence va néanmoins pour la touche de Clarke, un peu plus originale, des textures hachurées donnant plus de profondeur et un coté old-school efficace.
Pas indispensable, ni trop original, "Batman Empereur pingouin" assure tout de même le minimum pour mériter de figurer dans toute collection Batman, la puissance des planches aidant grandement.

Note : 7/10

 

gregore

 

A propos de ce comic :

 

- Site de l'éditeur : http://www.urban-comics.com/

Vote:
 
7.00/10 ( 1 Vote )
Clics: 342
0
Écrire un commentaire pour cette bd Écrire un commentaire pour cette bd
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Orphelins 2 Orphelins 2
Ringo a été le plus instable des "Orphelins", après avoir à de nombreuses reprises défié l'autorité de ses supérieurs, il n'accepte pas sa punition et...
Guerre des mondes, La - Diptyque Guerre des mondes, La - Diptyque
Voilà plusieurs jours que des projectiles précis et réguliers frappent la Terre depuis la Planète Rouge. Dans la petite bourgade d’Ottershaw en Angleter...
Turo 3 Turo 3
Turo poursuit sa quête qui empêchera Ur le noir, le frère banni du dieu Helios, de revenir sillonner la terre, c'est sur les conseils du crâne du Roi-sorc...

Autres films Au hasard...