Big Guy and Rusty the Boy Robot
Genre: Fantastique , Robots-Cyborgs
Année: 2017
Pays d'origine: Etats-Unis
Editeur: Glénat
Collection: Comics
Scénario:
Franck Miller, Geof Darrow
Dessin:
Geof Darrow
Couleurs:
Dave Stewart
 

Des scientifique japonnais tentent la plus grande expérience génétique de l’histoire de l’humanité, leur machine ultra-moderne est censée pouvoir créer la vie à partir de simples molécules, mais jouer à Dieu n’est pas sans conséquence, les expérimentations vont mal tourner et ce premier essai va enfanter un terrible et gigantesque monstre avide de destruction et de massacre.
En plus de détruire la ville et tuer ses habitants, le monstre transforme également certains humains en mutants reptiliens tout aussi agressifs !
L’armée déploie des hélicoptères de combat puis des tanks, rien n’y fait, en dernier recours ils envoient Rusty, un prototype de robot de combat, mais même lui se rend vite compte de son impuissance.
Les japonnais sont donc obligés, à contrecœur, de demander de l’aide aux américains, eux seuls possèdent un moyen d’annihiler la menace, leur robot géant Big Guy !

Après "Hard Boiled", "Big Guy and Rusty the Boy Robot" est la seconde réalisation du duo Miller / Darrow.
Etonnant est le mot qui pourrait qualifier le mieux ce titre ! Au premier abord on remarque le style très particulier de Geof Darrow, qui nous a récemment convaincu sur "Shaolin Cowboy", c’est visuellement que réside quatre vingt dix pourcent de l’intérêt de l’album, le dessinateur s’éclate à illustrer ce monstre géant, destructeur de ville, chaque planche grand format est un prétexte à des dessins détaillés au trait précis, son style propose une multitude de coup de crayon, chaque détail, chaque relief méritent une attention, on peine à imaginer le temps qu’il faut pour aboutir à un tel rendu, Dave Stewart ("Rumble") complète le tableau avec une colorisation également très soignée.
En ce qui concerne le scénario de Franck Miller ("Sin City", "300"), on est un peu plus sceptique, l’histoire principale, assez limitée, est plus une excuse pour laisser s’exprimer Darrow, elle se résume à la destruction de la ville et à l’affrontement avec le monstre, le style narratif est assez lourd, n’hésitant pas à être très descriptif et dithyrambique, c’est légèrement redondant surtout avec un dessin aussi minutieux, on préférera nettement le court récit de fin d’album, sur la plage, ne proposant pas la même narration et amenant une pointe d’humour et de critique sociétale.
"Big Guy and Rusty the Boy Robot" est avant tout un hommage visuel aux vieux films de monstres géants et à la japanimation, si on ne cherche pas plus loin, on passera certainement un sympathique moment de lecture !

Note : 6/10

 

gregore

 

A propos de ce comic :

 

- Site de l'éditeur : http://www.glenatbd.com/

Vote:
 
6.00/10 ( 1 Vote )
Clics: 993
0
Écrire un commentaire pour cette bd Écrire un commentaire pour cette bd
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Sept missionnaires Sept missionnaires
Dans l'Irlande du Ixième siècle, l'église catholique essaye de convertir les clans au christianisme, non sans difficulté, mais lorsqu'un groupe de viking ...
Doggybags 12 Doggybags 12
On a jamais été aussi proche de la fin de la franchise Doggybags, ce douzième et avant dernier volume a pour thème le Japon, un pays où les contes horrif...
Terre des vampires 1, La Terre des vampires 1, La
Après le sympathique "Manoir des Murmures" dont une intégrale vient de sortir, David Munoz revient chez les Humanos avec une nouvelle série donnant dans le...

Autres films Au hasard...