[M] [Critique] La bestia uccide a sangue freddo
Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Psychovision.net Index du Forum :: Giallo / Thriller / Krimi
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
xawa
99 % irradié
99 % irradié


Inscrit le: 28 Fév 2005
Messages: 1552

MessagePosté le: Dim Sep 24, 2006 3:54 am    Sujet du message: [M] [Critique] La bestia uccide a sangue freddo Répondre en citant



Film de Fernando Di Leo (1971) avec Klaus Kinski, Margaret Lee, Rosalba Neri, Jane Garret, John Karlsen, Gioia Desideri, John Ely...

Titre original : LA BESTIA UCCIDE A SANGUE FREDDO

Un château gothique transformé en clinique de luxe pour maladies mentales, dont les pensionnaires sont toutes des femmes, est le théâtre d'une série de crimes sordides. Le soir venu, une ombre sans visage hante les couloirs de la clinique à la recherche de ses victimes...

Spectacle bis s'il en est, LES INSATISFAITES... est un film mythique à plus d'un titre. Le montage, déjà : il est différent selon les pays et pendant des années les amateurs du genre de par le monde envièrent la France qui possédait une version "hard" du film, grâce à sa fameuse édition Farah film (celle visionnée par votre serviteur). Version hard qui contient notamment une scène de masturbation féminine en gros plan. Le titre, ensuite : LES INSATISFAITES POUPEES EROTIQUES DU PROFESSEUR HICHCOCK - et non Hitchcock comme on le lit parfois - étant en France le titre d'origine du film lors de son exploitation en salles, il a participé à créer cette aura mythique, reconnaissons-le : c'est un titre magnifique (la traduction littérale du titre italien donne LA BETE TUE DE SANG FROID). Quant au film lui-même il s'agit un giallo horrifico-érotique d'une rare violence que les spectateurs d'aujourd'hui, du moins les non-initiés, ne pourraient apprécier sans se moquer. Il faut bien le dire : l'oeuvre de Di Leo n'est pas très crédible avec ses doctoresses lesbiennes, ses patientes nymphos, ses meurtres commis n'importe comment, ses flics foireux (spécialement un inspecteur qui n'arrive pas à garder son sérieux alors qu'il voit un bain de sang avec au moins cinq filles mortes et qu'il doit neutraliser le coupable). Peu importe, LES INSATISFAITES... est un film malade suintant le sexe, la mort et la folie, un film où les femmes sont décrites comme folles et / ou perverses et dans lequel on tue à l'arme blanche (et lourde : hache, massue, arbalète...), en s'acharnant sur les victimes. Si une grande partie du métrage est composée de scènes érotiques - réussies d'ailleurs : les actrices sont de belles italiennes pulpeuses - LES INSATISFAITES... bluffe surtout le cinéphile par son final, que je ne dévoilerai pas ici totalement puisque le film vient de sortir en DVD en France (galette proposant deux montages différents et disponible un peu partout). Les puristes voulant découvrir le film et avoir la surprise sont prévenus : il faut arrêter la lecture ici. Donc pour les autres revenons à ce final incroyable, car parler des INSATISFAITES... sans le mentionner n'a à mon sens aucun sens (pour les répétitions, voyez avec M. Clavier) ; le coupable une fois démasqué s'enfuit dans les dédales du château-clinique et arrive dans une chambre où il massacre à la massue (!), et ce sans aucune raison, une demi-douzaine de gonzesses avant d'être abattu d'une quinzaine de balles par deux policiers (dont un franchement rigolard). La scène, filmée au ralenti et dans des torrents de sang, symbolise à elle toute seule le vent de liberté, de révolte et de folie qui déferlait alors dans le cinéma des années 1970. Peckinpah, Di Leo même combat ? Pourquoi pas ! Pardonnez ce propos naif mais n'oubliez pas que ces films bis (et cultes comme disent les éditeurs dvd) sortaient à l'époque en salles et étaient vus par des gens qui sortaient à peine des années soixante où censure et moralité rimaient avec moeurs et politique. Cette fin est d'autant plus impensable que l'auteur des crimes agissait dans un but purement mercantile et qu'il était déjà démasqué, et c'est ici aussi une preuve du génie de Di Leo : mélanger le giallo-machination et le giallo-psychose meurtrière. Le film force le trait en nous imposant un coupable désigné mais le bisseux respectable (on va dire habitué du genre c'est plus correct) aura tôt fait de découvrir l'assassin. Il est vrai que le suspense est peu efficace, que les effets gores peuvent en 2006 faire sourire mais l'ambiance qui se dégage du film, la diversité des crimes, l'érotisme à deux doigts de la pornographie, l'allure du tueur, la musique et le génial Klaus Kinski (ici très sobre) font des INSATISFAITES... un petit chef d'oeuvre du bis transalpin. Abjecte série Z pour les uns, pièce maîtresse du genre pour les autres (tout ce qui caractérise le bis est présent dans le film de Di Leo), voici une oeuvre qui ne laisse pas indifférent.

L'edition Vip :


L'édition Farah, mythique :


L'édition Horizon/Initial :



jaquette du dvd français, sous le titre La clinique sanglante :


Dernière édition par xawa le Sam Mar 03, 2007 5:57 pm; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Bigbonn
Psycho-cop
Psycho-cop


Inscrit le: 13 Déc 2004
Messages: 4597

MessagePosté le: Dim Sep 24, 2006 7:00 pm    Sujet du message: Re: Les insatisfaites poupées erotiques du professeur Hichco Répondre en citant

xawa a écrit:
Le titre , ensuite : LES INSATISFAITES POUPEES EROTIQUES DU PROFESSEUR HICHCOCK - et non Hitchcock comme on le lit parfois - etant en France le titre d'origine du film lors de son exploitation en salles , il a participé ici a créer cette aura mythique , reconaissons le : c'est un titre magnifique

Je le reconnais sans peine et je partage ton avis. new_noel

En revanche, il est crédité du titre Les insatisfaites poupées érotiques du Docteur Hitchcock dans la Saison 83 (car il a connu une sortie parisienne le 17 novembre 1982) et non du professeur Hichcok, mais peut-être par erreur; la confusion sur le nom étant clairement volontaire de la part des distributeurs. Ce dernier nom avait d'ailleurs été utilisé par Riccardo Freda pour L'effroyable secret du Docteur Hichcock, un film de 1962.

Pour Les insatisfaites, sorties en 1982 donc, la Saison précise qu'elles étaient interdites aux moins de 18 ans et exploitées dans "le ghetto des salles spécialisées dans le X" et que, "agrémenté de quelques séquences croustillantes côté sexe et de flash-backs aussi interminables qu'inutiles dans le contexte d'une intrigue totalement incohérente, le film oscille constamment entre le porno et le giallo". Visiblement, le critique ne lui avait pas trouvé le même charme que toi...
Ultime précision de sa part: le Docteur Hitchcock "joue ici les arlésiennes puisqu'aucun membre du personnel hospitalier ne porte son nom..."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
xawa
99 % irradié
99 % irradié


Inscrit le: 28 Fév 2005
Messages: 1552

MessagePosté le: Dim Sep 24, 2006 7:14 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je ne savais pas que ce film n'etait sorti qu'en 1982 , ca change tout

Quant au titre , la video diffusée par Farah Film etait la copie "salles" avec le titre " Les insatisfaites ... Hichcock " .


Et evidemment ce n'est pas ce qu'on appelle un "bon film" c'est un pur produit d'exploitation plus ou moins reservé a un certain type de spectateur ... Et pourtant les saisons etaient a l'epoque plutot favorables au bis et au cinema dit "populaire" icon_wink
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Bigbonn
Psycho-cop
Psycho-cop


Inscrit le: 13 Déc 2004
Messages: 4597

MessagePosté le: Dim Sep 24, 2006 7:29 pm    Sujet du message: Répondre en citant

xawa a écrit:
Je ne savais pas que ce film n'etait sorti qu'en 1982 , ca change tout

En France en tout cas! Je suppose quand même qu'il était sorti 10 ans plus tôt en Italie et peut-être ailleurs aussi.

Citation:
Et evidemment ce n'est pas ce qu'on appelle un "bon film" c'est un pur produit d'exploitation plus ou moins reservé a un certain type de spectateur ... Et pourtant les saisons etaient a l'epoque plutot favorables au bis et au cinema dit "populaire" icon_wink

Bah, disons que là, Philippe Ross n'avait pas trop accroché. C'est aussi pour ça que Psychovision existe, non? Pour repêcher ce genre de films notamment.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Toxic_avenger
80 % irradié
80 % irradié


Inscrit le: 26 Nov 2004
Messages: 762

MessagePosté le: Mar Oct 31, 2006 11:07 am    Sujet du message: Répondre en citant

Sur la fiche technique proposée par le DVD, la date de sortie française est indiquée au premier mars 1983. vache_bu

Je suis assez d'accord avec xav en ce qui concerne le film, surtout la fin.
la séquence pré-générique mérite également d'être mentionnée puisqu'après cinq minutes à suivre l'assassin déambuler dans la clinique et choisir son arme (hache, épées, dagues, massues, tout ça exposé dans la salle commune d'un institut psychiatrique peuplé de suicidaires et autres donzelles aux pulsions meurtières ico_mrgreen)... il ne se passe rien !
Et surtout, comment omettre de mentionner Rosalba Neri, à tomber dans sa tenue noire échancrée de partout... new_mur
Pas un bon film à proprement parler (rien à voir avec les polars du réalisateur), mais une chouette oeuvrette d'exploitation qu'on peut désormais découvrir pour pas cher.


Dernière édition par Toxic_avenger le Lun Fév 19, 2007 7:28 pm; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Walter Paisley
99 % irradié
99 % irradié


Inscrit le: 27 Nov 2004
Messages: 1399
Localisation: Place du Colonel Fabien

MessagePosté le: Ven Jan 19, 2007 11:17 pm    Sujet du message: Répondre en citant

C'est vrai que c'est un excellent film. Et le giallo et son esthétique ici assez gothique se marrie très bien avec l'érotisme plutôt cru de la chose. La scène dans la serre est superbe, de même que celle avec Rosalba Neri au pieux, avec la venue du tueur.
En fait, le scénario, très bête, n'est qu'un pretexte pour étaler de telles scènes jusqu'au boutistes (c'est non seulement très érotique, mais aussi très sanglant). C'est une forme de complaisance typiquement bis italien (à mille lieu des Uncut, pourtant eux aussi très complaisants sur le sexe et la violence) et c'est très plaisant.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
xawa
99 % irradié
99 % irradié


Inscrit le: 28 Fév 2005
Messages: 1552

MessagePosté le: Sam Jan 20, 2007 3:00 pm    Sujet du message: Répondre en citant

mallox a écrit:
xawa a écrit:
La verité c'est que Mallox s'est pignolé deux ou trois devant le film et tente de se justifier ici ico_mrgreen


'tu sais qu't' uh parles hein? new_lang

lo lol lol lol lol cot cot lo lol lol lol cot cot




affraid
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mallox
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 10 Sep 2006
Messages: 16074
Localisation: Vendée franco-française

MessagePosté le: Sam Jan 20, 2007 3:07 pm    Sujet du message: Répondre en citant

xawa a écrit:
mallox a écrit:
xawa a écrit:
La verité c'est que Mallox s'est pignolé deux ou trois devant le film et tente de se justifier ici ico_mrgreen


'tu sais qu't' uh parles hein? new_lang

lo lol lol lol lol cot cot lo lol lol lol cot cot




affraid


fainaim01 Lenzi Lenzi ! Lenzi ! fainaim01

ico_mrgreen
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
xawa
99 % irradié
99 % irradié


Inscrit le: 28 Fév 2005
Messages: 1552

MessagePosté le: Sam Mar 03, 2007 2:04 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je vous nique. icon_confused
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
flint
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 13 Mar 2007
Messages: 8815
Localisation: cusset-plage

MessagePosté le: Mer Mar 21, 2007 6:57 pm    Sujet du message: Répondre en citant



La jaquette du DVD de Rarovideo. En voyant les bonus, ainsi que ceux de Amuck, force est de constater que la belle Rosalba n'a pas très bien vieilli (contrairement à Barbara Bouchet, par exemple).
Sinon, pour mettre fin à une légende, la fameuse scène de masturbation impliquant Rosalba Neri a bien été effectuée par une doublure (l'une possède une cicatrice au-dessus du pubis, pas l'autre).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Throma
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 25 Nov 2004
Messages: 3520
Localisation: Masse à chaussettes

MessagePosté le: Lun Oct 15, 2007 2:16 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bigbonn a écrit:
xawa a écrit:
Je ne savais pas que ce film n'etait sorti qu'en 1982 , ca change tout

En France en tout cas! Je suppose quand même qu'il était sorti 10 ans plus tôt en Italie et peut-être ailleurs aussi.

Citation:
Et evidemment ce n'est pas ce qu'on appelle un "bon film" c'est un pur produit d'exploitation plus ou moins reservé a un certain type de spectateur ... Et pourtant les saisons etaient a l'epoque plutot favorables au bis et au cinema dit "populaire" icon_wink

Bah, disons que là, Philippe Ross n'avait pas trop accroché. C'est aussi pour ça que Psychovision existe, non? Pour repêcher ce genre de films notamment.


En réalité, le film est sorti une premiere fois en France le 1er mars 73 sous le titre "Les insatisfaites poupées érotiques".
Dans la Saison 73, Paul Vecchiali, déjà, l'éreinte en évoquant : "la stupidité du scénario, la gratuité des séquences érotiques, la prétention de la mise en scène, la nonchalance de Kinski et Margaret Lee", etc...
(de toute façon, les 3/4 des films que l'on aime sont systématiquement descendus sauf, allez savoir pourquoi, rares exceptions comme par exemple "Les vierges de la pleine lune / vierges maudites de Dracula" où le responsable de la critique se montre alors plutôt indulgent.
_________________
http://www.vhs-survivors.com/myvhs.php?alias=Throma
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
princesse.rosebonbon
Stade de décomposition
Stade de décomposition


Inscrit le: 22 Aoû 2005
Messages: 2191
Localisation: variable

MessagePosté le: Lun Oct 15, 2007 10:12 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Throma a écrit:
de toute façon, les 3/4 des critiques de films sont des cons.

je n'aurais pas dit mieux icon_cool
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
flint
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 13 Mar 2007
Messages: 8815
Localisation: cusset-plage

MessagePosté le: Mar Juin 10, 2008 1:49 pm    Sujet du message: Re: [M] [Critique] La bestia uccide a sangue freddo Répondre en citant

xawa a écrit:

Spectacle bis s'il en est, LES INSATISFAITES... est un film mythique à plus d'un titre. Le montage, déjà : il est différent selon les pays et pendant des années les amateurs du genre de par le monde envièrent la France qui possédait une version "hard" du film, grâce à sa fameuse édition Farah film


C'est là où le spectateur s'y perd, une fois n'est pas coutume dans le cinéma d'exploitation de cette glorieuse décade.
Les deux éditions DVD les plus récentes (Rarovideo et BL Films) proposent une version faisant 1h30mn28s (29s pour BL, allez savoir pourquoi).
Une autre version (en langue anglaise, dont j'ignore la source) fait quant à elle 1h36mn02s.
Afin de déterminer toutes les différences, il faudrait pouvoir disposer de plusieurs télés les unes à côté des autres (ce qu'il m'est impossible de faire, et tant mieux, parce que ça doit être plutôt chiant).
Cela dit, l'un des passages manquants sur la Rarovideo et sur la BL concerne la scène d'amour entre Anne (Rosalba Neri) et le jardinier, dans la serre.

On commence lorsqu'Anne fait une fugue du château lors de la petite soirée entre les patients et le personnel :



Jusqu'au départ d'Anne de la serre, qui se précipite dans les bras de deux infirmiers venus la récupérer :



La première capture se situe à 31mn40 pour la version la plus longue, 31mn05 pour la Rarovideo. Curieusement, elle se situe aussi à 31mn40 pour la BL.

La seconde capture se situe à 42mn20 pour l'édition longue, 40mn20 pour la Rarovideo ; et 41mn15 pour la BL.

Ce qui démontre que le montage de la BL, bien que d'égale durée avec la Rarovideo, est néanmoins différent. Pourtant, le découpage du passage dans la serre est identique :


Anne aperçoit le jardinier pénétrant dans la serre...


... Elle se déshabille...


... Le couple s'allonge par terre...


... et après, aussi bien sur la Rarovideo que la BL, on a un furtif baiser...


... et puis on retourne au château...

On ne reverra le couple que quelques minutes plus tard, s'échangeant un baiser, avant de se disputer.
Manque donc une scène d'amour longue d'environ 1mn30 :





Pas indispensable, diront certains, quoique... les fesses de Rosalba Neri...
Bref, quelqu'un connaîtrait-il la durée des VHS françaises éditées autrefois par VIP et Farah (voire Initial), et celles d'autres éditions DVD ?
Et savoir donc la durée de la version "uncut" de ce pur CHEF D'OEUVRE du cinéma bis...

... (qui est un giallo, mais je ne dis pas cela pour foutre la merde).


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mallox
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 10 Sep 2006
Messages: 16074
Localisation: Vendée franco-française

MessagePosté le: Mar Juin 10, 2008 2:03 pm    Sujet du message: Re: [M] [Critique] La bestia uccide a sangue freddo Répondre en citant

flint a écrit:
... (qui est un giallo, mais je ne dis pas cela pour foutre la merde).


Et je l'ai pas mis dans la database giallo ce film hé salope tyrolienne ?!

flint a écrit:

Une autre version (en langue anglaise, dont j'ignore la source) fait quant à elle 1h36mn02s.


Ah oui, tiens c'est la mienne, mais je sais pas d'où elle provient ! Elle pête la forme cette copie ! frank_PDT_10
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
xawa
99 % irradié
99 % irradié


Inscrit le: 28 Fév 2005
Messages: 1552

MessagePosté le: Mar Juin 10, 2008 2:47 pm    Sujet du message: Répondre en citant

En fait, c'est tout simple je crois : la version française salles est une version cochonne avec inserts hards.



C'est celle qu'on retrouve chez Farah icon_wink


On peut pas voir de version plus intégrale que la version française ico_mrgreen
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Psychovision.net Index du Forum :: Giallo / Thriller / Krimi Toutes les heures sont au format GMT
Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum




Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com Charcoal2 Theme © Zarron Media