[Fast Covid Prod] Le Fleuve de la mort - 1986

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Psychovision.net Index du Forum :: Autres genres
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
mallox
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 10 Sep 2006
Messages: 16074
Localisation: Vendée franco-française

MessagePosté le: Mar Mar 24, 2020 9:03 am    Sujet du message: [Fast Covid Prod] Le Fleuve de la mort - 1986 Répondre en citant



Le Fleuve de la mort- 1986
(River's Edge)

Origine : États-Unis
Genre : Drame criminel

Réalisé par Tim Hunter (& John Daly)
Avec Crispin Glover, Keanu Reeves, Ione Skye, Daniel Roebuck, Dennis Hopper...

Sur la berge d'une rivière repose le corps dénudé d'une adolescente brutalement assassinée. Dans le lycée voisin, le jeune Samson, se vante auprès de Matt et ses amis d'être le meurtrier. Saouls et drogués, les adolescents se rendent près de la rivière et découvrent que leur ami n'a pas menti. Ils décident, contre toute attente, de protéger Samson, et instaurent une véritable loi du silence...






River's Edge, aka Le Fleuve de la mort, est tiré d'un fait réel . Il s'inspire de l'assassinat de Marcy Renee Conrad, le 3 novembre 1981, violée et étranglée par un Anthony Jacques Broussard à Milpitas, en Californie. Pour l'anecdote morbide, Broussard s'est vanté du crime, montrant le corps à au moins treize personnes différentes ; malgré cela, le crime n'a pas été signalé avant deux jours.
S'il s'inspire de faits avérés, Neal Jimenez, son scénariste (qui enchainera avec "Quand la rivière devient noire" et adaptera également Dean R. Koontz et son roman "La Cache du Diable (Hideaway)" pour en faire Souvenirs de l'au-delà", avec Jeff Goldblum, en 1994) n'hésite pas à en rajouter une couche, voire plusieurs, bien épaisses...






Outre son improbable pitch qui confirme la règle voulant que "plus une histoire est invraisemblable, plus elle est vraie", on se retrouve avec une bobine gratinée. Dennis Hopper campe un homme en planque (recherché par la police depuis 20 ans !) qui vit en refourguant de l'herbe. Mais ce n'est pas tout ! Le même homme ne quitte jamais sa poupée gonflable, censée représenter sa femme décédée, qui plus est restée à l'âge de sa mort. Lui-même, entrainé dans cette histoire de fous, se retrouve même à promener ladite poupée en pleine supérette, ce avant de la jeter, considérant cette dernière comme ayant été maculée par notre jeune tueur irresponsable mimant une fellation et la souillant de fait...

... ailleurs les jeunes garçons de 12 ans y fument des joints, conduisent de grosses caisses et n'hésitent pas à rentrer par effraction chez les voisins avant de se tirer avec une arme à feu. L'un d'entre-eux est même prêt à tuer son frère, ce dernier, ayant rompu la loi de l'omerta en dénonçant l'assassin deux jours après. Un assassin qui, soit dit en passant, se pavane, fier de lui, faisant même visiter le lieu de son forfait à qui le veut, avec le cadavre de la jeune femme laissé tel quel).






Toujours disponible en dvd chez MGM, Le Fleuve de la mort allie teen movie glauque, thriller, psycho-killer et drame d'une adolescence en pleine transition vers l'âge adulte et, de fait, en quête d'elle-même.

Bien entendu, il est difficile de ne pas évoquer la présence d'un Keanu Reeves en début de carrière ; il livre d'ailleurs une prestation impeccable en jeune homme tourmenté, hésitant à garder le secret tandis qu'il vit ses premiers émois amoureux avec la jeune Clarissa (Ione Skye/Les passagers de l'angoisse). Il s'y montre très sobre, en tout cas au regard du reste des personnages que les acteurs ont à camper. Mais outre Dennis Hopper, plus allumé que jamais, celui qui emmène Le Fleuve de la mort dans un fort courant de folie pure, proche de l'hallucination, n'est autre que Crispin Glover (on l'a déjà aperçu auparavant - et entre autres - dans Vendredi 13: Chapitre final, "Ras les profs!", "Retour vers le futur" et "Comme un chien enragé"). Comme investi d'une mission - celle de couvrir son ami - il traverse Le Fleuve de la mort comme en roue libre, avec un naturel désarmant.
En apprenti assassin et au jeu du plus déjanté au sein d'une ville où les habitants paraissent à peu près tous dégénérés, Daniel Roebuck n'est pas mal non plus !






À noter enfin que River's Edge a reçu de façon méritée le prix du meilleur film de l'Independent Spirit Award, en 1986 (par le "Film Independent" qui organise en parallèle le festival du film de Los Angeles - Le LAFF : Le Los Angeles Film Festival - où sont d'abord projetés les films sélectionnés aux Spirit Awards). Quant à son réalisateur, Tim Hunter, eut égard au petit patelin où se déroule le film, ainsi qu'au cadavre découvert en prélude, il n'est pas étonnant que David Lynch fit appel à lui en 1989 et 1990 pour tourner pas moins de trois épisodes de la série "Twin Peaks".
Plus qu'un film, plus qu'une œuvre singulière, River's Edge, avec ses personnages qui ne se projettent pas dans l'avenir, n'est pas sans évoquer "De sang-froid" de Truman Capote, adapté à l'écran par Richard Brooks. Quoi qu'il en soit, il demeure encore à ce jour un véritable trip filmique !






En rapport avec le film :

# La carrière de Crispin Glover s'est mise en pause durant 3 ans après River's Edge et avant de reprendre juste avant Sailor et Lula, et pour cause : Glover et les producteurs ne sont pas parvenus à un accord financier lui permettant de reprendre son rôle de George Mcfly dans Retour vers le futur 2 (1989), une tentative contractuelle qui a duré plus d'un an. Cependant les producteurs ont, sans sa permission, redonné vie au personnage, en assemblant des images archivées et de nouvelles scènes (en utilisant une doublure). Glover a alors poursuivi le producteur du film, Steven Spielberg, et a gagné. Une affaire qui a ensuite incité la "Screen Actors Guild" à élaborer de nouveaux règlements quant à l’utilisation des images des acteurs.

# Selon d'autres sources (complémentaires ?), Crispin Glover, qui reçut des éloges critiques pour sa prestation dans River's Edge, aurait, de son côté, outre d'avoir pris la grosse tête, sombré durant un moment dans la drogue et notamment l'héroïne (une information à prendre avec précaution - rumeur ou réalité ? Je n'en miserai pas un bras !).
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sigtuna
Super héros Toxic
Super héros Toxic


Inscrit le: 08 Jan 2010
Messages: 4456

MessagePosté le: Mer Mar 25, 2020 9:25 am    Sujet du message: Répondre en citant

enaccord8
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Psychovision.net Index du Forum :: Autres genres Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum




Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com Charcoal2 Theme © Zarron Media