Sabre et l'épée 1, Le
Titre tome: La Yesha
Genre: Fantasy , Asie , BD européennes
Année: 2006
Pays d'origine: France
Editeur: Delcourt
Scénario:
David Chauvel
Dessin:
Hervé Boivin
Couleurs:
Christophe Araldi
 

Au premier abord, en feuilletant cette Bd qui, il y a peu, envahissait toutes les têtes de gondoles de mes libraires préférés, j'y ai trouvé tout ce que je n'aimais pas. Dessin statique, couleurs plates, cadrages classiques et un quelque chose d'un peu trop papier glacé dans l'ensemble. Preuve qu'il ne faut pas forcément se fier aux apparences...

Bien sûr je n'aime pas trop ce genre de dessin, mais avec le temps on s'y fait et surtout, le scénario est génial puisque l'on retrouve ici une ambiance bien rare dans le monde de la Bd, qui pourrait se rapprocher des films de sabres Honk kongais, les Wu Xia Pian.

Xingfu est un village chinois plutôt calme, gardé par un jeune homme, sabreur de grand talent, Wu Gang, qui tue toute personne armée entrant dans le village. Mais un jour arrive un vieillard mystérieux ne portant qu'un demi sabre. Wu Gang le laisse donc filer, puisque l'homme n'est pas vraiment armé. Sa vie s'en trouvera changée à jamais et un long périple commence pour lui sur les traces de deux  légendaires épées.


Ce premier tome, malgré le dessin que je n'aime pas du tout, est passionnant, entretenant le mystère et nous plongeant dans des combats géniaux entre autres contre des démons chinois. Dommage que le tout soit un peu statique et j'aurais préféré plus d'audace de la part du dessinateur.

Malgré tout, les personnages sont très intéressants et attachants puisque David Chauvel les entoure d'une aura mystérieuse qui nous donne envie d'aller bien plus loin dans l'histoire pour en savoir encore plus.

Un scénario écrit comme une sorte de quête initiatique sur fond de légendes chinoises qui aurait mérité à mon sens un meilleur traitement, peut-être plus inspiré de film tel que Hero ou Le secret des poignards volants, c'est-à-dire avec une esthétique bien plus prestigieuse et bien plus tape à l'oeil que cet espèce de papier glacé qui nous est servi ici.

Reste donc une histoire intéressante et un dessin qui malgré tout se laisse regarder. Pour les amateurs de film de sabres voilà une Bd intéressante.


Note : 6,5/10

 

Le Cimmerien

 

A propos de cette BD :

 

- Site de l'éditeur : http://www.editions-delcourt.fr/

Vote:
 
6.00/10 ( 1 Vote )
Clics: 2781
0
Écrire un commentaire pour cette bd Écrire un commentaire pour cette bd
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Nuit des morts vivants 2, La Nuit des morts vivants 2, La
Pour survivre aux attaques de morts vivants, Lizbeth, Leland et quelques rescapés se sont mis à l'abri dans un immense hôtel, mais ils ne sont pas totaleme...
Minas Taurus 1 Minas Taurus 1
Grèce, Ve siècle avant JC. Un homme se réveille presque nu, affamé et transi de froid dans une ville qu'il ne connait pas, il n'a aucun souvenir de son pa...
Pourquoi j'ai voulu détruire ce monde Pourquoi j'ai voulu détruire ce monde
Les hommes ont bien avancé leur conquête de l'espace et une partie de la population vit désormais dans des vaisseaux spatiaux, le Tore de Stanford est l'un...

Autres films Au hasard...