Starchild - Eveils
Genre: Roman graphique , Comics , Fantasy
Année: 2005
Pays d'origine: Etats-Unis
Editeur: Kymera
Scénario:
James Owen
Dessin:
James Owen
 

Tout commence lorsque Homer Higgins puis son frère Matthew se mettent à la recherche de leur père disparu. Cette quête les mène au petit village de Fool's Hollow et à ses citoyens plus bizarres les uns que les autres. Autour de la poursuite d'un mystérieux manteau se mêleront rapidement magie, coups de théâtre et fées ! L'enjeu de cette rivalité est de déterminer qui sera le prochain Starchild. En effet, une fois par siècle des conteurs se réunissent à Fool's Hollow pour une nuit et livrent leurs histoires chacun leur tour. Mais celle que raconte celui qui porte le manteau du Starchild devient la réalité ! C'est ainsi qu'une fois par siècle le monde change...


Difficile de chroniquer et surtout de classifier l'oeuvre de Owen, un imposant ouvrage de 264 pages mélangeant bande-dessinée, livre d'illustration et conte. On est littéralement transporté dans un monde de magie et de féerie, l'auteur pioche son inspiration un peu partout mais crée un univers unique.

L'ouvrage est donc très référentiel, par son récit s'inspirant entre autre des frères Grimm et d'Andersen et par certains de ses personnages, on s'amusera à reconnaître Neil Gaiman dans la peau d'un "Conteur - Jardinier" (Little Neil) ou même Wolverine format "nain" (Serbius). Mais aussi par ses dessins proche de ceux de Bernie Wrightson (Frankenstein) et Joseph Clement Coll.

Ces illustrations tout en noir et blanc sont tout bonnement splendides, les planches sont d'une densité et d'une complexité incroyable. On ne peut que s'ébahir devant le travail minutieux qui a été réalisé ici.

Mais Il faut tout de même reconnaître que ce voyage au pays des conteurs réclame un effort pour le lecteur, on ne lit pas Starchild comme n'importe quel comics, ici il faut de l'investissement, il faut se concentrer uniquement sur sa lecture. Comme le dit si bien Bill Willingham (Fables) : "Starchild est l'un de ces puzzles de 1000 pièces..." un puzzle dont on ignorerait l'apparence et où chaque nouvelle pièce servirait à compléter une partie et chaque partie éclaircirait un peu la finalité du jeu. En effet James Owen a morcelé son histoire, il nous dévoile les éléments non chronologiquement et souvent suivant différents points de vus et techniques (courriers, narration ou bd). On se demande parfois qui est qui (l'introduction de Paul Chadwick est à ce titre une aide précieuse) à cause des histoires et périodes entrelacées et il est même souvent nécessaire de revenir un peu en arrière afin de tout comprendre.

Une oeuvre de fantasy vraiment incontournable mais qui demande un réel effort de lecture dut à sa relative complexité...


Note : 9/10

 

gregore

 

A propos de ce comics :

 

- Site de l'éditeur : http://www.kymeracomics.com/

Vote:
 
7.67/10 ( 3 Votes )
Clics: 2527
0
Écrire un commentaire pour cette bd Écrire un commentaire pour cette bd
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Sons of the devil 1 Sons of the devil 1
Travis est un type comme les autres : il a un chien, un boulot médiocre, un patron odieux et il a peur de s’engager avec sa copine. Sauf que Travis a un ce...
Remington 1 Remington 1
Remington et Grany excellent dans le domaine du vol, un talent familial vu que les deux frères sont de la famille Smisse, la plus célèbre lignée des roubl...
Mandragore 1, La Mandragore 1, La
  1892. Les Fathers of Realms. Tel est le nom de la société secrète qui s'impose comme la plus puissante de l'Angleterre victorienne. Depuis que les démon...

Autres films Au hasard...