Chevaliers du Zodiaque 01, les
Genre: Shonen , Manga
Année: 1997
Pays d'origine: Japon
Editeur: Kana
Titre VO: St Seiya
Scénario:
Masami Kurumada
Dessin:
Masami Kurumada
 

Les chevaliers du zodiaque s'en vont toujours à l'attaque en chantant bien haut cette chanson, c'est la chanson des héros"...

Ah je vous voit vous aussi fredonner cette chanson bien connue et il remonte alors à votre mémoire des images... Si vous vous souvenez de cela, c'est que vous êtes comme moi un presque trentenaire nostalgique et que vous avez connu quasiment depuis le début les affrontements superbes de Seiya et de tous ces amis contres les forces du mal d'Hadés! Les chevaliers du Zodiaque!! Et oui, toute notre jeunesse pour certains et surtout c'est que ça dure ! Mais avant de nous plonger dans la dernière production estampillée St Seiya, remontons aux origines des chevaliers d'Athéna avec le premier volume d'une série qui en comprend 28 dessinés par un maitre mangaka : KURUMADA Masami.

Considéré par certains comme un maître donc, Kurumada commence sa carrière dans le très important magazine de prépublication hebdomadaire Shonen Jump. La particularité du mangaka, c'est un trait dur, appuyé et donc des personnages massifs. Pas étonnant que Kurumada débute avec un manga de boxe (de la baston déjà) : "Ring ni kakero".

Mais le vrai succès arrive en 1986 où la simple baston se fait mythique et même mythologique avec St Seya et son armure de pégase! Le manga s'exporte, l'anime marche, on est en face d'un véritable phénomène au même titre que Dragonball ou plus proche de nous Naruto et Bleach.

Bon, je ne vais pas m'attarder si vous le permettez sur l'ensemble des chevaliers du zodiaque et leur complexe découpage entre Sanctuaire, Asgard, Poseidon et Hadés. Ce découpage est surtout valable pour l'animé qui aime à rallonger les scènes d'actions. Ainsi, dans le manga Sanctuaire ce sont douze épisodes pour soixante treize dans la série. Je vais plutôt vous parler, si vous le voulez bien, du premier tome de l'oeuvre de Kurumada.

 

 

Ce premier tome s'ouvre donc sur un des fameux entraînements de Seiya avec son maître Marine, la jeune femme au masque. Bien sûr, dès le début on est marqué par le trait un peu vieillot du manga, certains diront old school. Le chara design reste simple mais à la fois compréhensible et chaque chevalier par la suite est très clairement défini et en regardant les armures, malgré le trait simple et appuyé du mangaka, on se rend compte qu'elles sont parfaitement détaillées!

Seiya est un jeune orphelin que la fondation graad a recueilli dans le but de faire de lui et d'autres orphelins des chevaliers du zodiaque. Mais on ne devient pas protecteur d'Athéna et du bien aussi facilement. Tous les jours il faut se dépasser, tous les jours il faut s'entraîner. Et Seiya a une bonne raison de travailler aussi dur : retrouver sa soeur. Les chevaliers du zodiaque, surtout par rapport au chevalier Pégase, se classe dans les mangas dit Nekketsu : un personnage souvent orphelin, mettant en avant les valeurs telles que l'amitié, le courage et le dépassement de soi. Et dès ce premier tome Seya va devoir faire preuve de force et de courage puisque ce sont trois combats qui nous sont proposés. Dont un pour moi mythique puisque c'est la première fois que Seiya endosse sa fameuse armure de Pégase. Un combat contre Shina particulièrement sombre et violent. Kurumada est vraiment passé maître dans l'art de mettre en scène ce genre d'action. Décor quasi inexistant mais on sent l'impact des poings, la force des attaques et la souffrance des personnages. Si le trait peut paraître rudimentaire et parfois un peu dépassé, il n'en reste pas moins que ce manga (comme Ken d'ailleurs dans un autre genre) reste pour moi une référence en matière de manga musclé et gonflé de testostérone.

 

Mais là où l'on aurait pu avoir qu'une histoire de bagarres parmi tant d'autres, il existe toute une mythologie propre au chevalier du zodiaque et chaque personnages et parfaitement travaillé.

La figure centrale reste Seiya, cet orphelin habité par l'amour de cette soeur perdue, sorte de Lancelot du lac, courageux et fort, parti à la quête d'un graal lointain et souvent trahi. On comprend les motivations du personnage et on a pas besoin de chercher très loin.

Mais par exemple dès le premier combat du jeune garçon, comment ne pas voir un discours anti-raciste : le futur chevalier Pégase affronte Cassiope. Les motivations de ce dernier sont très claires, l'armure ne doit pas revenir à un étranger, Seiya étant japonnais et Cassiope grec...

Les chevaliers du zodiaque est un un Shonen, c'est-à-dire un manga fait pour les jeunes garçons, donc au milieu des combats et des histoires passionnantes se dresse une sorte de morale basée sur le dépassement de soit, le respect de l'autre etc,

Bien sûr le manga de Kurumada est avant tout une série d'aventures passionnantes, enfin du moins pour moi elles le sont, dans lesquel j'aime me plonger presque par nostalgie. J'espère que les nouvelles générations venues aux mangas par d'autres oeuvres auront toujours plaisir à se plonger dans l'histoire de St Seiya. D'ailleurs ce dernier n'est pas mon personnage préféré, c'est pourquoi ce premier tome n'est pas forcement celui que j'ai le plus de plaisir à lire, même s'il permet bien sûr de comprendre beaucoup de chose. Par la suite, en fait dès le tome 2, de nouveaux personnages font leur apparition : le cygne et le dragon entre autres. Les combats deviennent encore plus prenants et le mystère qui entoure certains chevalier s'épaissit, Une menace rôde autour d'eux. Sauront-ils s'allier pour affronter les forces du mal? Suite au prochain épisode. En tout cas n'hésitez pas à vous plonger dans ce manga old school, je vous assure c'est un classique, un petit bijou!

 

Note : 10/10

 

Le Cimmerien

 

A propos de ce manga :

 

- Site de l'éditeur: http://www.mangakana.com/

Vote:
 
7.00/10 ( 4 Votes )
Clics: 2336
0
Écrire un commentaire pour cette bd Écrire un commentaire pour cette bd
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Lady Mechanika 2 Lady Mechanika 2
Mechanika City, cérémonie d'ouverture de la convention Mechani-Con, Lord Blackpool tient la vedette avec son Hélio-Krak, un engin volant gigantesque servan...
Licorne 4, La Licorne 4, La
L'expédition de Venise s'est achevée sur un terrible échec. Une pandémie va bientôt ravager le continent... puis le monde. L'humanité entière devra bient...
Isabellae 3 Isabellae 3
Isabellae et ses compagnons ont frôlés la mort, condamnés à errer sur une barque en pleine mer, sans vivre ni eau potable, ils ne doivent leur salut qu'à...

Autres films Au hasard...