Nova Genesis
Titre tome: Intégrale
Genre: BD européennes , Intégrales , Science-fiction
Année: 2003
Pays d'origine: France
Editeur: Glénat
Collection: Grafica
Scénario:
Pierre Boisserie
Dessin:
Eric Chabbert
Couleurs:
Bruno Pradelle
 

Will Jungkuntz est en apparence un jeune homme comme les autres, si ce n'est que ses parents étant décédés alors qu'il était très jeune, il a été recueilli par sa tante Mira et son époux. Mais en ce jour de remise des diplômes qui doit l'amener à entrer prochainement à l'université, une succession d'événements violents et incompréhensibles vont s'enchaîner : Will est subitement pris pour cible à la fois par l'armée et une escouade d'hommes en noir obéissant à un mystérieux commanditaire, Gordon Thomas. Pris entre deux feux, le jeune homme est sauvé par un certain Bob Copeland, un scientifique de l'armée qui semble en savoir long sur les raisons qui poussent les deux camps à vouloir récupérer Will. Celui-ci serait en effet le résultat d'une expérience secrète ayant pour but de concevoir un être d'exception par manipulation génétique en lui implantant des bio-chips pour en augmenter les capacités physiques et psychiques. Fuyant en compagnie de la petite amie du jeune homme, Lolita, le trio se rend à un laboratoire du lac Powell, lieu où Will aurait été conçu, toujours poursuivi par l'armée et les hommes de Gordon qui se révèle être un confrère de Copeland impliqué lui aussi dans le projet.

Mais la nature de l'expérience, sur laquelle Copeland est toujours resté évasif, se révèlera être bien davantage qu'une simple manipulation génétique - prenant même des dimensions cosmiques - et les capacités de Will, capables de modifier la réalité par la seul force de son esprit en ayant recours à la "synchronisité", bien plus extraordinaires que prévues.

 

 

Je vais en rester-là pour ne pas trop dévoiler le contenu de ces quatre albums, qui fonctionnent sur une série de révélations concernant surtout le personnage principal et fertiles en péripéties . Alors que le premier tome, qui privilégie surtout l'action (les gunfights sont nombreux entre les deux camps se disputant Will) laissait présager un petit techno-thriller trop linéaire mais agréable à suivre, le second étoffe davantage le scénario en ouvrant des perspectives plus vastes qui nous plongent dans l'univers moins étriqué (et plus consistant) de la science-fiction, avec voyage dans l'espace, autre monde et pouvoirs psychiques quasi illimités (à partir du troisième tome, justement intitulé Libre espace) tout en restant d'une grande clarté.

Le rythme est soutenu, les personnages suscitent l'intérêt dans le meilleur des cas (les rapports antagonistes mais pourtant presque fraternels entre Copeland et Gordon, la jeune femme Lolita au tempérament rebelle et sa relation difficile avec son beau-père et un Will qui se découvre des pouvoirs toujours plus étendus et la vérité sur ses vraies origines) ou remplissent leur fonction avec conviction (Kane le "salaud de service", les militaires et autres mercenaires).

Sans avoir l'ambition spéculative de certaines autres BD de science-fiction, Nova Genesis se suit vraiment avec plaisir, comme une bonne série B qui, pour être mouvementée, n'oublie pas ses personnages et les enjeux de l'histoire en cours de route. Le rôle joué par l'inconscient collectif dans le sens où l'entendait Jung sur les capacités parapsychologiques de Will est également intéressant et présenté de manière simple et concise pour ne pas ralentir l'action par un verbiage pesant.

 

 

Quand au dessin, je l'ai trouvé excellent. Chabbert (chapeau, colonel !) tire pleinement parti du format des albums de la collection Grafica de chez Glénat pour nous livrer de belles planches, souvent impressionnantes (en particulier certaines illustrations qui s'étendent sur des double-pages) que ce soit à travers les scènes d'action se situant sur Terre (tome 1 et 2) ou dans l'espace (tome 3 et 4) ou encore les scènes oniriques du héros flottant dans l'espace. Les immenses salles des bases militaires ou du vaisseau spatial, bien détaillées, ne manquent pas d'allure. Le découpage est dynamique sans être trop fragmenté, l'agencement des cases étant intelligemment disposé pour offrir une lecture claire et confortable. Du beau travail de la part d'un dessinateur que je ne connaissais pas.

 

Tome 1 : Denver - 2003
Tome 2 : Grand Canyon - 2004
Tome 3 : Libre espace - 2005
Tome 4 : Orion - 2007

 

Note : 8/10

 

Raggle Gumm

 

A propos de cette BD :

 

- Site de l'éditeur : http://www.glenat.com

Vote:
 
8.00/10 ( 1 Vote )
Clics: 2437
0
Écrire un commentaire pour cette bd Écrire un commentaire pour cette bd
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Doggybags 12 Doggybags 12
On a jamais été aussi proche de la fin de la franchise Doggybags, ce douzième et avant dernier volume a pour thème le Japon, un pays où les contes horrif...
Castaka Castaka
Castaka est une BD qui marque avant tout le retour de Alejandro Jodorowsky à l'univers de "L'incal" et plus particulièrement à son plus célèbre spin-off ...
Drakka Drakka
New York, dans un futur plus ou moins éloigné, un boss de la mafia est entrain de crever, c'est sur son lit de mort qu'il apprend à son fils surnommé "la ...

Autres films Au hasard...