Conan 1
Titre tome: La tour de l'éléphant
Genre: Comics , Heroic Fantasy , Adaptation
Année: 2009
Pays d'origine: Etats-Unis
Editeur: Panini Comics
Scénario:
Kurt Busiek
Dessin:
Cary Nord
Couleurs:
Dave Stewart
Traduction:
Geneviéve Coulomb
 

Dire quand commence l'aventure Conan en BD est un peu complexe. Le Cimmérien est le personnage le plus connu et le plus emblématique de toutes les créations de Howard. Dès les années 70 des projets sont présentés à Stan Lee. Mais le maître reste sceptique et préfère travailler à Spider Man et consorts. On ne lui en voudra pas! C'est Barry Windsor Smith qui mettra alors la main à la patte et fera entrer Conan dans la légende des comics avec une revue sobrement intitulée : "Conan The Barbarian". Au scénario le grand, le génial Roy Thomas qui fut quand même un temps le rédacteur en chef de Marvel et celui qui relança la Justice League! Mais le personnage de Howard ne survivra pas au départ du dessinateur et du scénariste… Et pendant un certains temps, ses apparitions ne sont qu'épisodiques. Après donc quelques mini-séries, Cary Nord (dessin) et Kurt Busiek (scénario) remettent le roi d'Aquilonie à cheval pour DC. On est en 2004 et il y a quelque mois seulement, après un passage éclair chez Soleil, nous arrivait en France cette série publiée donc chez Panini Comics dans une très belle édition en papier glacé qui nous propose en prime les couvertures réalisées par Michael WM Kaluta!

 

La série de Busiek et Nord a duré quatre ans tout juste et compte une petite trentaine d'histoires tout confondu, mini-séries et regulars! Pas beaucoup donc. Ici quatre histoires dont une très longue qui donne son titre au recueil : "La tour de l'éléphant". Cette histoire est directement adaptée d'une nouvelle d'Howard et porte le même titre et que celle que vous pouvez lire dans l'excellent tome 1 de l'intégrale publiée chez Bragelonne. L'adaptation est plus ou moins fidèle et si le dessin n'est pas exceptionnel, il a au moins le mérite d'être ici complètement "barré", surtout sur le final, et d'être intelligemment mis en couleur.

Pour le reste trois histoires courtes donc : "Mont Uskuth, La cité des voleurs", "Le diadème de Tiamat" et "La tour de l'éléphant" découpée en chapitre. La première histoire a ma préférence. Busiek n'a pas changé Conan d'un iota, il est tel qu'on se l'imagine (pas forcement toujours comment Howard l'a imaginé d'ailleurs) c'est-à-dire attablé en train de picoler en compagnie de jolies dames! Et bien sûr ça finit en bagarre... Alors Conan fuit la ville et ne craignant rien, dort (bas oui de boire ça fatigue!) là où il ne devrait pas. L'occasion pour Cary Nords de nous peindre quelques démons et autres créatures atroces dans un combat titanesque! Alors forcement c'est le Cimmérien, et donc, des combats, des monstres, il y en a et beaucoup même, à côté de quelques sorciers. Mais ce premier combat, mes amis, il est tout simplement énorme ! Alors pas tant au niveau du dessin, qui de toute façon n'est pas à mon sens exceptionnel, mais surtout car voir mon héros préféré se défendre à moitié ivre encore contre des cornus tout rouge c'est énorme! Après, au niveau du dessin, c'est vrai que c'est dynamique, c'est vrai que ça bouge, mais pour moi ça manque de finesse dans les cases, même si au niveau des premières de couverture c'est du bonheur, et surtout au niveau du dessin personnages aussi qui sont quelques peu grossier! Mais "Mont Uskuth" et l'ensemble du comics remplit son office et il y a dedans tout ce que j'aime dans l'Héroïc fantasy : un glaive, des bastons et parfois des jolies filles.

Bien que des jolies filles il faille s'en méfier, comme toujours me direz-vous! Car à peine notre barbare préféré a-t-il eut le temps de cuver, de trancher quelques têtes (dans une planche absolument fabuleuse!) le voilà au balcon d'une belle demeure en compagnie d'une charmante femme. Comprendre d'une jolie brune à forte poitrine qui aurait mérité meilleure "chara design" malgré tout. Et ce qu'elle veut, c'est un diadème. Conan est reparti affronter un monstre aidé par... une autre voleuse! Ca donne donc de la tromperie, de la duperie, de la baston bien sûr et des dessins pas toujours à la hauteur et un travail un peu inégal. Comme je le disais précédemment c'est dynamique, parfois les personnages sont archi bien faits, mais à d'autres je leur trouve des traits un brin grossiers surtout au niveau des visages. Et la conclusion excellente qui donne en substance : Une fille demande à Conan : "tu viens chéri ?" Et sa réponse "bouge pas il faut d'abord que j'aille écouter les philosophes de la cité!" Si ça c'est pas du grand art ? Ben oui, Conan comme l'imagine Howard n'est pas qu'un Barbare et Busiek le sait!

Ce premier tome, même s'il n'est pas une claque, reste quand même un "super Conan" avec tout ce qui fait que j'aime ce personnage: des passages violents (à ce niveau là, la Cité des voleurs est un vrai régal), des monstres sacrément monstrueux et des moment complètement hallucinants et jubilatoires graphiquement même si Cary Nord n'est pas le dessinateur que je préfère! Mais il faut dire qu'en matière de Comics, Barry Windsor Smith a mis la barre haute...

 

Quand je lis un Comics de Conan, je ne cherche pas à aller loin et je prends ce que l'on me donne. Je ne cherche pas non plus à comparer avec l'œuvre d'Howard, car il y a longtemps que le personnage ne lui appartient plus, tout comme Dracula n'appartient plus à Stoker. Je veux du barbare et des histoires simples et efficaces. C'est ce que je retrouve ici et donc je suis comblé! Choisir d'adapter "La tour de l'éléphant" n'est pas si simple que ça. D'abord car la nouvelle n'est pas facile à adapter et que les auteurs ici s'en sortent finalement très bien, c'est sombre et bourré de détails visuels ce qui en fait au final et malgré tout une superbe œuvre graphique. Et ensuite pas facile car c'est ce qui a servi de base au scénario qu'Oliver Stone écrivit pour John Milius et tout le monde sait le chef-d'œuvre qu'il en ressortit! Donc osé et bien fait!

Maintenant c'est vrai que ce n'est pas non plus la meilleure œuvre graphique que j'ai pu voir. Et à l'heure où j'écris ces mots mon cœur et ma pensée vont vers celui qui pour moi représenta le mieux Conan le barbare : Frank Frazetta dont je viens d'apprendre la mort… Lui avait compris Conan!

Alors même si "La tour de l'éléphant" n'est pas de ce niveau, de toute façon inégalable, ça reste une bonne adaptation de Conan et cela même si je ne suis pas fan de Cary Nord.

 

Note : 8/10

 

Le Cimmerien

 

A propos de ce comic :

 

- Site de l'auteur : http://www.busiek.com/

- Site du dessinateur : http://carynord.com/

- Site de l'éditeur : http://www.paninicomics.fr/

Vote:
 
8.00/10 ( 1 Vote )
Clics: 2619
0
Écrire un commentaire pour cette bd Écrire un commentaire pour cette bd
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Kriss de Valnor 1 Kriss de Valnor 1
Au terme d'une vie gorgée de violence, de haine et de mensonge, Kriss de Valnor meurt en protégeant la fuite de Thorgal et de sa famille. Un dernier acte h...
Sherlock Fox 1 Sherlock Fox 1
Après de longs sacrifices et quelques années d'évolution, les animaliens ont réussi à créer une société nouvelle où les plus bas instincts ont été ...
Nancy in Hell Nancy in Hell
Nancy, leader des pom-pom girls de son lycée, part faire du camping avec son petit ami Kurt et deux potes, mais dès la première soirée, un maniaque les ag...

Autres films Au hasard...