Un Ciel Radieux
Genre: Fantastique , Manga
Année: 2005
Pays d'origine: France
Editeur: Casterman
Scénario:
Jiro Taniguchi
Dessin:
Jiro Taniguchi
Traduction:
Patrick Honnoré
 

Un accident de la route implique deux personnes totalement différente. D'un coté, il y a Kazuhiro Kubata, un employé fatigué par le stress et les heures sup, en train d'effectuer une livraison pour son entreprise. De l'autre, on trouve Takuya, un adolescent avec la vie devant lui. Seulement, le premier va mourir et se réveiller dans le corps du second, sans vraiment comprendre pourquoi et comment il est arrivé là. Il va essayer de comprendre ce qui lui arrive mais le propriétaire du corps semble revenir...

L'histoire d'un homme qui se réveille dans un corps plus jeune, cela ne vous rappelle rien ? Cette trame fait en effet penser au "Quartier Lointain "du même auteur, Jirô Taniguchi, et ces deux œuvres se ressemblent par bien d'autres points. Le personnage principal d'abord, un travailleur qui s'est sacrifié dans son travail pour sa famille mais est finalement passé à coté de l'essentiel, cette famille qu'il a délaissé. Les regrets de ce personnage occupant une bonne partie de l'ouvrage

 

 

Si le personnage de Quartier Lointain était coincé dans le passé, ce n'est pas le cas de Kazuhiro Kubata qui va donc essayer de renouer avec sa famille afin de lui dire au revoir. Ce ne va pas être facile. Personne ne veut le croire, bien entendu, si ce n'est Michiko, la petite amie de Takuya. La rencontre avec sa famille ne va évidemment pas bien se passer, seul son chien Maru le reconnaît malgré le changement de corps. Mais au fur et à mesure que les indices s'amoncelle, son épouse et sa fille vont se devoir se rendre à l'évidence, leur époux et père semble être de retour...

Rien de plus classique que ces retrouvailles et on s'ennuie ferme à la lecture de cette nouvelle œuvre de Taniguchi. L'auteur semble vouloir nous exposer ses propres tourments, un boulot qui lui prend sa vie et l'empêche de profiter de la vie. Le récit progresse difficilement entre scène de repas en famille où Kazuhiro Kubata découvre la chance de Takuya, d'avoir une famille unie qui passe du temps ensemble contrairement à la sienne et de longue scène de discussion. Encore une chose qui n'est pas sans rappeler Quartier Lointain et le héros profitant de sa famille.

Malgré le coté dramatique, Taniguchi donne vraiment dans le sentimentalisme et finit par devenir lassant, voire ennuyeux. Certes on attend pas forcément un seinen de l'auteur mais l'histoire ne décolle jamais et on ne s'attache que difficilement au héros. Le coté nostalgique qui faisait tout le charme de Quartier Lointain a disparu mais n'a pas été remplacé si ce n'est par une ambiance lacrymale un peu trop forcée et c'est bien dommage.

 

Vous l'aurez compris, il manque clairement quelques choses à "Un Ciel Radieux". Si on retrouve le coté fantastique tout en finesse de "Quartier Lointain", la sauce ne prend plus car trop de sentiments finit par tuer les sentiments. On se sent moins concerné par les problèmes du héros et l'histoire est difficilement accrocheuse.

Le dessin est toujours correct mais on a connu Taniguchi, plus inspiré, sur Icare par exemple mais le scénario de Moebius se prêtait bien plus à de délire visuel. Ici, on a affaire à un Taniguchi beaucoup plus calme. A tout les niveaux.

Un ciel radieux a donc été une lecture décevante et peu passionnante. Quitte à donner l'impression de radoter, lisez plutôt "Quartier Lointain" qui est bien plus beau et réussi.

 

Stegg

 

A propos de ce livre :

 

- Site de l'éditeur :  http://www.casterman.com/

Vote:
 
0/10 ( 0 Votes )
Clics: 2350
0
Écrire un commentaire pour cette bd Écrire un commentaire pour cette bd
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Lady Mechanika 2 Lady Mechanika 2
Mechanika City, cérémonie d'ouverture de la convention Mechani-Con, Lord Blackpool tient la vedette avec son Hélio-Krak, un engin volant gigantesque servan...
Castaka Castaka
Castaka est une BD qui marque avant tout le retour de Alejandro Jodorowsky à l'univers de "L'incal" et plus particulièrement à son plus célèbre spin-off ...
Exo 1 Exo 1
Jet Propulsion Laboratory, Californie. Des scientifiques ont découvert une planète bien particulière au sein des six constituant le système planétaire PS...

Autres films Au hasard...