Lazarus 1
Titre tome: Pour la famille
Genre: Thriller-Polar , Anticipation
Année: 2015
Pays d'origine: Etats-Unis
Editeur: Glénat
Collection: Comics
Scénario:
Greg Rucka
Dessin:
Michael Lark
Couleurs:
Santi Arcas
 

Dans un futur proche, les frontières et les gouvernements ne sont plus que des concepts dépassés, l'argent a définitivement pris le pouvoir, c'est lui qui dorénavant, ou plutôt d'une manière beaucoup plus tranché, défini qui domine et qui dirige qui...
Une poignée de famille ont réussi à se hisser au somment de la pyramide de domination, ils contrôlent tout sur leur territoire respectif et sont souvent en conflit économique et armé entre elles.
Chaque famille a son Lazare, une personne aux capacités sur-développées profitant de toutes les dernières avancées technologiques et génétiques et dont le rôle est de protéger son clan. Pour la famille Carlyle, elle se nomme Forever, ou Eve pour les prétendus intimes...
Suite à une attaque audacieuse par la famille Morroy, repoussée in extremis, visant à s'emparer des réserves de semences, Forever doit enquêter sur un possible traitre qui aurait faciliter cette agression. Et c'est au sein de sa propre famille qu'elle va découvrir de terribles secrets !

Glénat a fait le pari de renouer avec les comics, dans les premières sorties, le très remarqué "Sex Criminals" et le blockbuster "Lazarus" dont on parle ici, ce thriller d'anticipation n'est pas forcement un choix éditorial audacieux tant sa bonne réputation outre-atlantique a réussi à arriver jusqu'à nous, une sortie finalement attendu, également dut à l'équipe aux commandes Greg Rucka et Michael Lark déjà à l'oeuvre ensemble sur "Gotham Central" (co-scénarisé avec Ed Brubaker).
Que ressort-il finalement à la lecture de ce premier tome ? On retrouve effectivement tout les ingrédients de ce genre de production, Rucka exploite le filon d'une nouvelle société futuriste qui a poussé à l'extrême les travers de celle que nous connaissons aujourd'hui, les riches sont toujours plus riches et ne se cachent plus derrière un semblant de démocratie, les castes sont encore plus marquées et assumées : l'élite au sein des familles, les serfs à leur services et le reste de la population, totalement négligeable mais étant largement majoritaire.
Sur ce cadre là il pose les bases d'un thriller également plutôt classique, caste de guerrier surpuissant, complot et trahison, enfin bref ce n'est pas ici qu'on va immergé dans un univers surprenant, ce n'est finalement pas le but, le scénariste emploie toute les bases du genre sans complexe et ça fonctionne plutôt bien, il arrive à conserver un rythme équilibré, déroulant son récit en alternant avec quelques scènes bien violentes, on sera rarement surpris, mais on s'immergera facilement dans cette histoire.
Rien à redire sur la prestation graphique de Michael Lark, c'est dans le même ton, efficace sans être révolutionnaire.
Le contrat est rempli pour ce duo, "Lazarus" promet d'être une bonne série de divertissement avec un scénario efficace et une bonne dose d'action.

Note : 7/10

 

gregore

 

A propos de ce comic :

 

- Site de l'éditeur : http://www.glenatbd.com/

Vote:
 
7.00/10 ( 1 Vote )
Clics: 1604
0
Écrire un commentaire pour cette bd Écrire un commentaire pour cette bd
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Milady de Winter Milady de Winter
Est-il encore besoin de présenter Milady de Winter, personnage fameux des Trois Mousquetaires d'Alexandre Dumas, tout à la fois héroïne tragique et meurtrie...
Jaemon  1 Jaemon 1
Les Humanos font partie de ces éditeurs capables de proposer de nombreuses séries de qualités, quelques soient le genre proposé et qui a offert au neuviè...
Ordre Impair, L' Ordre Impair, L'
A Arras, au XIIIème siècle, Mechtilde est brûlée vive. Son crime ? Avoir écrit le "Visio Veritatis", livre maudit dont tous les exemplaires furent, théori...

Autres films Au hasard...