Lady Killer 1
Titre tome: A couteaux tirés
Genre: Thriller-Polar
Année: 2016
Pays d'origine: Etats-Unis
Editeur: Glénat
Collection: Comics
Scénario:
Joëlle Jones, Jamie S. Rich
Dessin:
Joëlle Jones
Couleurs:
Laura Allred
 

Josie Schuller est l'image même de la bonne mère de famille dans les années 1950, elle a deux enfants, un mari très occupé et une belle mère acariâtre... elle s'occupe de tout ce petit monde avec beaucoup de bienveillance et toujours le sourire, le dîner est toujours prêt à temps et la maison est très bien entretenue.
Mais Josie Schuller a aussi un lourd secret, elle travaille en cachette, ce qui la met parfois en retard dans sa vie bien planifiée, ce travail n'est pas commun, Josie est tueuse à gage, elle enchaîne les contrats depuis quinze ans avec une efficacité redoutable et effrayante.
Cette double vie a un équilibre fragile et ses employeurs commencent à s'en rendre compte, son supérieur direct est donc charger d'éliminer la jeune femme juste après son dernier contrat !

"Lady Killer" exploite le filon de la double vie, il nous met en parallèle la caricature de la bonne ménagère et le boulot de tueuse à gage, le tout baignant dans une ambiance pure 50's, le choix judicieux de ces deux facettes met en avant le contraste fort entre cette épouse parfaite dans une époque où il était difficile de faire autrement et sa manière de tuer. D'un coté elle est dépendante, attentionnée, esclave de ses taches domestiques et du regard des autres, et de l'autre, elle est complètement autonome, experte dans son domaine, tuant à l'arme blanche d'une manière violente.
C'est une oeuvre féministe que nous découvrons ici, montrant une femme gardant sa couverture quotidienne mais trouvant une échappatoire pour être un peu plus elle même, tuant à sa manière sans se soucier des pressions sociales, qui pourraient exister même dans ce domaine.
Le scénario reprend un peu les ingrédients de ce genre de production, l'intrigue ne brille pas forcement pas son originalité, agent sous couverture mise en danger par sa hiérarchie, néanmoins la façon de l'aborder est assez particulière pour poser un cadre différent et intéressant, on jubile parfois devant le jeu des personnages et certaines répliques.
L'enchaînement de situation ne fait pas trop dans la dentelle ce qui rend la lecture assez distrayante, de plus on ressent tout de même quelques éléments disséminés de temps en temps qui annonce un peu plus de profondeur dans la suite du scénario.
L'univers graphique est une des grande force de ce comic, installant une ambiance vintage des plus réussis, on se croirai perpétuellement dans une vieille publicité ou un manuel de savoir-vivre, heureusement tranché de temps en temps par un coup de couteau, les fausses-pub en bonus à la fin de l'album illustre à merveille cet esprit décalé, un discours jovial fissuré par une touche de macabre.
Une oeuvre sans prétention mais qui arrive à créer un univers cohérent, Joëlle Jones et Jamie S. Rich nous immerge dans la vie d'une famille modèle pour mieux nous montrer ses brèches et y introduire ardemment un couteau affûté.

Note : 7/10

 

gregore

 

A propos de ce comic :

 

- Site de l'éditeur : http://www.glenatbd.com/

Vote:
 
7.00/10 ( 1 Vote )
Clics: 1046
0
Écrire un commentaire pour cette bd Écrire un commentaire pour cette bd
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
ËKho - Monde Miroir 1 ËKho - Monde Miroir 1
Alors qu'elle se rend à New-York, Fourmille voit un écureuil habillé en groom venir lui annoncer la mort de sa tante et lui demander si elle accepte son h...
Espace vital 1 Espace vital 1
Cela commence par une sensation étrange : Garth Sneebs, 43 ans, se réveille dans un lit et une chambre qui ne sont pas les siens. Machinalement, il se lève...
Killing Time Killing Time
Gyorgi Owens, le "tueur des hôpitaux", a été reconnu coupable de trente-quatre meurtres et condamné à la prison à perpétuité dans le pénitencier Sain...

Autres films Au hasard...