Wicked + the divine 1, the
Titre tome: Faust départ
Genre: Fantastique , Mythologies
Année: 2016
Pays d'origine: Etats-Unis, Angleterre
Editeur: Glénat
Collection: Comics
Scénario:
Kieron Gillen
Dessin:
Jamie McKelvie
Couleurs:
Matthew Wilson
 

Tous les quatre-vingt-dix ans ou presque, douze dieux se réincarnent dans le corps de jeunes adultes. Ils sont charismatiques et brillants. Ils se tiennent devant des foules immenses, qu'ils emmènent dans l'extase à travers des langues inconnues. La rumeur veut qu'ils soient capables de miracles. Ils sauvent des vies, que ce soit métaphorique ou concret. Ils sont aimés. Ils sont détestés. Dans moins de deux ans, ils seront tous morts...

Dans les meilleures ventes de comics indé aux Etats-Unis, meilleure série aux British Awards 2014, plusieurs nominations aux Eisner Awards 2015 et une adaptation en série TV, "The Wicked + the divine" profite déjà d'une solide réputation outre-atlantique, un véritable phénomène de mode à l'image de ses héros et héroïnes icônes pop-stars de leur époque !
Glénat édite donc ce titre d'Image comics, le public français deviendra-t-il aussi addict de ces idoles ?
Cette série est l'oeuvre de Kieron Gillen ("Journey into Mystery") et Jamie McKelvie ("Invicible Iron Man") qui ont déjà bossé ensemble sur "Phonogram" et "Young Avengers", ils décident ici de rapprocher les mythes liés à des êtres supérieurs (aux pouvoirs incommensurables) au culte des pop-stars, ils créent des êtres mystiques, exubérants à l'extrême et captivant les foules, principalement adolescentes, des sortes de super-héros stars éphémères.
L'idée est pour le moins intéressante et divertissante, quel étrangeté de voir une simulacre de David Bowie faire éclater des têtes d'un simple claquement de doigt ! Cette base de scénario ouvre également plein de possibilité sur les questions de divinité, de star-attitude, des choses éphémères... au final, l'histoire se suit avec intérêt mais veut peut être trop en faire dans la surenchère, les dieux apparaissent souvent sans crier gare, avec toute leurs exubérances, on perd un peu le fil de l'intrigue et on comprend pas toujours l'intérêt de certaines scènes, à voir comment tout ça va évoluer !
Jamie McKelvie et Matthew Wilson axent leur travail sur les personnages, l'image est serrée, précise, mettant en avant les réactions et l'action, une base assez classique agrémentée de quelques belles trouvailles.
Un presque "Faust départ" qui pose néanmoins les bases d'un univers assez riche et complexe, on attend donc la suite, en espérant être surpris !

Note : 7/10

 

gregore

 

A propos de ce comic :

 

- Site de l'éditeur : http://www.glenatbd.com/

Vote:
 
7.00/10 ( 1 Vote )
Clics: 335
0
Écrire un commentaire pour cette bd Écrire un commentaire pour cette bd
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Preacher 1 (Urban Comics) Preacher 1 (Urban Comics)
Le révérend Jesse Custer officie dans une petite ville paumé du Texas, il sature de l'ambiance nauséabonde de l'endroit, chaque habitant tournant le dos ...
Kairos 1 Kairos 1
Nills est impatient de son week end à venir, tout s'annonce pour le mieux, ce séjour dans la maison familiale de sa compagne Anaëlle est surement un bon mo...
Darker than black 1 Darker than black 1
Depuis dix ans, un champ de force s'est formé autour de Tokyo : la Porte des enfers. Suite à cet étrange événement, certains humains ont commencés à su...

Autres films Au hasard...