Rideau de brume, Le
Genre: Science-fiction
Année: 1971
Pays d'origine: France
Editeur: Fleuve Noir
Collection: Anticipation
Auteur: André Caroff
 

A cause de l'essor démographique, la planète Obicera est menacée de famine. Deux seules alternatives s'offrent à elle, soit coloniser une autre planète, soit tuer toutes les personnes âgées afin de conserver les ressources pour les plus jeunes. Si la première tentative échoue, le gouvernement n'aura plus le choix. C'est ainsi que le Capitare Jato Salor est envoyé vers l'étrange rideau de brume et la planète Varne...

J'ai découvert André Caroff assez récemment avec "La Couronne de fer" paru chez Rivière Blanche. La postface de Jean-Michel Archambault, en plus de signaler que l'auteur avait écrit 33 romans pour Anticipation, revenait sur le premier livre de cet écrivain à destination de la célèbre collection de Fleuve Noir.
Le Rideau de brume, premier essai d'un auteur qui ne connaît rien au genre mais qui souhaite juste arrondir ses fins de mois, est un roman d'anticipation très sévèrement accueilli par la critique de l'époque. Il n'en fallait pas moins pour que je me lance dans la lecture de cette véritable pièce de collection !
Et la surprise fut de taille, loin d'être un essai raté, les aventures de Jato Salor sont un pur moment d'imagination et de divertissement. André Caroff ne connaissant rien à la SF laisse vagabonder son esprit et créé des univers loufoques, étranges mais assez intéressant. Welhhu en est le parfait exemple, imaginez un monde verdoyant où les habitants identiquement vêtus, passent leurs journées muni d'un panier rempli de feuilles et de fruits, le tendant à chaque passage d'un véhicule rond afin qu'ils les arrosent d'eau de pluie. De plus ils vivent dans des maisons de bois fabriqués en série et se déplacent debout en glissant (et sans marcher) grâce à leur paire de chaussures et une route, toutes deux métalliques.
Présenté comme cela, on frôle la limite de l'absurdité, mais Caroff arrive à rendre l'ensemble assez cohérent. Et les autres mondes, un peu moins développés dans le roman, sont tout aussi "exceptionnels".
A cela se rajoute un vocabulaire étrange propre à l'écrivain, superaid, renoxytilium, galaxitrone, molécules-gramme bioxydes s'alternent et rajoutent une pointe assez kitsch et amusante.
Si vous passez outre ses petites imperfections et que vous êtes amateur d'un coté un peu Z, Le Rideau de brume est un récit spatial original à découvrir.

Note : 7/10

gregore

 

A propos de ce livre:

 

Le Rideau de brume est le numéro 457 de la collection Anticipation et aussi le numéro 67 (1979) de la collection Lendemains retrouvés également chez Fleuve Noir.

Vote:
 
7.00/10 ( 1 Vote )
Clics: 2826
0
Écrire un commentaire pour ce livre Écrire un commentaire pour ce livre
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Chants de Totems Chants de Totems
"Chants de Totem" est une anthologie regroupant plusieurs textes ayant pour objet les "Native Americans", les Indiens d'Amérique. Ces nouvelles, fort diver...
Ciel Profond Ciel Profond
Dernier tome de la trilogie de "La brèche" après "L'Entité 0247" et "Le Pays fantôme", "Ciel Profond" nous propose donc la conclusion de cette saga lorgnant...
Décadence Décadence
Décadence est le premier roman de Sylas et un roman de fantasy. Ou plutôt il s'agit d'un thriller dans un univers de fantasy. Les codes du polar se retrouve...

Autres films Au hasard...