Dracula 1 et 2
Genre: Horreur , Fantastique , BD européennes
Année: 2003
Pays d'origine: France
Editeur: Glénat
Collection: Carrément BD
Scénario:
Hippolyte (d'après l'oeuvre de Bram Stocker)
Dessin:
Hippolyte
Couleurs:
Hippolyte
 

Pour sa luxueuse collection "Carrément BD", Glénat s'offre cette fois le talent d'Hippolyte au service d'une magnifique adaptation en deux tomes du Dracula de Bram Stocker, LE chef-d'oeuvre de la littérature gothique et une source inépuisable d'inspiration pour de nombreux auteurs. Il est d'ailleurs presque inutile de vous rappeler l'intrigue puisque Hippolyte colle de très près à l'histoire de son illustre prédécesseur. Mais pour rendre l'univers angoissant de l'oeuvre et son ambiance si particulière, c'est la technique de grattage qui va ici être utilisée : la carte à gratter qui imprime de fines rayures blanches sur un fond noir. L'ambiance qui s'en dégage est tout bonnement époustouflante, toute en tons sépia, très sombre, presque oppressante et surtout toujours inquiétante. Visuellement, cette Bd est superbe et le travail d'Hippolyte est une vraie réussite.
Comme je vous l'ai dit plus haut, ce Dracula est une adaptation très fidèle de celui de Stocker. Mais l'on peut tout de même se poser la question de savoir si l'histoire resterait aussi prenante et compréhensible si l'on ne connaissait pas l'oeuvre, que cela soit sous sa forme originale ou par le biais de ses nombreuses adaptations cinématographiques. Car Hippolyte nous fait très souvent passer d'un lieu à un autre ou d'un personnages à l'autre sans vraiment nous les présenter. Je prends l'exemple de Mina, la fiancée de Jonathan Harker, le jeune notaire invité par le compte Dracula dans son château afin de traiter de l'achat par le comte d'une vaste propriété. Le lien avec Mina n'est pas forcément développé, comme si le lecteur connaissait tout cela par avance. Idem avec Lucy, la jeune femme, amie de Mina, qui va être "vampirisée" par le comte. Quid de Lucy ? Elle apparaît un peu mystérieusement dans l'intrique et il faut une fois encore faire ici appel à ses souvenirs pour faire le lien entre les différents personnages.
Mais bon, ce petit détail reste cependant mineur par rapport à la qualité de l'ouvrage et l'on ne peut pas réellement tenir rigueur à Hippolyte de s'être douté que l'histoire de Dracula faisait très certainement partie de l'une des plus connue du patrimoine littéraire mondial ! Je me pose juste la question sans pouvoir y apporter véritablement de réponse : à vous de voir ! Et reste d'ailleurs le tour de force de faire tenir le Dracula de Bram Stocker en deux tomes de bande dessinée... Certaines coupes étaient inévitables.

En tout cas le format carré de la collection est parfaitement exploité par Hippolyte et le procédé de grattage confère une originalité et une force visuelle incomparables à cet album. En plus, certaines planches sont peintes et viennent s'entrelacer aux cases grattées pour notre plus grand plaisir. Ajoutez à cela des coupures de presses insérées dans la narration, des grandes planches somptueuses où tout le talent du dessinateur peut véritablement s'épanouir et vous obtiendrez une BD essentielle, ne serait que par son originalité et sa beauté.
Le second tome va en plus subir certaines petites améliorations, notamment au niveau de l'insert des bulles : dans le premier volumes, les bulles blanches étaient assez disgracieuses et gâchaient un tout petit peu l'harmonie des planches. Chose réparée dans le second tome dans lequel les dialogues sont insérés plus discrètement en surimpression, ce qui tranche moins nettement avec les couleurs sombres et l'ambiance générale de l'album. En plus de cela, Hyppolite varie ici les couleurs et l'omniprésence des tons sépia va laisser peu à peu la place à des grattages dans les tons gris bleuté ou rouges sang. Sans rompre l'harmonie, ces ajouts viennent au contraire donner encore plus d'originalité au diptyque en jouant avec l'intensité tragique, horrifique ou émotionnelle de l'action.
En tout cas, le Dracula d'Hyppolite vaut vraiment le détour. Au niveau scénaristique, cela reste très difficile à juger puisque nous retrouvons Le Dracula de Bram Stocker presque trait pour trait et dans le texte si je puis dire puisque la plupart des dialogues et phrases de présentation sont tirées du roman. Et au niveau visuel, on touche au chef-d'oeuvre ! En plus Hyppolite a su faire les bons choix pour adapter le roman en deux tomes et son travail d'adaptation est particulièrement réussi. Une belle performance, aussi originale et inventive que splendide et l'on peut rester bien longtemps devant certaines planches sans se lasser de tous ces petits détails grattés. La prouesse artistique et réelle et l'on ne peut rester qu'admiratif devant ce travail d'orfèvre qui a dû vraiment être de longue haleine... Chapeau bas, Hyppolite !

 

Note : 8/10

 

Chaperon Rouge

Vote:
 
8.00/10 ( 1 Vote )
Clics: 2603
0
Écrire un commentaire pour cette bd Écrire un commentaire pour cette bd
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Main du singe, La Main du singe, La
Abel Appleton était présentateur de JT pour une chaine locale, le jour zéro sa vie changea totalement, victime d'une attaque de chien, il devra son salut ...
Descender 2 Descender 2
Kidnappés par des liquidateurs, Tim-21 et ses nouveaux compagnons sont livré au roi S'Nok de Gnish qui veut utiliser des méthodes assez violentes pour déc...
Wild Blue Yonder Wild Blue Yonder
Dans un futur post-apocalyptique, les hommes ont quitté la terre pour le ciel et vivent désormais dans des forteresses volantes. Cola, jeune pilote descenda...

Autres films Au hasard...