Spawn 1
Titre tome: Questions
Genre: Comics , Super-héros , Fantastique
Année: 2006
Pays d'origine: Etats-Unis
Editeur: Semic Editions
Collection: Betty Comics Culture
Scénario:
Todd McFarlane
Dessin:
Todd McFarlane
Sortie VO: 1992
 

Au début des années 90's, Todd McFarlane va créer un véritable taulé dans le monde du comics.

Tout d'abord artistique, par ses dessins, par l'évolution fabuleuse qu'il apporte à des personnages tels que Spiderman par exemple, grâce à cette fascination qu'il a pour les monstres, les laissés pour compte et l'enfance.

Mais avec Spawn, la révolution est double. Car s'il est indéniable qu'en matière de graphisme McFarlane est un génie, c'est aussi un "économiste" ambitieux et tout aussi génial. Aux Etats-Unis, il faut savoir que ceux qui détiennent les droits des personnages des super-heros, ce ne sont pas les dessinateurs ou les scénaristes mais les éditeurs qui empochent la plupart de l'argent et redistribuent le reste aux artistes. Il en est de même en matière de cinéma…

Pour McFarlane, cela ne peut pas continuer. Avec d'autres compères dessinateurs, ils décident de créer leur propre maison d'édition, leur propre studio : Image Comics. Ainsi, McFarlane devient, même si le parallèle peut paraître audacieux, le Georges Lucas du Comics. Il gagne en indépendance, lâche tous les studios et pend le risque de créer sa propre série : Spawn. Ceci pour notre plus grand plaisir.

MacFarlane est un rebelle, un visionnaire et certainement l'un de mes dessinateurs préférés. En matière de scénario sur ce premier tome, qui porte bien son nom, Questions, ça patauge un peu. Heureusement le dessin est absolument génial !

Venons-en à Spawn… La patrie a la facilité de créer des héros, mais elle n'est pas, malgré ce que l'on peut entendre de-ci de-là, une femme fidèle et elle peut facilement trahir. C'est ce qui est arrivé à Al Simmons. Mort, mais comment ? Tué, mais par qui ?

Seulement, dans cette mort violente, il y a un visage qui émerge, celui d'une jeune femme belle et au moment de sa dernière heure, Al Simmons crie son nom, son amour. Mais la mort n'est pas ce que l'on croit et voilà qu'Al Simmons revient d'entre les morts, il est Spawn, un rejeton de l'enfer, un être défiguré qui essaie de se souvenir de ce que fut sa vie, qui essaie de ce rappeler qui l'a tué et pourquoi…D'où le titre Questions.

Al Simmons devient alors un super héros malgré lui, mais l'enfer ne l'entend pas ainsi.

Spawn est donc un de ces protagonistes tristes, maudits et l'on ne peut s'empêcher de penser ici au The Crow de James O'barr avec un peu de plus de violence et un peu moins de raffinement. La caractérisation du personnage est superbe. On sait que les costumes sont très importants dans le monde des comics, ils sont la marque d'un personnage et d'un dessinateur. Spawn avance masqué, car son visage a été brûlé par l'enfer, des chaînes le rattachent à jamais aux mondes sombres des enfers et sa cape rouge se marie avec les ciels toujours nocturnes.

Si MacFarlane n'est pas un grand scénariste, il est certainement l'un des plus grands dessinateurs de comics qui soit. Chacun des personnages, chacun de ses monstres est sublimement détaillé. Ici Spawn va donc être aux prises avec un étrange personnage : un clown qui traîne dans les bas-fonds mais qui dévoile bientôt sa terrible personnalité en une métamorphose horrible, dont seul le crayon de MacFarlane connaît le secret. En fait, cet être est un démon qui, semble-t-il, viendrait rechercher Al pour le ramener en enfer. Les planches sont géniales, la mue du clown est atroce, et Todd MacFarlane s'exprime alors sur des cases plus grandes ou avec des découpages très osés.

Bref, rien à reprocher au niveau du dessin. Mais encore une fois, à moins que cela ne vienne de moi, le scénario ne va pas très loin et l'on se pose plus de questions que ce que l'on a de réponse. Pas de grande trouvaille, la psychologie est limitée, le message n'est pas très clair et je trouve même certaines situations un brin inutiles. Mention spéciale tout de même pour le final, violent et sanglant, où Spawn s'occupe d'un pédophile que la justice a relâché pour bonne conduite !

Ce premier tome de Spawn est donc un régale pour les yeux et surtout pour les amateurs de monstres répugnants, mais il se regarde plus qu'il ne se lit en fin de compte. Mais ne désespérez pas, pour le second tome le génie du comics à fait appel à deux autres génies : Alan Moore et Neil Gaiman. A n'en pas douter, Spawn va évoluer d'une façon considérable… Je vous laisse avec ce premier tome et vous donne rendez-vous pour Vengeance le tome 2, en espérant que les deux génies sus-cités sauront tirer Spawn de ce mauvais pas scénaristique.


7/10

 

Le Cimmerien

Vote:
 
6.50/10 ( 4 Votes )
Clics: 2855
0
Écrire un commentaire pour cette bd Écrire un commentaire pour cette bd
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
King's game 5 King's game 5
Les morts se succèdent au sein de la classe de seconde B, plus de la moitié des trente deux élèves sont morts, un des seuls espoirs pour arrêter cette tr...
Arms Peddler 6, The Arms Peddler 6, The
Après la destruction du grimoire des clés dans le manoir Guillemin, la foret noire disparait peu à peu et libère ses derniers visiteurs. Nos compagnons fo...
Masque de Fudo 1, Le Masque de Fudo 1, Le
Printemps de l'an 283 de l'ère Shiranui, la cité entière est en effervescence et se prépare aux festivités en l'honneur des noces du shôgun Totecu Fujiw...

Autres films Au hasard...