Avant la Quête 2
Titre tome: Le Grimoire des dieux
Genre: Fantasy , BD européennes
Année: 2007
Pays d'origine: France
Editeur: Dargaud
Scénario:
Regis Loisel, Serge Letendre
Dessin:
Mohamed Aouamri
Couleurs:
Lapierre
 

A propos de cette préquel et au point où nous en sommes avec ce second tome, je me dis que le lecteur qui a déjà lu et aimé depuis longtemps la Quête serait bien inspiré (afin d'éviter trop de déceptions) d'aborder cette nouvelle quadrilogie en la prenant comme elle est : une agréable BD d'héroïc fantasy mais qui, en ce qui me concerne, n'est pas à la hauteur d'un chef-d'oeuvre comme la Quête (que je considère même comme LE chef-d'oeuvre de la fantasy en BD, tout simplement).

Et même si on pourra m'objecter qu'on ne peut faire de bilan définitif alors que deux tomes restent encore à paraître, la comparaison avec les deux seuls premiers tomes de la Quête (La conque de Ramor et Le temple de l'oubli) est déjà éloquente. Sans parler des autres.

C'est tout le problème lorsqu'on décide de donner une suite (ou un "avant" qu'importe) à un tel monument. Et le désir du lecteur de retrouver la force de l'original également. Hors, quels que soient les mérites qu'on peut trouver à cette préquel, on reste très en-dessous de la Quête, que ce soit au niveau de l'histoire, des personnages ou de l'émotion. Les sentiments des personnages et leurs rapports sont loin d'égaler ceux de la Quête, de même que les événements qui se succédent sans qu'on puisse vraiment parler de Grande Aventure. En un mot (ou plutôt en trois), tout cela manque de souffle, de panache et d'intensité. C'est divertissant mais guère passionnant.

On assiste surtout à l'éclosion un peu laborieuse des premiers éléments d'une belle oeuvre à venir.

Ceci étant dit, ma chronique ne tiendra donc pas vraiment compte de la Quête (en terme de comparaison qualitative du moins) même s'il faut bien y faire référence à travers les éléments constitutifs de la saga.

Il s'agit bien sûr d'un choix personnel.

Le premier tome,L'ami Javin, m'avait laissé plutôt sur ma faim. Sympathique, fidèle à l'esprit et au ton héroïco-humoristique de l'univers créé par Le Tendre, l'histoire me faisait trop penser à un scénario basique de Jeu de Rôle, routinier et linéaire. Mais ce n'était après tout qu'un début.

Après une longue attente, ce second tome paraissait enfin en librairie mais je n'étais pas vraiment impatient de le lire (par crainte sans doute). Je viens seulement d'en avoir l'occasion. Et comme l'album n'a pas été chroniqué, je m'y colle.

 

 

Où la menace de la secte de l'Ordre du Signe évoquée dans l'album précédent se précise un peu plus encore avec les meurtres de plusieurs héritiers potentiels des princes-sorciers d'Akbar, sort auquel Mara a eu la chance d'échapper.

Pendant ce temps, Bragon est arrivé au terme de son instruction de combattant à Thâ. N'ayant plus rien à lui apprendre, son mentor Frange lui apprend l'existence du légendaire (mais bien réel) Rige, seul capable de faire accéder Bragon au statut de chevalier. Mais pour avoir une chance de devenir l'élève du Rige, Bragon doit tout d'abord se rendre à Vaguamare, une cité de mauvaise réputation dont la vie tourne principalement autour de combats de gladiateurs sur lesquels les habitants prennent des paris. Là, il devrait rencontrer Kandor, le seul capable de le renseigner sur le Rige. Bragon part donc seul pour Vaguamare, toujours gagné par l'amour impossible qu'il porte à Mara.

De son côté, celle-ci est chargée par son père de trouver le Grimoire des Dieux, un ouvrage qui contient nombre de secrets convoités par la secte du Signe et qui permettrait, entre autres, de renouveler l'enchantement qui garde Ramor prisonnier de sa conque. Pour la première fois de sa vie, la jeune Mara se retrouve seule sur les routes, livrée à elle-même.

Arrivé à la cité, Bragon retrouve Slavon, une vieille connaissance (voir tome 1), petite fripouille qui l'introduit néanmoins dans le cercle des combats dont Kandor est un des organisateurs. Eliminant adversaire sur adversaire, Bragon ne tarde pas à s'y faire une fameuse réputation. Il lui restera toutefois à combattre le plus dangereux de tous, l'invaincu Aspyr, pour se faire connaître du Rige.

Lors de son voyage à la recherche du Grimoire, Mara se retrouve par hasard à Vaguamare et retrouve Bragon.

Cheminant dorénavant avec elle (et Slavon) vers le temple de l'Ombrâge, lieu sacré contenant le grimoire mais habité par les répugnants ponges, insectes carnivores qui pondent leur oeufs dans la chair même de leur proie (rappelez-vous l'épisode les concernant dans le tome 3 de la Quête : Le Rige) et un sortilège non moins terrifiant à l'intérieur du temple...

 

Assez logiquement, ce second tome gagne un peu en maturité et en noirceur. Le scénario, qui se suit sans ennui, alterne les (més)aventures de Bragon et celles de Mara, la meilleure part étant toutefois consacrée à celui-ci et à son évolution, le personnage passant d'une adolescence encore perceptible dans le tome 1 à un sens plus affirmé des réalités et brutalités du monde, même s'il n'a pas abandonné ses rêves de grandeur pour autant.

Il porte déjà en lui une certaine gravité, une tristesse diffuse, consécutive à la mort de son ami Javin et à ses relations problématiques avec Mara. La cité de Vaguamare, véritable microcosme qui porte en lui tous les aspects de l'existence - surtout les moins reluisants - est le lieu idéal et initiatique pour déniaiser notre apprenti chevalier (au sens propre comme au figuré d'ailleurs, comme peuvent en témoigner certaines donzelles peu farouches !) qui doit d'abord passer par l'étape moins glorieuse d'une arène où se combattent des brutes épaisses dans l'odeur de sang et entouré par les vociférations des parieurs. On retrouve là l'amertume qui faisait déjà la particularité de la Quête mais en beaucoup moins marquée.

Cette évolution concerne aussi le personnage de Mara. De la petite princesse capricieuse et égoïste du tome 1, elle gagne ici en maturité et en indépendance, consciente également de ses responsabilités envers son père et son peuple. Jusqu'à un épisode traumatique dans le temple dont le scénario sous-entend des séquelles possibles et irréversibles. Bref, les personnages prennent un peu plus de substance, ce qui est le minimum requis.

On notera la présence d'un certain Bulrog (hé oui), encore gamin et qui voue alors une admiration sans bornes à Bragon (qui l'eut cru !) et celle de Bodias, jeune noble qui se distingue déjà en rival de Bragon sur le plan amoureux. Des personnages qu'il est plaisant de revoir dans leur jeunesse, même s'ils ne jouent encore aucun rôle important.

En attendant, je suppose, le fameux Rige qui devrait faire son apparition dans le tome 3 (c'est décidément son chiffre fétiche !).

 

En ce qui concerne le dessin de Aoumari, le successeur de Lidwine, il n'a rien a envié à ce dernier ni même à Loisel : les planches sont superbes, très travaillées, les détails minutieux. Les couleurs de Lapierre sont au diapason. Au moins sur ce plan-là, cette préquel se hisse aisément au niveau de la Quête originale.

Dans l'ensemble, Le Grimoire des dieux est un album que j'ai trouvé plutôt réussi dans le genre, plus satisfaisant que le premier en tout cas. Avec les réserves que j'ai émises dans le préambule.

 

Note : 7/10

 

Raggle Gumm

 

A propos de cette BD :

 

- Site de Régis Loisel : http://www.regisloisel.com/

- Site de l'éditeur : http://www.dargaud.com/

Vote:
 
8.33/10 ( 3 Votes )
Clics: 3372
0
Écrire un commentaire pour cette bd Écrire un commentaire pour cette bd
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Nains 1 Nains 1
Ulrog était prédestiné à devenir un seigneur de l'ordre de la forge, sa magie runique était peut être même la plus puissante de son clan, chaque arme q...
Main du singe, La Main du singe, La
Abel Appleton était présentateur de JT pour une chaine locale, le jour zéro sa vie changea totalement, victime d'une attaque de chien, il devra son salut ...
Hadrian's wall 1 Hadrian's wall 1
En 1985, les tensions entre les États-Unis et l’Union Soviétique ont abouti au désastre nucléaire. Pour trouver la paix, les deux superpuissances se son...

Autres films Au hasard...