Awrah 1 et 2 - Diptyque
Titre tome: La Rose des Sables - Le Maudit
Genre: BD européennes , Autres genres , Romance
Année: 2010
Pays d'origine: France
Editeur: Daniel Maghen
Scénario:
Christian Simon et Fuat Erkol
Dessin:
Ana Luiza Koehler
Couleurs:
Guy Raives
 

Je vais être franc avec vous, Awrah n'est pas en temps normal le genre de BD que je lis. En fait elle n'a que très peu de rapport avec l'imaginaire, en ce sens qu'il ne s'agit pas ici de fantastique ou de fantasy. Alors donc j'aurais pu passer à côté et ça aurait été plus que dommage puisque Awrah est un vrai petit bijou! Superbement écrite, cette BD est une invitation fabuleuse au voyage, à la découverte d'un pays et d'une culture. Mais Awrah c'est aussi une formidable histoire d'amour, bourrée d'émotion!

 

 

Au tout début de l'histoire, Tahar est un jeune orphelin qui arpente les rues d'une ville située en Irak, du moins on le suppose puisqu'il y est fait mention de Bagad, en vivant du vol. Grâce à l'intervention d'un mystérieux homme qui aura bien évidemment par la suite son rôle à jouer dans le drame terrible qui se prépare, Tahar est recueilli par le plus puissant homme de la ville, Maître Nassim El Abar. Ce dernier lui offre une éducation et tout se déroule presque bien, malgré le fait que ses demis frères aient beaucoup de mal à accepter celui qu'ils nomment "le bâtard". Tahar grandit presque sans encombre donc, jusqu'au jour des noces de sa demie sœur, où une mystérieuse femme fait son apparition. Belle bien sûr, elle est le portrait craché de la femme de Maître Nassim El Abar, sauf que cette dernière est censée être morte... Le visage de la belle inconnue obsède le brave homme et il envoie Tahar enquêter sur cette dernière auprès des bédouins, les peuples nomades du désert. Commence ici le véritable drame… Car bien sûr le jeune homme va tomber amoureux de la femme et son principal concurrent ne sera autre que son père.
Les deux scénaristes, Christian Simon et Fuart Erkol, nous plongent alors dans une grande et fabuleuse fresque (il fallait au moindre être deux pour écrire un "truc" aussi grandiose!) digne de la plus belle des histoires d'amour : Tristan et Iseult. En effet, difficile de ne pas penser à cette pièce maîtresse de l'amour courtois ici ! Cependant, on est scotché du début à la fin, tant l'histoire est admirablement menée, entre amour, fuite dans le désert, passions déchaînées, guerre même, avec des complots en tout genre et un "twist" final digne des plus grandes productions hollywoodiennes! Et tout ça en deux tomes! C'est époustouflant! Là ou certaines BD auraient tenus en longueur, les deux scénaristes vont à l'essentiel et ont même réussi à attendrir votre humble chroniqueur qui n'a pu s'empêcher de verser une larme devant tant de belles émotions. C'est admirablement bien écrit, littéraire sans trop l'être, avec l'utilisation d'une voie off qui sert absolument bien le découpage et les cadrages que l'on peut qualifier de cinématographiques.
Oui, c'est le principal intérêt de cette BD et plus particulièrement des planches, c'est que l'on est placé dans un film. Il y a des raccords judicieux et dignes des plus grands maîtres monteurs, c'est dynamique et beau. Alors bien sûr, ça reste très BD franco-belge, mais c'est pas grave, car malgré tout on y est! Oui, Ana Luiza Koehler nous fait voyager, on sent le vent du désert, on goûte les dates et le couscous, on sent la chaleur et surtout on vit avec Tahar! A l'heure où l'Iran et l'Irak, berceau de l'humanité, sont des pays bafoués et qui souffrent d'une image déplorable, alors qu'encore une fois j'insiste ils sont le berceau de notre culture, la dessinatrice nous réapprend à connaître cette civilisation d'une façon remarquable. Son dessin est emprunt de vérité et de beauté, avec des scènes de vie notamment qui sont fabuleuses et évitent le côté carte postale, ce qui n'est pas si simple que ça. Cette BD ne se lit pas, elle se vit! C'est immersif, prenant, envoûtant et émouvant...

 

 

"Awrah" pourrait être une simple histoire d'amour, un drame terrible, ce qui est déjà beaucoup! Mais c'est au final beaucoup plus que ça, c'est un monde qui s'anime devant vous, une terre lointaine qui vous enivre, une aventure fabuleuse et marquante. J'ai très sincèrement été ému à la lecture de cette BD, de cette histoire qui est remarquablement bien racontée, haletante et surtout bourrée d'humanisme! Il faut absolument lire ce diptyque et je vous le promets le voyage est superbe!

Note : 9/10


Le Cimmerien

 

A propos de cette BD :

 

- Site de l'editeur : http://www.danielmaghen.com/
- Site de la dessinatrice : http://www.analuizakoehler.com/

Vote:
 
7.05/10 ( 19 Votes )
Clics: 4901
0
Écrire un commentaire pour cette bd Écrire un commentaire pour cette bd
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Izunas 3 Izunas 3
Plusieurs années ont passé depuis que Aki est devenue une Izuna noire. En enfermant les ténèbres dans son propre corps, elle a pu empêcher le démon Daig...
King's Game Extreme 1 King's Game Extreme 1
Seul survivant du précédent Jeu du roi, Nobuaki Kanazawa intègre une nouvelle école et une nouvelle classe, tout en fuyant ses nouveaux camarades qui s'in...
Absolute Ronin Absolute Ronin
Dans un Japon médiéval, un jeune samouraï protège son maître mais ce n'est pas une mission facile puisqu'un démon veut la peau de ce dernier depuis qu'i...

Autres films Au hasard...