Zorn et Dirna 1
Titre tome: Les Laminoirs
Genre: Fantasy , BD européennes
Année: 2000
Pays d'origine: France
Editeur: Soleil
Collection: Soleil Levant
Scénario:
Jean-David Morvan
Dessin:
Bruno Bessadi et Vincent Trannoy
Couleurs:
Color Twins
 

Dans le monde de Zorn et Dirna, la mort a disparu depuis que le roi Hochwald Premier aurait réussi à l'emprisonner. Les gens ne meurent plus mais ce n'est pas sans conséquence puisqu'ils vieillissent quand même et qu'aux bout d'un moment leurs corps commencent à pourrir. Ceux dont les corps sont trop abîmés sont amenés aux laminoirs. Si toutefois quelqu'un est tué, son âme rejoint l'esprit de son assassin. Et Zorn et Dirna sont deux enfants qui sont capables de faire mourir les gens, un pouvoir unique.

Voilà une histoire qui diffère un peu de celles qu'on peut lire habituellement dans le catalogue des éditions Soleil, même si on est loin d'une révolution dans la fantasy. Le concept de ce monde où la mort serait devenue une légende propose une base plutôt intéressante et bien exploitée avec diverses idées comme celle de ces vieillards pourrissants et considérés comme des zombies ainsi que celle de ce monstrueux guerrier dont l'esprit est habité par de multiples personnalités qui prennent contrôle de son corps à tout moment.
Malheureusement, ce premier tome ne pose que les bases de l'univers et on voit mal où l'histoire va vouloir en venir par la suite. De plus, les personnages sont tous assez stéréotypés comme Zorn et Dina dont les chamailleries enfantines deviennent parfois énervantes ou encore Seldnör le chevalier monolithique qui traque les zombies pour l'argent et va se retrouver à escorter les deux héros. Leurs péripéties s'enchaînent rapidement mais sont toutes assez banales. Les deux personnages principaux vont ainsi se retrouver prisonniers d'un forain qui va vouloir exploiter leur don pour s'enrichir.
Le graphisme est lui aussi assez banal. On a ce mélange assez courant actuellement dans la bande dessinée franco-belge qui consiste à utiliser des traits manga pour les personnages avec des couleurs assez vives. La couleur et le dessin sont certes plutôt réussis mais manquent clairement d'originalité. Les dessinateurs s'amusent quand même à dessiner quelques planches très sanguinolentes et parviennent même lors de deux cases à marquer une référence au superbe Princesse Mononoké de Miyazaki.


En bref, ce premier tome de Zorn et Dirna est une lecture agréable mais rapide, peut-être trop rapide. On aurait préféré une mise en route un peu plus passionnante car malgré un postulat plutôt sympathique, cette bande dessinée ne sort jamais des chemins qui ont été de multiple fois parcourus. On ne peut qu'espérer que la suite développe un peu plus les thèmes abordés afin de se démarquer de la concurrence.

Note : 6/10

Stegg

Vote:
 
6.00/10 ( 1 Vote )
Clics: 2158
0
Écrire un commentaire pour cette bd Écrire un commentaire pour cette bd
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Rec, Histoires inédites Rec, Histoires inédites
Trois adolescents dans un immeuble condamné, l'un d'entre eux est infecté par la malédiction du lieu... une jeune fille croyante est abusée par des moines...
Black Market Black Market
Ray Willis est médecin légiste, ou plutôt il l'était avant que son frère surgisse dans sa vie et foute le bordel ! Viré de la police, il subsiste désor...
Skraeling Skraeling
L'Empire du Weltraum, dirigé par le chancelier U-Mensch, domine le reste du monde et est perpétuellement en guerre, cet Etat totalitaire a réussi à impose...

Autres films Au hasard...