Private Eye, The
Genre: Thriller-Polar , Anticipation
Année: 2017
Pays d'origine: Etats-Unis
Editeur: Glénat Comics
Collection: Urban Strips
Scénario:
Brian K. Vaughan
Dessin:
Marcos Martin
Couleurs:
Marcos Martin
 

Le Cloud a implosé, et avec lui tous les secrets les plus précieux de l'humanité, des trafics les plus illicites aux photos de voyage du citoyen lambda, se sont retrouvés à la portée de tous.
Désormais, nous évoluons masqués, seul moyen de protéger ce qu'il reste de notre intimité. Bienvenue dans une société post-Internet.

"The Private Eye" a de quoi se démarquer des sorties actuelles, que ce soit par son propos ou par la façon dont Brian K. Vaughan et Marcos Martin ont réfléchi sa diffusion. Cette bd format italienne relatant le post-effondrement de l'internet, a justement été diffusé dans un premier temps en ligne, sur une plateforme créée par les deux auteurs : Panel Syndicate, en accès libre, en laissant au lecteur le choix de financer ou pas cette création.
Mais l'oeuvre d'un scénariste reconnu comme Brian K. Vaughan ("Y, le dernier homme", "Saga") ne pouvait pas rester qu'en ligne, après Image comics, c'est au tour de Glénat de la sortir en France dans sa collection Urban Strips.
En 2076, Internet et tout les objets connectés ont disparu suite à l'explosion du Cloud et la révélation des secrets inavouables des gens, c'est ce nouveau monde futuriste mais légèrement passéiste que Brian K. Vaughan tente de rendre crédible, sans forcement proposer un jugement tranché sur l'utilisation du web et l'anonymat, il construit ici un scénario solide, intelligent, qui se contentera de poser des questions en laissant au lecteur sa propre réflexion sur ces grandes questions de société. Le scénariste ne propose pas de solution, on navigue entre une critique de l'ancien monde ultra-connecté et le nouveau où l'anonymat est partout, où les pires malfrats sont les paparazzis, sorte d'enquêteurs engagés pour retrouver la trace de personnes devenu totalement anonymes.
En plus de trois cents pages, l'histoire nous laisse peu de répit, on suit notre mystérieux enquêteur dans un polar qui nous laissera encore en suspend lorsque la trame principale sera révélée, cet état perdurera même à la fin de l'album, laissant notre cerveau en questionnement et nous incitant peut être à nous déconnecter un instant...
Marcos Martin est très à l'aise dans ce format peu habituel assez réduit, il prend la place qu'il lui faut, n'hésitant pas à proposer peu de cases par planches, nous immergeant totalement dans ce monde futuriste plutôt iconoclaste et enfantin, les couleurs de Muntsa Vicente rajoute une couche avec des tons flashy et super coloré.
Une belle découverte qui questionne à plusieurs niveaux, on ne saurait que recommander sa lecture !

Note : 8,5/10

 

gregore

 

A propos de ce comic :

 

- Site de l'éditeur : http://www.urban-comics.com/

Vote:
 
9.00/10 ( 1 Vote )
Clics: 573
0
Écrire un commentaire pour cette bd Écrire un commentaire pour cette bd
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Pathfinder 3 Pathfinder 3
Notre troupe d'aventuriers composée du guerrier Valeros, de la sorcière Seoni, du sage Ezren, du nain Harsk, de la prêtresse Kyra et de la voleuse Merisiel...
DoggyBags DoggyBags
Dès la préface, Run annonce la couleur : il veut rendre hommage aux publications d'"EC Comics", cet éditeur qui a donné naissance au fameux conte de la cr...
Do androids dream of electric sheep 4 Do androids dream of electric sheep 4
Rick Deckard vient d'éliminer trois androïdes avec l'aide de l'inquiétant et pour le moins expéditif Phil Resch, mais le doute plane toujours à propos de...

Autres films Au hasard...