Feul 1, Le
Titre tome: Valnes
Genre: Fantasy , BD européennes
Année: 2010
Pays d'origine: France
Editeur: Soleil
Scénario:
Jean-Charles Gaudin
Dessin:
Frédéric Peynet
Couleurs:
Frédéric Peynet
 

Dans le petit village où vivent les Oldis, deux événements vont venir perturber la vie locale: la mort d'un petit garçon emporté par une épidémie ravageant la région et la découverte d'un cadavre dans les filets de pèche. Deux tragédies qui n'ont pourtant rien à voir, si ce n'est que le mort était parti enquêter sur la maladie qui ravage également sa tribu et que sa disparition va entrainer un autre drame.
Car en venant chercher son corps, les siens vont en effet tuer le Oldi qui veillait sur son corps et entrainer une échauffourée entre les deux clans. Mais ils vont rapidement se rendre compte qu'ils ont un soucis plus important en commun et qu'il faudrait mieux s'associer afin d'en découvrir l'origine. Une expédition est alors montée pour remonter le fleuve et trouver l'origine du mal qui décime les deux peuples.

 

 

Ce premier tome semble hésiter entre une fantasy classique et une fantasy originale. La seconde car on a affaire ici à des peuples au mœurs intrigantes et véritablement différentes, ce qui n'est pas sans créer des tensions dans le futur groupe de quêteurs, même si l'amitié n'y est pour l'instant pas impossible, mais il restera à savoir ce qui l'emportera, ce qui décidera probablement du sort de leur mission.
De l'autre coté, on a affaire à une fantasy très classique même si on peut noter l'absence d'elfes, de nains ou d'orcs, puisqu'on se retrouve avec une énième quête à accomplir au cours de laquelle il y a de fortes chances que tout le monde apprenne à s'entraider et à s'apprécier. Sans compter qu'une grande menace à vaincre semble déjà pointer le bout de son nez ! Si l'on excepte la maladie qui sert de départ à l'histoire, le récit semble finalement peu s'éloigner des sentiers battus.
Mais on notera également au niveau des qualités l'absence d'humour malvenu et donc une ambiance sérieuse qui permet d'approfondir les personnages, de leur donner du caractère et une personnalité, de soigner l'ambiance, mais sans oublier toutefois de nous conter quelques péripéties. Jean-Charles Gaudin nous propose donc ici un début qui pourrait donner naissance à une série réussie et qui se détache quand même agréablement d'une partie de la concurrence.   
.       
Le dessin de Frédéric Peynet est lui de toute beauté, l'un des points forts de l'album qu'il sert avec des couleurs idéales. Au pire pourrait-on lui reprocher de sortir un peu toutes ses femmes du même moule, mais son sens du détail qui se ressent dans le moindre recoin du décor permet largement de passer dessus pour plonger dans l'univers qu'il nous propose. Le style réaliste de cet illustrateur sert donc très bien l'histoire.
Entre une intrigue qui pourrait se révéler originale et un graphisme qui la sert admirablement, Le Feul se révèle ainsi une lecture plaisante, attrayante même, et avec assez de suspens pour donner envie de lire la suite assez rapidement. C'est donc bien fait, plutôt convaincant et, en ce qui me concerne, je ne demande qu'à être conquis par cette trilogie qui possède déjà de nombreuses qualités et une atmosphère bien à elle.

Note : 8/10

 

Stegg

 

A propos de cette BD :

 

- Site de Frédéric Peynet : http://www.fpeynet.com/

- Site de l'éditeur : http://www.soleilprod.com/

Vote:
 
8.00/10 ( 1 Vote )
Clics: 2305
0
Écrire un commentaire pour cette bd Écrire un commentaire pour cette bd
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Shame Shame
Mère Vertu était apprécié de tout le monde dans les alentours de sa chaumière. Depuis presque un siècle, elle avait voué sa vie à aider les pauvres ge...
Espace vital 1 Espace vital 1
Cela commence par une sensation étrange : Garth Sneebs, 43 ans, se réveille dans un lit et une chambre qui ne sont pas les siens. Machinalement, il se lève...
Retour sur Belzagor 1 Retour sur Belzagor 1
L'ex-lieutenant Eddie Gundersen revient sur Belzagor où il a laissé naguère ses illusions de jeunesse, la femme de sa vie et un passé honteux de colonisat...

Autres films Au hasard...