Doggybags 4
Genre: Horreur , Gore
Année: 2013
Pays d'origine: France
Editeur: Ankama
Collection: Label 619
Scénario:
Run, Eldiablo
Dessin:
Run, Nicolab, Guillaume Singelin
Couleurs:
Run, Nicolab, Guillaume Singelin
 

Après un troisième tome "mexicain" vraiment réussi, Doggybags revient une fois de plus, ici pas de thème aussi marqué même si ces trois histoires flirtent avec une ambiance américaine, que ce soit dans "Sélection" où un businessman, marchant d'arme en lune de miel sur son yacht, se retrouve échoué sur une ile déserte en compagnie de sa femme et de son cuistot russe... ou "Lady in white" qui reprend quelques ingrédients de la bonne série B horrifique américaine avec son couple en voyage dans un bled perdu et croisant quelques dégénérés consanguins...
Mais c'est surtout "Geronimo" qui s'inspire d'un des pires traumatismes que l'Amérique ait connu, le 11 septembre, et qui nous présente une version terrifiante de la mort de Ben Laden !

Régulièrement le Label 619 abreuve notre soif d'horreur et d'hémoglobine, une petite dépendance marquée car c'est quasiment les seuls qui arrivent à l'assouvir en s'aventurant dans ce domaine.
Ca commence avec le duo Eldiablo / Nicolab qui aborde en peu de pages les thèmes de la violence, des armes, de la domination et de la survie... chaque protagoniste peut être vu comme une victime ou un bourreau tout en étant globalement un fieffé enfoiré, on ne s'attache pas à eux, on les regarde  s'enliser dans leur noirceur jusqu'au final plutôt jouissif... et sa chute incongru...
C'est là que surgit Run ("Mutafukaz") et la deuxième histoire, il connait ses classiques et nous conte une aventure inspirée des légendes urbaines, tout en y plaçant une pirouette scénariste amenant une pointe d'originalité qui fait grand bien dans ce genre de scenario horrifique.
Et pour finir Run se fait aider au dessin par Singelin dans un récit audacieux retraçant les derniers instants de Ben Laden, l'idée d'exploiter cet évènement plutôt obscurs de l'histoire américaine est excellente et permet à Run de se lâcher, moins surprenantes que les deux premières histoires, elle demeure tout de même un condensé d'horreur, d'action et de fantastique plutôt réussi.
On espérait un quatrième opus à la thématique aussi marqué que le troisième, ce n'est pas le cas mais ce doggybags reste dans l'esprit et la qualité de la franchise, les fans seront toujours comblés.

Note : 7/10

 

gregore

 

A propos de cette BD :

 

- Site de l'éditeur : http://www.ankama-editions.com/

Vote:
 
7.00/10 ( 1 Vote )
Clics: 2145
0
Écrire un commentaire pour cette bd Écrire un commentaire pour cette bd
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Arms Peddler 3, The Arms Peddler 3, The
Garami, Sona et Airi se sont échappé de la cité de Yuga en empruntant un ancien passage souterrain, à leur sortie, ils tombent nez à nez avec Genzo, le c...
Thorgal 32 Thorgal 32
Thorgal est toujours à la recherche des ravisseurs de son fils Aniel, il fait escale dans un port et fini par se faire capturer par les villageois. Pendant c...
Passe-murailles, Les Passe-murailles, Les
A l'occasion de la sortie d'un recueil regroupant les deux tomes des Passe-Murailles, revenons sur cette série intimiste proposant divers récits. Leur parti...

Autres films Au hasard...