Six-gun Gorilla
Genre: Science-fiction , Western
Année: 2015
Pays d'origine: Etats-Unis
Editeur: Ankama
Scénario:
Simon Spurrier
Dessin:
Jeff Stokely
Couleurs:
André May
 

Au XXII ème siècle, les humains ont colonisés d'autres planètes afin de pouvoir produire la nourriture qu'il leur manque, sur une de ces planètes, les colons sont entrés en guerre contre leur terre d'origine afin d'obtenir plus d'indépendance.
Dans ce contexte, Bleu-3425 fait parti des soldats terriens destinés à être de la chair à canon, leur seul but : servir de bouclier humain aux vrais soldats, en bonus, en plus d'une prime versée à la personne de leur choix, on leur implante une caméra dans l'oeil, permettant de retransmettre en direct ce qu'ils vivent sur les champs de bataille avant de mourir. Cette lie de l'armée est principalement constitué de condamnés à mort, de malades en phase terminale, de personnes suicidaires et comme, Bleu-3425, d'amoureux éconduits.
Malgré tout ses efforts, Bleu-3425 va être le seul survivant de sa première attaque, après s'être fait refiler les dernières volontés d'un général, il est sauvé in-extremis par un gorille géant doué de la parole et magnant son colt comme personne...

Wouatch !!! encore une petite perle dénichée par Ankama, "Six-gun Gorilla" est assurément l'une des plus belles surprises des productions indépendantes américaines de ces dernières années, Simon Spurrier (anglais qui a bossé sur pas mal de licence : "X-men", "Ghost Rider") a concocté un scénario complètement barré s'intégrant dans un style SF / Western du plus bel effet, son histoire mélange plusieurs styles, thématiques et inspirations, la télé-réalité, la colonisation, la guerre... ce melting-pot aboutit à un récit dense, complexe qui ne peut que captiver le lecteur, ou éventuellement le perdre, notamment sur la fin de ce comic, une lecture qui finalement demande un peu d'effort de compréhension mais qui le vaut clairement.
Au premier abord, "Six-gun Gorilla" est un comic percutant, enchainant des combats mémorables et violents, mais là où Spurrier excelle, c'est que ça va beaucoup plus loin que ça, en plus d'un discours  sans compromis sur la guerre et les médias, le scénariste aborde également des questions plus subtiles tel la déliquescence de la littérature et la perte de l'imagination, aujourd'hui digérée dans une masse gluante...
Pour sa première incursion dans la bd, Jeff Stokely s'en sort admirablement bien, son trait rapide sait s'adapter à toute les situations que lui impose Spurrier, ses dessins amènent un grand dynamisme et les scènes de combat sont juste percutantes à l'extrême !
Sortez un peu des sentiers battus, allez braquer votre libraire et barrez vous fissa avec ce condensé d'émotions fortes !

Note : 9/10

 

gregore

 

A propos de ce comic :

 

- Site de l'éditeur : http://www.ankama-editions.com/

Vote:
 
8.50/10 ( 2 Votes )
Clics: 1698
0
Écrire un commentaire pour cette bd Écrire un commentaire pour cette bd
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Arms Peddler 7, The Arms Peddler 7, The
Dans les rues de Hemden, Sona rencontre sans le savoir le 8ème et dernier prince du Balzar, la coutume veut que l'ainé encore vivant des fils du roi obtient...
Transmetropolitan 5 Transmetropolitan 5
Spider Jerusalem n'est pas en grande forme, son infection au cerveau est en phase terminale, le Word l'a gentillement foutu dehors et surtout le président de...
Breizhskin Breizhskin
Yannick est un adolescent de 16 ans, depuis un an, il est skinhead, un vrai skinhead comme il dit, breton, fier d'être blanc et celte... équipé de ses docs...

Autres films Au hasard...