Goners
Titre tome: Une affaire de famille
Genre: Fantastique , Démons
Année: 2016
Pays d'origine: Etats-Unis
Editeur: Glénat
Collection: Comics
Scénario:
Jacob Semahn
Dessin:
Jorge Corona
Couleurs:
Gabriel Cassata
 

Depuis des décennies, la famille Latimer flirte avec le monde du paranormal et essaye de faire échouer les plans des forces du mal. De nos jours, les époux Latimer oeuvrent aux yeux de tous, leur travail est reconnu et même assez souvent diffusé à la télévision.
C'est lors d'une de ces émissions que le tout jeune Josiah et sa sœur aînée Zoé découvrent les horribles événements qui sont entrain de se dérouler, sur le poste de télévision, ils voient leurs parents mourir, elle en étant défenestrée, lui dans l'explosion de la propriété du Gouverneur.
Les deux enfants n'ont même pas le temps de se remettre de leurs émotions que la lumière s'éteint dans leur maison et qu'une horde de monstres commence à la prendre d'assaut, ils s'en sortent de justesse grâce à l'intervention de Francis, un golem dont le rôle est justement de les protéger.
Il semble que des forces démoniaques soient à l'oeuvre et que les deux orphelins ont un immense  rôle à jouer dans leurs plans !

Présenté par Glénat comme un hommage à l'entertainment des années 80, "Goners" se veut être une vision actuelle des "Goonies", certes on assiste à une histoire d'aventure fantastique de deux enfants confrontés à des événements irrationnels, mais la comparaison s'arrête malheureusement là. "Goners" pèche par le fait de trop vouloir en faire, en moins de deux cents pages, nos héros sont confrontés à des dizaines de monstres différents, sans pour autant qu'on ait le temps de s'arrêter sur eux, c'est un peu la foire au créatures issus de multiple folklores (indien, philippin, scandinave), c'est dommage qu'on soit dans la surenchères plutôt que de prendre le parti d'exploiter plus en profondeur cette idée d'éviter les classiques loup-garous et vampires.
Jacob Semahn construit son scénario de la même manière, au lieu de jouer la carte de la simplicité et de la fluidité, adéquate pour ce genre de production, il densifie et complexifie son récit sans réel gain sur la qualité de l'ouvrage, en conséquence il arrive qu'on se perde, le mélange d'époque et d'ambiance omniprésent rend tout ça très confus.
Le dessinateur vénézuélien Jorge Corona amène une touche cartoon qui plaira sûrement au plus jeune public, c'est très expressif et dynamique, quasiment dans la démesure, il réussit là où Jacob Semahn a échoué, ses planches sont divertissantes et illustrent au mieux un esprit d'aventure décomplexé qu'on pourrait attendre de ce comic.
Une petite déception pour ce one-shot trop dense et trop fouillis qui pourtant comportait quelques bonnes intentions malheureusement pas assez exploitées.

Note : 4/10

 

gregore

 

A propos de ce comic :

 

- Site de l'éditeur : http://www.glenatbd.com/

Vote:
 
4.00/10 ( 1 Vote )
Clics: 1115
0
Écrire un commentaire pour cette bd Écrire un commentaire pour cette bd
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Que sa volonté soit faite 1 Que sa volonté soit faite 1
  Keima adore les jeux vidéo de drague et est plutôt doué... virtuellement. Car, dans la réalité, qu'il considère comme un "jeu foireux", il n'a jamais ...
Dimension W 3 Dimension W 3
Dans ce troisième tome, c'est une toute nouvelle enquête qui va occuper Kyoma Mabuchi, le chasseur de Coils illégaux, et son apprentie-cyborg Mira. A la dema...
Iris Zero 1 Iris Zero 1
Torû a un gros défaut aux yeux de ses camarades, c'est un Iris Zéro, un individu qui n'a en quelque sorte aucun don de voyance. Ce qui lui a valu durant sa...

Autres films Au hasard...