Hidden, The
Genre: Science fiction , Horreur , Action
Année: 1987
Pays d'origine: Etats-Unis
Réalisateur: Jack Sholder
Casting:
Michael Nouri, Kyle Mac Lachlan, Claudia Christian, William Boyett...
 

Jack Devries, un paisible citoyen, cambriole une banque, tire sur tout ce qui bouge et s'enfuit à bord d'une Ferrari rutilante. Après une course poursuite effrénée, il finira à l'hôpital criblé de balles. En fait, l'homme est possédé par une créature qui peut changer d'enveloppe corporelle à volonté. Cette dernière prend alors possession du corps du compagnon de chambre de son ancien réceptacle, mais ce dernier est loin d'être en bon état. Pendant ce temps, un agent du FBI, Lloyd Callagher, se joint à l'inspecteur Beck pour enquêter sur l'affaire Devries, mais le comportement de Callagher intrigue Beck.

 


Avoriaz, 1988 - Si le "Robocop" de Verhoeven est le grand favori des observateurs, plusieurs autres productions sont aussi susceptibles de récolter le grand prix comme "Near Dark", "Princess Bride", "Prince of Darkness" ou "Anguish". Mais à la surprise générale, le jury préfère "Hidden", une petite série B bien sympathique et vrombissante, jugeant sûrement que cette dernière en avait plus besoin que le surmédiatisé film de Verhoeven. En effet, si le "Robocop" est devenu un classique du genre, certains auraient aujourd'hui un peu tendance à oublier le film de Sholder. Pourtant, nous voilà en présence d'une petite production qui joue à fond et sans états d'âme la carte du divertissement. Sous ses faux airs de "Buddy Movie", films policiers très en vogue dans les années 80 mettant en scène le fameux duo de flic que tout sépare, se cache un film de science-fiction qui va utiliser tous les stéréotypes du film policier pour les détourner à son avantage.

Deux extra-terrestres se font ainsi la chasse sur une planète Terre qui leur semble bien plus agréable que leur monde aseptisé. Evidemment, l'un d'eux étant un criminel en fuite, les cadavres commencent à s'accumuler autour d'eux, pendant que la police locale (excellent Michael Nouri) aidée par un autre extra-terrestre, reste perplexe devant ces quidams désinhibés qui deviennent subitement des machines à tuer. Ainsi, un brave citoyen braque une banque avant de se lancer dans un véritable rodéo urbain dont on ne compte plus les victimes innocentes, un pauvre hère à l'article de la mort défonce le crâne d'un commerçant pour lui voler des cassettes et un poste de radio, et une strip-teaseuse ultra sexy se transforme en une véritable furie canardant tout ce qui bouge...

 


On est loin des petits êtres verts décrits en général dans les films de science-fiction. Ici, les extra-terrestres ne cherchent pas à conquérir notre planète ; au contraire, ils voient en elle une terre d'asile particulièrement attrayante, et surtout qui ne pratique pas l'extradition intergalactique. Les humains sont pour eux de simples réceptacles, à travers lesquels ils peuvent assouvir leurs fantasmes et passions (voiture de sport, hard-rock et ultra violence), ce qui ne va pas sans poser quelques surprises. Ainsi, au fur et à mesure de ses pérégrinations, l'un des aliens va passer du corps en piteux état d'un homme malade squatté dans une chambre d'hôpital à celui d'une pulpeuse strip-teaseuse. Ce qui nous vaut une scène incroyable où le locataire découvre son nouveau corps (celui d'une femme) en se palpant, et surtout comprend assez vite les multiples possibilités que cette arme de destruction massive peut offrir, comme "baiser à mort" un heureux quidam pour lui voler sa voiture. Mais la pauvre finira comme ses prédécesseurs, c'est-à-dire littéralement criblée de balles, pendant que son locataire momentané changera à nouveau de corps pour celui d'un chien !

 


En tête d'affiche on retrouve deux acteurs de qualité qui furent malheureusement souvent très mal utilisés, et de ce fait sous estimés. Il y a d'abord Kyle Mac Lachlan, qui abandonne David Lynch pour interpréter un extra-terrestre policier plus vrai que nature. Son coéquipier, le policier terrien qui va l'aider, c'est Michael Nouri ("Flashdance"), un acteur sous employé dans des série B comme "To the Limit", avec comme partenaire la regrettée et méga "poumonée" Anna Nicole Smith. Mais la révélation du film est certainement la belle Claudia Christian ("Maniac Cop 2", "The Substitute 3", "Babylon 5"...), dans un rôle de strip-teaseuse au nom des plus poétiques (Brenda Lee Van Buren, cela ne s'invente pas), et dont les déhanchements sauvages ont réveillé la libido de pas mal de spectateurs mâles. Mais ce qui marquera surtout les esprits, c'est cette incroyable robe rouge décolletée à l'arrière et qui dévoile une spectaculaire chute de reins et une bien belle croupe. A noter que, si la belle n'est pas doublée lors du fameux striptease, par contre elle avouera (au désespoir de beaucoup) porter une prothèse mammaire pour augmenter son tour de poitrine (une idée des producteurs).

 


"The Hidden" est une petite série B réalisée avec conviction par un Jack Sholder qui, à l'époque, n'était plus un débutant et qui signe ici certainement son meilleur film. La New Line (la série des Freddy), pour qui il avait déjà réalisé "Alone in the Dark" et "La Revanche de Freddy", n'hésite d'ailleurs pas à lui confier un budget de 5 millions de $ (bonne affaire puisque le film en rapportera le double rien qu'aux Etats-Unis), dont le réalisateur va rentabiliser au maximum chaque dollar. Il supervisera lui-même chaque étape de la réalisation, s'occupant également des scènes d'action, dont la fameuse poursuite en voiture. Une attitude qui va s'avérer payante, car on ne s'ennuie pas une seconde en suivant cette course poursuite effrénée où deux extraterrestres (un bon et un mauvais) se dégomment joyeusement tout en découvrant les joies de la société de consommation Made In America.

 

The Omega Man
Vote:
 
7.94/10 ( 17 Votes )
Clics: 4091

1 commentaire(s) pour cette critique


Autres films Au hasard...