Magnifique, Le
Titre original: She hao ba bu
Genre: Arts Martiaux
Année: 1978
Pays d'origine: Chine
Réalisateur: Chen Chi-Hwa
Casting:
Jackie Chan, Wei Her Du, Mao Tu, Nora Miao, Wang Chi Sheng, Kim Kon...
Aka: Snake and Crane Arts of Shaolin
 

Dans "Le Magnifique", Jackie Chan incarne Hsu Yin, jeune homme pratiquant le kung-fu et qui s'est emparé de l'ouvrage contenant les coups secrets d'une boxe créée par les huit grands maitres de la discipline (disparus alors pour une raison inconnue) afin de conserver la paix entre leurs écoles respectives. Bien entendu, tous tenteront d'affronter Hsu Yin qui lui, cherche quelqu'un. Comment ? Il cherche quelqu'un ? Oui, c'est bien cela, Jackie l'ami cherche quelqu'un, et il ne vous reste plus qu'à voir le film pour savoir qui.

 


1978 : cela fait déjà un an que Jackie Chan touche à la réalisation (premier film en 1977 avec Chen Chi-hwa : "Les 36 poings vengeurs de Shaolin") et presque vingt ans qu'il saute et bondit comme un fou dans les quatre coins des salles de cinéma. Si son succès est sans précédent en Asie, ce n'est pas forcément le cas aux Etats-Unis, continent qu'il tente en vain de séduire en hurlant ou secouant les mains comme ci et comme ça. Enfin bon, les temps changent et désormais on sait ce qu'il en est : les frontières ont cédées de toutes parts et Jackie Chan est devenu une star internationale au moins autant réputée pour faire le pitre que pratiquer le kung-fu. Après tout pourquoi pas puisque celui-ci le pratique plutôt bien ! Il s'agit ici de sa seconde collaboration avec Chen Chi-hwa dans la droite lignée que "L'impitoyable" (1976), s'adonnant au film de kung-fu bon public, avant de s'y prêter à nouveau en 1980 avec "Le Protecteur".

 

 

Au premier abord, il semblera qu'il ne s'agisse en aucun cas ici question de comédie (chorégraphie à la lance sur fond rouge en guise de générique : efficace, le ton est donné). Non, nous semblons plutôt avoir affaire à un film d'action ordinaire. Néanmoins, à la vision du métrage, impossible de se retenir de rire (selon sa prédisposition pour l'humour ici présent). Le tout est tellement bon enfant, réduisant les enjeux à de simples combats guère violents, que, d'une simple bribe de dialogue à la mise en scène, tout ne peut qu'être pris à la légère. Jackie Chan souriant en plus les trois quart du temps, aucune méchanceté envers le film n'est envisageable. A l'inverse, l’ennui, lui, arrive bien assez vite pour que l’on puisse s’en défaire par un quelconque coup secret (je sais pas, celui du cygne par exemple). Si la plupart des chorégraphies semblent fouillées (utilisation plaisante des décors), restant belles sans pour autant être exceptionnelles, il est décevant d'avoir à noter cet habituel problème de dosage. En effet, le souci récurent d'un bon nombre de films du genre (incluant donc ce "Magnifique"), c'est que les affrontements ne parviennent pas à captiver plus que cela, oscillant entre longueurs accablantes et "vouh" "vouh" fabriqués maison afin d'accentuer les coups. Ceci étant, chacun le sait, le passionné y trouvera paradoxalement son bonheur. Un constat dont Jackie Chan ne semble lui-même pas dupe, donnant finalement à son public ce que celui-ci attend, nous dévoilant alors sa dentition hors-pair à tout bout de champs, contredisant la première personne osant lui dire qu’il est "mignon" et en fin de compte, déprimant le spectateur lambda qui se contentera de se cogner le front avec le poing, ne sachant que dire devant une joie de vivre quelque peu déconcertante ; un humour bien mandarin en fait.

 


Disons le clairement, "Le Magnifique" fait partie de ces films qui demeurent "hermétiques". Flirtant largement avec le kitsch (ah cette voix off au début du métrage !), on aime ou on n'aime pas et on lui attribuera ou non sa valeur au sein du genre selon le charme et l'emprise qu'aura sur nous l'ineffable et terrible sourire de Mister Chan.

 

The Hard
 
En rapport avec le film :
 
Vote:
 
4.50/10 ( 2 Votes )
Clics: 3230
0

Autres films Au hasard...