Big Brother
Titre original: Qiji
Genre: Comédie , Aventures , Arts Martiaux
Année: 1989
Pays d'origine: Hong Kong
Casting:
Jackie Chan, Anita Mui Yim-Fong, Gua A Lei, O Chun Hung, Richard Ng Yiu-Hon, Gloria Yip...
Aka: Miracles / Miracles : Mr Canton & Lady Rose / The Canton Godfather
 

Jackie débarque dans le Hong Kong des années 30 avec pas grand chose en poche et, à peine arrivé, il se fait arnaquer du peu d'argent qu'il avait par un charlatan qui "vend" du travail à la pelle. Il rencontre une vendeuse de roses porte-bonheur, roses qui vont effectivement lui porter chance. Jackie va aider le Parrain local, pris dans une bataille avec le gang adverse. Mais le "Godfather" est mourant. Il désigne alors son sauveur, Jackie, pour prendre sa succession dans l'organisation, ce qui ne plaît pas au second du Parrain qui aurait du être à la nouvelle place de Jackie. Jackie, tout content de cette "promotion" inattendue, va alors aider Mme Rose, en bon prince, car c'est grâce à elle qu'il en est arrivé là.

 


Fin des années 80 - Jackie Chan est au sommet de sa gloire en Asie. Seul l'occident (et les Etats Unis) reste insensible aux acrobaties du petit Chinois. Après quelques tentatives ratées de percer le marché occidental ("Le retour du Chinois", "L'équipée du Cannonball"), Jackie décide de se faire plaisir et profite de son titre de champion du box office pour lancer cette production onéreuse et soignée qui va marquer l'apothéose de sa carrière asiatique, mais aussi, malheureusement, la fin (officielle) momentanée de sa carrière de réalisateur. En effet, juste après le tournage du film suivant ("Opération Condor"), le producteur Raymond Chow décide de mettre fin à l'inflation galopante des budgets, à la minutie maniaque qui débouche sur d'énorme retards de planning et à la mégalomanie de Jackie. Privé de réalisation, l'acteur continuera pourtant à squatter les sommets du box-office, en prenant des risques avec des films comme "Crime Story" ou "Shinjuku Incident", et en réussissant enfin à percer le marché américain avec "Zizanie dans le Bronx". Suivront les films "Rush Hour" et "Shangaï Kid" (et leur suite), qui entérineront enfin l'adoption du Chinois par Hollywood.

 


Même si Jackie Chan devient pour l'occasion parrain de la mafia, les fans peuvent être rassurés. Nous sommes loin du "Parrain", ici pas de tête de cheval coupée sous les draps, le brave Jackie utilise surtout son pouvoir pour aider une brave marchande de roses qui lui a porté chance. Chan tente d'innover mais ne peut se défaire d'une certaine naïveté et d'une incroyable envie de faire le bien. Cela pourrait paraître lourd et ennuyeux, mais cela fait partie du personnage depuis des années, et jamais ses fans ne le remettront en question (voir le remontage asiatique du "Retour du Chinois", l'original étant beaucoup trop hard pour les fans asiatiques de Jackie). Ecrit par Jackie, "Big Brother" est peut-être le film qui lui ressemble le plus. En tout cas, c'est le film dont l'acteur est le plus fier, son "Citizen Kane" en somme, quoique Jackie avait prévu une version encore plus maousse de trois heures, censurée par son producteur. Evidemment, comme d'habitude, le petit Chinois peu compter sur ses fidèles lieutenants, qui livrent des scènes d'action toujours à la hauteur de leur réputation de casse cou (voir la scène du restaurant).

 


Dans cette grosse friandise à l'attention de ses fans et surtout de lui-même, Jackie Chan rend hommage à la comédie américaine, surtout à Frank Capra et Harold Lloyd. Si le film comporte son lot de scènes d'action spectaculaires (mais moins présentes que sur les autres productions), Jackie fait surtout preuve d'un réel sens de la comédie. Le scénario mélange habilement les quiproquos, permet plusieurs grands moments de comédie (d'où la nécessité de visionner le film dans sa version originale). On soulignera notamment la magnifique idée de la marchande de roses. Mais Jackie fait aussi preuve d'une incroyable maîtrise technique, en réalisant des plans époustouflants (dont un restitué dans cette version longue). On sent l'influence de Sergio Leone et de son magnifique "Il était une fois en Amérique". Pour Jackie le but est simple : faire taire ses détracteurs et prouver qu'il peut faire autre chose que le clown. Malheureusement, malgré de magnifiques décors soignés jusqu'au moindre détail, une interprétation excellente, des combats époustouflants, le public ne suivra pas et le film sera un échec cuisant. Pour Chan, ce sera son avant-dernier film en tant que réalisateur. Son producteur, le préférant nettement dans son rôle d'acteur. Pourtant, "Miracles" est un film charnière et essentiel dans la carrière de Jackie, une oeuvre à découvrir à des années lumières des pitreries qu'il tournera ensuite aux Etats Unis, la réponse d'un acteur piqué au vif par des critiques qui lui reprochaient de ne pas se renouveler. Mais la meilleure réponse sera sûrement sa nomination cette année là aux "Hong Kong Film Awards" comme meilleur acteur.

 


En ayant voulu répondre à ces attaques, Jackie accouche d'une oeuvre un rien mégalo (le film le plus cher produit à Hong Kong à l'époque !), mais qui surtout l'éloigne d'une partie de son public (les jeunes), plus habitué aux "Police Story" et autre "Armor of God". Qu'importe, l'acteur les retrouvera à la sortie de son film suivant, une sorte d'antithèse de celui-ci, le spectaculaire "Opération Condor". Le miracle du DVD nous permet de découvrir enfin le film dans sa version de deux heures (René Château l'ayant exploité à l'époque dans une version de 85 minutes), en attendant une éventuelle sortie de la version de Jackie qui devait durer près de trois heures. Aujourd'hui, le film peut paraître un rien prétentieux, et surtout ennuyeux pour ses détracteurs, mais Jackie Chan, en tournant aux States, a fait bien pire. L'acteur amorce d'ailleurs depuis quelques temps un virage dans sa carrière, comme le montre son personnage de flic alcoolique dans "New Police Story" ou le drame "Shinjuku Incident", un virage certes très léger mais qui montre que l'acteur a mûri.

 

The Omega Man
 
En rapport avec le film :
 
Vote:
 
5.00/10 ( 4 Votes )
Clics: 3713

1 commentaire(s) pour cette critique

Écrire un commentaire pour ce film Écrire un commentaire pour ce film
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous enregistrer...

Autres films Achat en ligne
Autres films Au hasard...