Mélodie pour Manuella
Titre original: Mélodie pour Manuella
Genre: Porno , Drame
Année: 1981
Pays d'origine: France
Réalisateur: Joe de Palmer
Casting:
Olinka Hardiman, Gabriel Pontello, Catherine Ringer, Guy Berardan, Cathy Greiner (Cathy Stewart), Mika Barthel, Marilyn Jess, John Oury, Jacques Marbeuf...
Aka: Cauchemar / Le cauchemar de Manuella / Bizarre Marilyn / Le Choc des stars / Godimenti bestiali di una signora per bene / Marilyn - Bizarre Begierden / The Nightmares of Manuella
 

Manuella (Olinka Hardiman) est une jeune et riche héritière mariée à Jean-Pierre (Gabriel Pontello). Ce dernier est le directeur de l'entreprise appartenant à sa femme, qui se contente d'apposer sa signature pour les contrats et les factures. Manuella souffre d'un traumatisme qui remonte à l'adolescence, lorsqu'elle fut témoin du viol puis du meurtre de sa soeur aînée Nathalie (Cathy Greiner) par un simple d'esprit. Un choc dont elle ne s'est jamais remise, qui la conduit régulièrement à la dépression, voire de violentes crises nécessitant un traitement que lui administre son mari par le biais de piqures.

Lorsque Manuella ne revit pas en flashbacks le drame et les instants qui l'ont précédé, elle rêve d'orgies où participent plusieurs membres de son entourage, comme les deux secrétaires de Jean-Pierre, Gautier le comptable, ainsi que le chauffeur (à qui elle s'offre régulièrement dans les parkings souterrains de la capitale), mais aussi Nathalie ainsi que son assassin.

Afin de lui changer les idées, Jean-Pierre emmène sa femme aux sports d'hiver, en Haute-Savoie où il a loué un chalet (entre Megève et Chamonix). Il y retrouve sa maîtresse Françoise (Catherine Ringer), accompagnée quant à elle de Patrick, son ami, qui est au courant de la liaison de sa compagne avec Jean-Pierre. En réalité, ce dernier, avec l'aide de Françoise, envisage de faire sombrer Manuella dans une folie irréversible, afin de s'emparer de ses biens.

 

 

Danseuse professionnelle d'origine tchèque, Olinka Hardiman (née en 1960) est devenue l'une des vedettes du X français au tout début des années 80. Superbe blonde callipyge, l'actrice a joué dans plusieurs films intitulés "Marilyn..." en raison de sa (pseudo) ressemblance avec Marilyn Monroe. Elle a beaucoup tourné pour Michel Lemoine, mais aussi pour Gérard Loubeau, Gérard Kikoïne, et enfin José Benazeraf. Dans ce film, elle rencontre donc Catherine Ringer, qui s'est retrouvée dans le milieu du X en 1976 afin de récolter suffisamment d'argent pour monter son groupe (les Rita Mitsouko naîtront officiellement en 1980, suite à sa rencontre avec Fred Chichin l'année précédente). On verra la chanteuse dans une quinzaine de pornos jusqu'en 1982.

"Mélodie pour Manuella" fait partie des films qui vont connaître plusieurs sorties vidéo : avant et après le succès des Rita Mitsouko. Ainsi, "Rien ne vaut la première fois" sera-t-il plus tard rebaptisé "Mitsouko poker partouzes". Mais, à l'instar de Brigitte Lahaie, la chanteuse n'a jamais renié son passé, même si son on lui a parfois reproché ses activités dans le milieu (voir son altercation avec Serge Gainsbourg lors d'une émission télé - Zénith sur Canal + - où le chanteur l'avait traité de pute).

Catherine n'a pas à rougir de son passé, pas plus que de sa prestation à l'écran. Elle paraît en fait très à l'aise face à la caméra, bonne comédienne, et... bonne hardeuse. Elle est très jolie, et sa silhouette en total contraste avec celle d'Olinka assure une complémentarité de style et de formes agréable. On en vient à regretter qu'elle n'apparaisse que dans la seconde partie du film. Surtout que "Mélodie pour Manuella" présente la particularité de durer deux heures ! Du moins, dans sa version intégrale, car il existe aussi dans une version soft se limitant à soixante-dix minutes (les versions appelées "Cauchemar" ou "Le cauchemar de Manuella" en font partie). Il est rare qu'un X français atteigne les deux heures, et bien évidemment le film souffre de pas mal de longueurs, non pas dans les scènes de sexe, qui sont plutôt courtes bien que nombreuses, mais dans des scènes de "remplissage", lorsque le réalisateur s'attarde sur un remonte-pente de la station, sur la chaîne des Alpes, où sur les devantures des magasins, sans oublier quelques conversations téléphoniques assez creuses entre les différents protagonistes.

 

 

Joe de Palmer, connu surtout pour avoir produit "Fascination" de Jean Rollin (dans lequel il faisait aussi de la figuration), a réalisé une dizaine de pornos dans sa carrière, parmi lesquels "Rien ne vaut la première fois" précédemment cité. Avec "Mélodie pour Manuella", il signe un film certes imparfait mais intéressant dans sa structure, et permet à ses acteurs principaux de jouer véritablement, et de ne pas les cantonner à leur statut de hardeur. Ainsi, Olinka a un vrai rôle dramatique, et elle s'en sort honorablement. Il en va de même pour Gabriel Pontello, qui n'est pourtant pas réputé pour ses talents de comédien. Trente ans de hard à son actif, depuis "Les Pornocrates" de Jean-François Davy jusqu'aux gonzos germaniques ces dernières années, et l'image que l'on retient de lui est celle d'un type plutôt sympa et en tout cas très professionnel, qui a comme Olinka pas mal tourné pour José Benazeraf au milieu des années 80.

Concernant les seconds rôles, on trouve aussi des grosses pointures, comme la regrettée Cathy Greiner, victime d'une overdose en 1994, Piotr Stanislas (l'homme qui pouvait s'autosucer), Jacques Marbeuf, et la superbe Marilyn Jess, l'une des égéries du X français, ici dans un tout petit rôle. A noter enfin, dans le rôle de la mère de Manuella et Nathalie, la présence de l'une des actrices fétiches de Jean Rollin, Nathalie Perrey. Agée aujourd'hui de quatre vingt ans, elle jouait encore récemment dans "La nuit des horloges".

Avec son atmosphère de drame mâtiné de thriller, "Mélodie pour Manuella" est un porno qui sort des sentiers battus (évitez la version tronquée). Malgré un rythme assez lent, on se laisse embarquer dans cette histoire qui finit de manière sordide, et non sans un certain cynisme.

 

 

Flint

Vote:
 
5.27/10 ( 22 Votes )
Clics: 18428
0

Autres films Au hasard...