Radar Men from the Moon
Genre: Science fiction , Action , Serial
Année: 1952
Pays d'origine: Etats-Unis
Réalisateur: Fred C. Brannon
Casting:
George Wallace, Aline Towne, Clayton Moore, Roy Barcroft, William Bakewell...
 

Des bases militaires américaines sont prises pour cibles par une arme mystérieuse. L'origine de ces agressions provient de la Lune. Homme de science et homme-fusée, Commando Cody, accompagné de ses assistants, part mener l'enquête sur notre satellite...

 

 

Radar Men from the Moon est un serial du début des années 50 que nous propose l'éditeur Bach Films dans une nouvelle livraison. Ce serial, divisé en douze chapitres, nous présente un nouveau héros, Commando Cody, dont l'aspect ne nous est cependant pas inconnu.
Il s'agit en effet du costume du héros de "King of the Rocket Men", serial datant de 1949, qui voyait alors un héros nommé Jeff King, interprété par l'acteur Tristram Coffin, enfiler un costume serti d'une roquette lui donnant la possibilité de voler. Chemin faisant il stoppe, au terme des douze épisodes de ce très recommandable serial, les projets d'un savant fou, le Dr Vulcan, qui avait pour but de conquérir le monde après avoir prouvé sa puissance en plongeant New-York dans un cataclysme.
Produit de la firme Republic Pictures, "King of the Rocket Men" voyait la firme non plus adapter un super héros ou encore un personnage de comics strips, mais bel et bien créer son propre héros qu'elle pourrait décliner encore et encore, sans avoir à payer de droits à quiconque.

 

 

C'est ainsi que notre personnage, plus particulièrement son costume à l'identique, réapparut sur les écrans moins de trois années plus tard, en 1952, avec Radar Men from the Moon.
Toutefois, si le personnage de Jeff King disparaît sans que l'on sache réellement pourquoi, de même que son acteur, nous avons le droit à un nouveau nom de code pour ce héros, Commando Cody, de même qu'un autre acteur, nommé George Wallace, ainsi qu'un type de menace différent.

La Terre subit une série de destructions à grande échelle qui désorganise sérieusement sa défense militaire. Il s'agit en fait de l'oeuvre d'une main malveillante, qui laisse perplexe nos autorités. Le bureau du Commando Cody, un civil opérant pour les autorités militaires dans un laboratoire, est alerté. Ces actes sont en fait des sabotages orchestrés depuis la Lune, d'où l'on détecte justement une certaine activité.
Il n'en faut pas plus à Commando Cody pour se rendre sur la Lune, avec un équipage réduit, pour découvrir que les Sélénites ont non seulement pour intention d'envahir notre planète, mais qu'ils bénéficient en plus d'un armement bien plus avancé que le nôtre, grâce au lunarium, une sorte de combustible atomique bien plus puissant que l'uranium !

Commando Cody va donc devoir lutter inlassablement, à la fois contre les autorités sélénites, mais également contre une équipe de saboteurs sur Terre qui, à l'aide notamment d'un rayon laser, va s'avérer particulièrement redoutable.

 

 

Radar Men from the Moon est un serial de la dernière heure pour la Republic Pictures.
En effet, l'heure de gloire de la modeste firme hollywoodienne vouée à la série B de divertissement, qui a cependant engrangé de beaux succès, est passée. La télévision, qui s'impose en force et en masse dans les foyers américains, est en train de la supplanter totalement, en retenant son audience devant le petit écran et non plus dans les salles de cinéma.
Les budgets deviennent de moins en moins fournis et, si la production décline dangereusement, l'année 1959 constitue l'année finale de cette firme spécialisée dans les produits divertissants... D'ailleurs, la Republic Pictures s'est déjà tournée vers la confection de produits dédiés au petit écran.

Mais la Republic n'est pas un studio hollywoodien au sens moderne du terme.
Cette modeste firme possède un vrai savoir faire que nous retrouvons avec bonheur serial après serial.
Radar Men from the Moon, bien que bénéficiant de moyens moindres, n'en demeure pas moins un serial très efficace et toujours aussi divertissant.

 

 

Si le déroulement de l'histoire compte de sérieuses invraisemblances (la Lune se révolte, on y voyage tranquillement avec une simple fusée), ou même d'un défaut de moyens (les forces terriennes se réduisent à deux policiers, les saboteurs sur Terre se limitent à un seul espion aidé de deux gangsters, pas plus de trois dirigeants sur la Lune pour le conseil sélénite...), ce serial possède un rythme tellement trépidant qu'il permet de faire fi de toutes ces scories pour que le spectateur accepte de se laisser prendre au jeu. Et comme toute production Republic Pictures, le rythme est comme toujours haletant, avec deux scènes de bagarres minimum par épisode, et le cliffhanger de fin d'épisode incitant toujours le spectateur à se hâter de découvrir l'épisode suivant, pour savoir comment notre héros échappe à une mort pourtant certaine.
La liste des périls est assez variée pour notre Commando Cody. Il est confronté au tir d'un rayon laser sélénite, son avion explose, il essuie un éboulement, sa voiture sort de la route, il est projeté inconscient d'une falaise... Toutes ces péripéties rythment efficacement le terme de chaque épisode avec une régularité convenue mais toujours fortement divertissante !

Radar Men from the Moon met donc en scène un nouvel acteur dans le même costume, l'acteur George Wallace, dont l'interprétation de Commando Cody reste le titre de gloire.
Pourtant, George Wallace fait pâle figure dans ce rôle, tant il semble n'avoir aucun charisme. Il paraît faire de la figuration dans un rôle qui, il est vrai, est assez peu propice à la caractérisation ; aussi, le fade George Wallace ne retiendra aucunement votre attention. Pour anecdote, l'acteur a d'ailleurs raconté qu'il s'était fait casser le nez lors d'une scène de bagarre un peu trop mouvementée !
Le cas de l'actrice principale, la pourtant très belle Aline Towne, demeure lui aussi symptomatique de ce manque de caractérisation. Son personnage ne sert quasiment à rien, si ce n'est à se faire enlever, ou à allumer la radio ! Cette situation de la demoiselle en péril est encore une fois une figure tenace du genre. Elle justifie d'ailleurs sa présence dans le premier voyage spatial en se proposant de faire la cuisine !

 

 

Bien qu'il s'agisse du serial le plus coûteux de la firme en cette année 1952, Radar Men from the Moon cumule les stock-shots d‘autres productions, un manque d'ampleur certain et une certaine redondance dans le déroulement de l'intrigue. Il est à noter que le serial ne propose aucun whodunit, ni de traître à démasquer, malgré la formule d'usage selon les standards de la Republic. Cela est quelque peu dommage, car il ôte un élément de tension et de surprise... Néanmoins, il vous fera à coup sûr passer un bon moment, tant l'ensemble est bien enlevé et hautement divertissant.
Le savoir faire inégalé de la Republic Pictures apporte donc un plus à cette histoire du Commando Cody, un peu farfelue, qui se poursuivra d'ailleurs la même année avec "Zombies of the Stratosphere" !
La Republic, toujours aussi hésitante sur l'identité de son héros, d'abord nommé Rocket Man puis Commando Cody, l'enverra de nouveau contre des Martiens animés de mauvaises intentions ! Et pour l'occasion, le héros ne se nommera pas cette fois Commando Cody mais Larry Martin !
Cela n'empêchera cependant pas Commando Cody de revenir en 1953, avec encore un autre acteur (le quatrième, mais dans un costume différent), un nouveau concept qui le consacre Sky Marshall of the Universe, pour une série de douze serials à destination, cette fois, de la télévision.
Décidément, suivre cette série demeure un défi à l'esprit cartésien !

 

 

Bastien


A propos :

- Après King of the Rocket men (1949), c'est la seconde aventure de Rocket Man (l'homme-fusée). La troisième sera Zombies of the Stratosphère (1952).
- L'idée de situer une partie de l'action sur la Lune fut adoptée à la suite du succès rencontré l'année précédente par le fameux film de science fiction Destination Lune (1951).
- En 1953, Commando Cody sera le héros d'une série de douze courts métrages projetés en salles avant d'être diffusés à la télévision américaine : Commando Cody Sky Marshall of the Universe.

En rapport avec le film :


# Le dossier Hollywood et le serial

 

# La fiche dvd Bach Films de Radar Men from the Moon

Vote:
 
3.50/10 ( 2 Votes )
Clics: 3496
0

Autres films Au hasard...