Attaque de Fort Douglas, L'
Titre original: Mohawk
Genre: Western
Année: 1956
Pays d'origine: Etats-Unis
Réalisateur: Kurt Neumann
Casting:
Scott Brady, Rita Gam, Lori Nelson, Allison Hayes, Neville Brand, John Hoyt, Ted de Corsia...
 

Dans les tous jeunes Etats unis de la fin du 18e siècle, la blonde Cynthia Stanhope a quitté la tranquillité de son Boston Natal pour rejoindre son fiancé Jonathan Adams à Fort Douglas, avant poste colonial en plein cœur du territoire Mohawk. Adams est peintre paysagiste, un esprit libre et un amoureux volage que la venue de sa fiancée officielle n'arrange pas, car il courtise Greta Jones, la fille de l'aubergiste local. Chez les Indiens, ça s'agite malgré les conseils de modération du sage chef Kowanen et de son épouse. Poussés par les dangereuses menées du colon Butler d'une part et du guerrier Rokhawah d'autre part, qui tous deux souhaitent une guerre entre blancs et Indiens, le fils et la fille (Onida) de Kowanen organisent une incursion dans Fort Douglas pour y voler des mousquets, en utilisant un vieux passage secret traversant les appartements de Jonathan Adams. Mais la belle Onida se retrouve piégée dans le fort et à la merci d'Adams qui décide de la cacher...

 

 

Si L'attaque de Fort Douglas a été tourné en 1956, c'est 17 ans plus tôt qu'il faut en chercher l'origine, dans le premier film en couleurs de John Ford "Sur la piste des Mohawks" ("Drums Along the Mohawk"). Edward Lee Alperson racheta les droits de ce film relativement oublié de Ford pour en réutiliser toutes les scènes spectaculaires et de combats, à charge pour les scénaristes d'inventer une histoire permettant cette réutilisation et au réalisateur d'arriver à cacher l'aspect composite de ce métrage. Pari en partie réussi, car s'il est facile de distinguer les stock-shots à l'image plus ancienne et beaucoup plus dégradée (à savoir toutes les scènes réellement tournées à l'extérieur et impliquant plus d'une quinzaine de figurants) des scènes originales toutes en studio, le film arrive malgré tout à tenir la route. Nous sommes en fait devant une sympathique petite série B, pro indienne ou en tout cas pacifiste, où le spectateur sera facilement convaincu, comme le héros, qu'il est plus amusant de jouer à "touche pare-choc" avec une accorte indienne qu'à "caresse mon tomahawk" avec un indien musculeux. Bon, nous ne sommes pas non plus devant un film militant, les motivations du méchant (des méchants) sont à la fois simplistes et nébuleuses, de même que pourra paraître peu crédible l'épilogue "post stock-shots".

 

 

Sans diminuer l'apport du réalisateur Kurt Neumann, futur célèbre auteur de "La mouche noire", qui a fait le job sans plus, on peut parler ici de film de producteur. Edward Lee Alperson était d'ailleurs coutumier de la réutilisation extensive d'images d'autres films dans les siens, puisque avec Neumann toujours, il commit "Watusi", remake de "Les mines du Roi Salomon" élaboré à partir de stock-shots de ce dernier. Si l'on peut légitimement se poser la question de l'intérêt artistique d'une telle démarche (la réponse est d'ailleurs facile : aucun), au moins dans L'attaque de Fort Douglas on en est pas arrivé à de telles extrémités et le film est totalement différent de "Sur la piste des Mohawks". Ce métrage vaut d'ailleurs surtout pour son interprétation féminine avec son trio de charme dont la sculpturale Allison Hayes, future héroïne de "L'attaque de la femme de 50 pieds".
Pour résumer, donc, à la fois un film de margoulin et une curiosité sympathique, l'essence de la série B hollywoodienne en quelque sorte.

 

 

Note : 7/10

Sigtuna

 

En rapport avec le film :

# La fiche dvd Artus Films de L'attaque de Fort Douglas

Vote:
 
6.43/10 ( 7 Votes )
Clics: 2717
0

Autres films Au hasard...