Abominable Docteur Phibes, L'
Titre original: The abominable Dr. Phibes
Genre: Fantastique
Année: 1971
Pays d'origine: Angleterre
Réalisateur: Robert Fuest
Casting:
Vincent Price, Joseph Cotten, Virginia North, Hugh Griffith, Terry-Thomas, Sean Bury...
 

Qu'un toubib meure et on se dit, c'est la vie. Ou la mort plutôt. Enfin, bref, on se dit : ça arrive. Qu'un deuxième toubib meure et là on se dit, tiens, une coïncidence. Etrange coïncidence quand même puisque l'un est mort piqué à mort par des abeilles et le suivant sucé à mort, ce qui pourrait être très agréable sauf que c'est par des chauves-souris qui l'ont vidé de son sang, ce qui n'est quand même pas banal.
Qu'un troisième soit occis par un masque de grenouille lui écrasant petit à petit la tête en plein bal masqué et là, même le flicaillon le moins perspicace et dont le flegme so british confine à l'inaction fait des rapprochements, se lance dans une enquête et finit par deviner qui est le coupable : le Docteur Phibes, alias Vincent Price ! Fin de l'histoire donc ?

 

 

Non bien sûr ! Puisque, s'il se doute que Phibes est le coupable, celui-ci est censé être mort et enterré depuis belle lurette, brûlé à mort dans un accident de voiture sur le trajet qui devait l'amener au chevet de sa femme, elle-même fraîchement décédée suite à une opération menée par une équipe de médecins et une infirmière… les mêmes qui continuent à être décimés d'ailleurs, gelé à mort, becqueté par des sauterelles, attaqué par des rats, transpercé par le rostre d'une licorne, dans de macabres mises en scène accompagnées à l'orgue ou au violon par le Docteur Phibes lui-même ou sa charmante seconde.
La vengeance inéluctable qui préside à ce raffinement meurtrier est portée par un Vincent Price au masque facial cireux s'exprimant à l'aide d'un micro relié à sa gorge et à un amplificateur sonore.
En contrepoint de ces crimes sadiques, la balourdise des policiers prête à sourire, leur efficacité étant inversement proportionnelle à l'intérêt qu'ils prennent à l'affaire. Leur ténacité n'est clairement pas récompensée puisque chacune de leurs initiatives n'empêche en rien la mort de frapper, voire la rend plus spectaculaire encore.

 

 

Si les meurtres sont souvent tirés par les cheveux (et leurs victimes bien apathiques face à leur destin), leur virtuosité et le goût de la mise en scène affiché par le Docteur Phibes (et par le réalisateur, ça tombe bien !), ainsi que pour un univers baroque et coloré, assurent au spectateur un cocktail plutôt réussi.
Ajoutons que l'esprit si particulier qui règne dans ce film est typiquement anglais et que, là où un italien nous aurait offert un sommet de l'effroi et du morbide, c'est un subtil mélange d'horreur et d'humour que nous invitent à voir Robert Fuest et ses personnages. A mes yeux, c'est beaucoup plus réjouissant !

 

 

Note : 7/10

 

Bigbonn
Vote:
 
8.43/10 ( 14 Votes )
Clics: 3810
0

Autres films Au hasard...