Million Eyes of Sumuru, The
Genre: Espionnage
Année: 1967
Pays d'origine: Royaume-Uni
Réalisateur: Lindsay Shonteff
Casting:
Frankie Avalon, George Nader, Shirley Eaton, Wilfrid Hyde-White, Klaus Kinski, Patti Chandler, Krista Nell, Maria Rohm...
Aka: The Slaves of Sumuru / Sumuru : Die Tochter des Satans / Sumuru-paholaisen tytar / The 1000 Eyes of Su-Muru
 

La secrétaire du chef de la sécurité d'un petit pays asiatique appelé Sinonesia est assassiné en Italie. Le colonel Baisbrook du British Intelligence persuade Tommy Carter et Nick West, deux Américains, de participer à l'enquête. Ils découvrent que le meurtre a été commandité par une organisation mondiale de femmes, dirigée par la belle et sadique Su-Muru.

 

 

Le personnage de Sumuru / Su-Muru (a ne pas confondre avec le surimi ! ) est né sous la plume de l'écrivain britannique Sax Rohmer (alias Arthur Henry Sarsfield Ward, 1883-1959) créateur du célèbre Fu Manchu (1913). C'est peu après la fin de la seconde guerre mondiale que la BBC contacte Rohmer pour qu'il écrive un serial radiophonique en huit parties. Cependant l'honorable BBC ne veut pas entendre parler de l'infâme Fu Manchu, car ce dernier est chinois et les anglais ne veulent pas de controverse avec leur nouvel allié. Qu'a cela ne tienne, l'auteur reprend les bases de son personnage fétiche et le transforme en femme, il crée donc Sumuru ou Su-Muru, génie du mal au féminin et surtout Japonaise. "Shadow of Sumuru" est donc diffusé entre 1946 et 1947, en 1950 Rohmer édite son sérial sous forme de roman sous le titre de "The Sins of Sumuru", le succès entraînera quatre suites. Bien des années plus tard, le producteur Harry Alan Towers finance une série de cinq films sur le personnage de Fu-Manchu interprété par Christopher Lee et, vu le succès de la série, le producteur va tout naturellement s'intéresser à un autre personnage de Rohmer : "Sumuru" (ou "Su-Muru").

 

 

Pour interpréter le rôle titre, le choix du producteur se pose sur Shirley Eaton (née en 1937), actrice anglaise devenue une véritable icône grâce à son rôle en or de la Bond Girl Jill Masterson dans "Goldfinger". The Million Eyes of Sumuru et sa suite The Girl from Rio réalisé par Jess Franco seront ses derniers films et certains disent que le comportement de Franco n'est pas étranger à cette retraite anticipée. En effet, après le tournage de The Girl from Rio ("Sumuru, la cité sans hommes") réalisé par Franco, l'actrice fut étonnée de se retrouver au générique de "The Blood of Fu-Manchu", autre film du réalisateur auquel elle n'avait pas participé, sans parler de l'utilisation d'une doublure pour pimenter quelques scènes de The Girl from Rio !

 

 

Aux côtés de la (fausse) brune Sumuru (Shirley Eaton est blonde), on aperçoit la vraie blonde, Helga alias Maria Rohm, un nom et un visage connus de tous les aficionados de Jess Franco puisqu'elle apparaît dans les neuf films du réalisateur produits par Harry Alan Towers : Sumuru, la cité sans hommes, "Le Sang de Fu Manchu", Venus in Furs, "Les Brûlantes", "Les Infortunes de la vertu", etc., logique puisque ce dernier est le mari de l'actrice.

Frankie Avalon (1940), chanteur et acteur est surtout connu pour son duo avec l'actrice disneyenne Annette Funicello dans une série de films mélangeant bikini, plage et chansons : "Beach Party" (1963), "Muscle Beach Party" (1964), "Bikini Beach" (1964), "Beach Blanket Bingo" (1965) et "How to Stuff a Wild Bikini" (1965). Frankie apparaît aussi dans Dr. Goldfoot and the Bikini Machine, mélange d'espionnage et de "Beach Party".

George Nader (1921-2002), acteur américain, est devenu une vedette en Allemagne où il a interprété le personnage de Jerry Cotton dans huit films, notamment "Jerry Cotton agent FBI", "Jerry Cotton contre les gangsters de Manhattan", "Dynamite en soie verte", "L'Homme à la jaguar rouge" ou "Feux croisés sur Broadway".
Avec son casting, Harry Alan Tower ne prend pas de risques et ratisse dans tous les sens : la jeunesse avec Avalon, le sex appeal avec l'actrice Shirley Eaton et la sécurité avec le vétéran Nader.

 

 

Dommage que la réalisation de Lindsay Shonteff (La Poupée diabolique) soit aussi classique et quelconque et que les scènes d'action soient affligeantes de mollesse, mais l'intérêt du film est tout autre. En effet, le réalisateur préfère filmer les paysages de Hong Kong et les décors de la Shaw Brothers ainsi que multiplier avec désinvolture les plans mettant en évidence le charme d'une multitude de jeunes femmes, aussi agréables que dangereuses, comme le montre la scène du début où tout un groupe de femmes assiste à l'agonie d'un homme comme s'il s'agissait d'une démonstration Tupperware ! Il se dégage d'ailleurs du film une petite touche féministe par moment légèrement subversive, notamment lorsque l'acteur George Nader est attaché et fouetté par la belle Su-Muru qui essaye de le soumettre, scène cocasse qui interpelle d'autant plus lorsque l'on sait que dans le privé le brave Nader était plus attiré par son partenaire que par la belle Shirley ! Une scène qui restera cependant dans les esprits au point de figurer sur certains sites fétichistes. C'est d'ailleurs ce qui caractérise ce film, le côté retro fétichiste : les amateurs seront aux anges ! Entre les femmes armées qui tiennent des poses très "bondiennes" et les femmes fatales habillées comme Jackie Kennedy, on nage en plein retro kitch pour ex fan des sixties, comme disait la chanson ! Si vous ajoutez quelques détails bien bis comme la fléchette qui transforme la victime en pierre ou la participation de Klaus Kinski qui nous livre comme à son habitude une prestation haute en couleur, on obtient le cocktail idéal pour l'été !

 

 

Quelques années plus tard, Jess Franco réalisera une suite : The Girl from Rio / Sumuru la cité sans hommes beaucoup plus dénudée, et en 2003 Harry Alan Tower produira une nouvelle version intitulée sobrement "Sumuru" avec Alexandra Kamp-Groeneveld.


The Omega Man

Vote:
 
0/10 ( 0 Votes )
Clics: 1549
0

Autres films Au hasard...