Django le proscrit
Titre original: El Proscrito del río Colorado
Genre: Western spaghetti
Année: 1965
Pays d'origine: Espagne / Italie
Réalisateur: Maury Dexter
Casting:
George Montgomery, Elisa Montes, Jose Nieto, Jesus Tordesillas, Miguel Del Castillo, Raf Baldassarre, Ana Maria Custodio, Ricardo Valle, Gloria Camara...
Aka: Le Proscrit
 

Django O'Brien est le lieutenant et ami de Camargo, ancien chef de bande bandoleros devenu gouverneur dans le Nord du Mexique. Espada, ancien partenaire de Camargo dans l'illégalité, essaye par tout les moyens de nuire à ce nouveau représentant de la loi... très vite il arrive à emprisonner Django...

 

 

Voilà en gros l'histoire, à cela se rajoute une histoire de mariage et d'arrangement qui participe grandement à plomber l'ensemble, en effet les histoires de liaison / manipulation / intérêts ont vite fait d'enliser le récit dans un taux de chiantitude élevé, il faut croire que Maury Dexter se faisait les dents pour la petite maison dans la prairie auquel il participera presque dix années plus tard... mais ceci est une autre histoire...
"Django le proscrit" s'inscrit dans les débuts du Western Spaghetti et permet de ressentir la réticence des producteurs dans un genre qui fera ses premières preuves très peu de temps après, les finances ne sont pas là et l'ensemble essaye trop de se rapprocher de ses homologues américain, d'ailleurs le réalisateur (Maury Dexter) et l'interprète de Django (George Montgomery essayant de lorgner vers John Wayne) sont tout deux originaires du pays de la "liberté".
Le budget se fait surtout ressentir au niveau des scènes d'action, quasi inexistantes, seulement deux vrais fusillades sur-jouées sur l'ensemble du métrage, ainsi que pour les décors vraiment très limités. Niveau interprétation c'est médiocre, en grande partie à cause des dialogues, sûrement achevés par une VF à pleurer... parfois de rire.
En fin de compte on s'ennuie fermement, l'ensemble est des plus classiques et sans action tout en réussissant l'exploit d'être parfois incompréhensible. A éviter...

 

 

Note : 2/10

 

Gregore
 
A propos du film :
 

# Il semblerait que l'édition de chez Esi est perdu quelques précieuses minutes lors du transfert en dvd, ce qui amène entre autre une coupure particulièrement franche vers la fin du film et aggrave l'incompréhension du spectateur.

# "Django le proscrit" est sorti un an avant le véritable "Django" et il y a fort à parier que ce titre essaye de profiter du succès du film de Corbucci, d'autant plus que le titre original ne mentionne pas Django, à noter que la première et seule édition vhs sortie chez "Les Editions Caroline" se contente de "Le Proscrit".

 

Scène marquante :

 

# Django est retenu prisonnier par un groupe de dangereux mexicains. Etant plus malin que ses tenanciers, il réussi, après avoir longuement tenté de forcer la porte de sa cellule, à pousser les volets de la fenêtre qui en fin de compte est ouverte et sans barreau.
Vote:
 
3.40/10 ( 5 Votes )
Clics: 4559
0

Autres films Au hasard...