Arrière-train sifflera trois fois, L'
Titre original: L'Arrière-train sifflera trois fois
Genre: Erotique , Euro-Western (hors spagh)
Année: 1974
Pays d'origine: France
Réalisateur: Jean-Marie Pallardy
Casting:
Alice Arno, Willeke van Amelrooy, Jean-Marie Pallardy, Jean Luisi, Vera Valmont, Patricia Mionnet, Martine Azencot, Gilda Arancio
Aka: Lucky Lucky et les Daltines
 

1867, Etats-Unis - John Keykett (Pallardy himself) débarque dans un bled au beau milieu du désert. Il vient de racheter le saloon. Une affaire lucrative, d'autant plus qu'en dehors du fonds, le nouveau propriétaire a également fait l'acquisition des formes de Lulu (Alice Arno). Et le moins que l'on puisse dire, c'est que Lulu est une affaire qui rapporte. Tous les cow-boys du coin font la queue (avant de la sortir) dans l'établissement pour une partie de jambes en l'air avec la prostituée la plus réputée du pays. Si les mâles en rut perpétuel sont ravis de la réouverture du saloon, les femmes sont loin d'apprendre cette nouvelle avec le sourire. Entre Maureen O'Lala (Véra Valmont), vieille fille bigote dirigeant une ligue de vertu, et Lucky Lucky (Willeke van Ammelrooy), l'institutrice du village, John Keykett se rend très vite compte que ces femmes de caractère ne vont pas lui rendre la vie facile. Et comble de malchance, voilà que Lulu, jamais avare pour faire des heures supplémentaires, se coince l'arrière-train lors d'une passe endiablée avec deux clients adeptes comme il se doit du rodéo.
Sans Lulu, l'affaire de John risque très vite de péricliter. De plus, la clientèle masculine commence (déjà) à s'impatienter, pas vraiment ravie à l'idée de devoir se serrer le kiki. Ainsi, Keykett doit trouver très vite des filles capables de remplacer Lulu. Et les nanas de cette trempe sont encore plus rares que les bisons. La seule chance pour John de sauver son business consiste à trouver Birgitt, Paulette et Sonia, trois filles du clan Dalton, surnommées les Daltines. Mais le plus dur n'est pas de les trouver, encore faut-il les convaincre de travailler pour lui. Car les Daltines sont plutôt dures en affaire !

 

 

1974 est une année prolifique lorsque l'on se penche sur la filmographie de Jean-Marie Pallardy. Après "Le Journal érotique d'un bûcheron" et "L'Amour aux trousses", le réalisateur enchaîne avec ses deux fameux westerns aux titres rentrés dans la légende : "L'arrière train sifflera 3 fois" et "Règlements de femmes à OQ Corral". De ce diptyque, "L'arrière train..." s'avère le plus ludique, le plus paillard dans l'esprit. Le cinéaste nous convie à une kermesse érotique dans un cadre de sierra particulièrement torride. Si le scénario tient sur une feuille de papier à cigarette, l'essentiel réside dans un casting où Pallardy et ses amis côtoient un bataillon de jolies filles. Scénario minimaliste, et jeu d'acteurs très approximatif (à quelques exceptions près)... Qu'importe ! Pallardy n'en a cure... et à la limite nous aussi ! De toutes façons, dans un film où les personnages ont pour nom John Keykett, Billy le Bid, Patt Gar'O'Fess, Maureen O'Lala (et un juge Roy'O'Lee), on se doute bien qu'on ne va pas visionner un chef d'oeuvre mais un détournement grivois du western, où le mot d'ordre se résume presque à "tire un coup si tu peux".
Tourné dans une ville far-ouest comme il en existe pas mal dans les cités touristiques (en l'occurrence ici Eldorado City près de Marseille), le cinéaste s'octroie (comme ce sera souvent le cas par la suite) le rôle principal. A ses côtés, le regretté Jean Luisi est fidèle au poste. Cet éternel abonné aux seconds rôles eut l'honneur de se trouver au moins une fois en tête d'affiche, grâce à Pierre-Claude Garnier dans "Pleins feux sur un voyeur", et où Jean Luisi prouvait qu'il était capable de faire plus que de la figuration.
Côté féminin, beaucoup de jolies filles, donc, et l'on ne s'en plaindra pas. On reconnaîtra au passage la brune Patricia Mionnet et la blonde Martine Azencot, aperçues toutes les deux dans "Les Week-ends maléfiques du Comte Zaroff", et ici dans le rôle de Daltines évidemment fort délurées. Alice Arno ne se montre pas avare non plus question nudité, forte de son expérience acquise dans moult Jess Franco (comme "La Comtesse Perverse"), sans oublier sa prestation remarquable dans le "Justine" de Claude Pierson. Par contre, Willeke van Ammelrooy, en institutrice convertie en shérif, ne se dévêtira légèrement qu'à la toute fin du métrage, après avoir compris que, finalement, avec le beau John, l'amour était au rendez-vous.
Et puis il y a Vera Valmont, pudibonde et coincée en Maureen O'Lala. Cette actrice se fit connaître dès la fin des années 50, notamment dans "Taxi, roulotte et corrida" d'André Hunnebelle. Mais avec les années 70, elle changera carrément de registre, puisqu'on la verra dans des films comme "La vie sentimentale de Walter Petit" et "Les Karatéchattes".
"L'arrière train sifflera 3 fois", contrairement à d'autres films de son réalisateur, n'a pas connu de remontage caviardé d'inserts pornographiques. C'est donc un film purement érotique, un érotisme dans l'ensemble léger, exception faite de quelques scènes plutôt chaudes impliquant la jolie blonde Gilda Arencio, qui a joué dans pas mal de productions Eurociné (elle finira d'ailleurs sa carrière dans "Le lac des morts-vivants"), et se frotta même au hardcore en quelques occasions, comme dans "Body Love" de Lasse Braun.
En fait, le film résume assez bien l'esprit libertaire des années 70. Jean-Marie Pallardy se permet à peu près tout, y compris un humour parfois au raz des pâquerettes, comme dans cette scène où trois indiens (au look provençal) sont alignés en rang d'oignons pour violer la pauvre Paulette qui a eu le tort de leur fourguer de l'alcool frelaté. Lorsque le brave Keykett vient à la rescousse, se glissant derrière le trio, l'un des indiens se retourne et lui dit alors : "Toi pas faire partie de la file indienne !". Oui, tout est permis, jusqu'à un détournement musical du thème de "Sacco and Vanzetti". Mais le risque qu'Ennio Morricone ait pu voir le film était cependant bien faible.

 

 

Note : 6,5/10

Flint

 

En rapport avec le film :

 

# La fiche dvd du chat qui fume de "L'arrière train fifflera trois fois"

Vote:
 
5.92/10 ( 12 Votes )
Clics: 15862
0

Autres films Au hasard...