Protectorat de l'ombrelle 1, Le - Sans âme
Titre original: Soulless, an Alexia Tarabotti novel - the parasol protectorate : book the first

Genre: Steampunk
Année: 2011
Pays d'origine: Etats-Unis
Editeur: Orbit
Auteur: Gail Carriger
Traducteur:
Sylvie Denis
 

 

La couverture de "Sans âme" nous annonce "une histoire de vampires, de loup-garous et d'ombrelles". C'est vrai, on trouvera de ces trois éléments en quantité dans ce roman mêlant fantastique et style purement victorien, voire steampunk. Plus précisément, l'histoire se passe dans le Londres du 19ème siècle, la présence des "surnaturels" (loups-garous et vampires) a été acceptée et ils sont désormais intégrés à la société - avec leurs particularismes toutefois - où certains occupent des places fort influentes. Certains organismes spécifiques comme le BUR (la police des surnaturels) ont même été créés pour gérer cette cohabitation. Il a été reconnu que c'est l'excès d'âme chez une personne qui permet sa transformation en surnaturel, mais certaines (et très rares) personnes possèdent la caractéristique inverse de n'avoir pas d'âme du tout : se sont les paranaturels. C'est le cas d' Alexia Tarabotti qui sera notre héroïne pour cette histoire et celles à venir puisque "Sans âme" fut dès le départ présenté comme le tome 1 d'une série qui en compterait d'autres. Mademoiselle Tarabotti, non contente d'être la seule paranaturelle de tout Londres et ses environs, est aussi une demoiselle intelligente et perspicace, à l'esprit scientifique et à la répartie vive et incisive, qui n'apprécie guère d'être confinée dans le rôle de la fille gentille et bonne à mariée. Ce qui lui vaut d'ailleurs d'être une vieille fille progressivement mise à l'écart par la bonne société aristocratique, et sa famille au sein de laquelle elle est telle une Cendrillon moderne (pour l'époque). Mais bien entendu, de telles caractéristiques lui donne tout le potentiel pour fourrer son nez où il ne faut pas, et s'attirer bien des ennuis. Aussi le jour où elle tue accidentellement un vampire lors d'une soirée mondaine n'est que le commencement d'une aventure qui la mènera au cœur d'un complot où son statut de sans âme jouera un rôle clé.

 

Quand j'ai pris le livre en main, ce n'était pas gagné d'avance. Déjà parce que la mode étant au vampirisme mis à toutes les sauces, y compris celles qui ont mauvais goût, j'ai tendance à avoir peur à chaque fois qu'un livre récent m'annonce une histoire pourvue de vampires. En plus la couverture avec son titre rose pétant, qui m'annonce une "aventure d'Alexia Tarabotti" comme si cela devait me faire aussi tilt qu'Hercule Poirot, avec devant, derrière, des extraits de critiques élogieuses venant d'illustres journaux américains et des mentions m'annonçant un chef d'œuvre à succès avant que j'ai eu la chance de me faire mon propre avis, le tout servi avec une mââââgnifique couverture faite avec un suppppperbe photomontage (visiblement chez Orbit on a pas jugé nécessaire d'avoir un budget pour avoir de vraies illustrations...)..... Je me suis dit : v'là un beau packaging bien commercial pour me servir une soupe préfabriquée à la sauce vampire servie par un éditeur qui surfe sur la vague du moment.... Mais en tous cas ça à marché (pas le packaging, le roman).

Déjà, dès le début, j'ai été séduite par le ton d'écriture : so british avec un humour grinçant et pince sans rire et qui nous plonge parfaitement dans l'état d'esprit de l'époque. On sent que Madame Garriger n'a pas choisi son contexte par hasard et quelle le maitrise parfaitement.

Conséquence logique, les dialogues sont assez délicieux. Vu les personnalités affirmées des principaux protagonistes, ça fuse de partout, c'est finement aiguisé : un vrai régal.

Ensuite, plus inattendu, j'ai adoré la partie romantique. D'ailleurs autant le dire tout de suite, même si le livre est présenté sur la trame d'une sorte d'enquête visant à déjouer un complot, pour moi c'est avant tout une histoire d'amour ; avec une intrigue en toile de fond, certes, mais enfin la romance occupe une part imposante du roman. Parfois certaines situations de l'intrigue semblent même être là avant tout pour offrir des passages croustillants aux deux tourtereaux. Sauf qu'on est pas du tout dans un schéma mièvre et mielleux. C'est du vrai sentiment mais c'est carrément sexy... et tout aussi immersif que le reste. Écrire deux pages juste sur un premier baiser sans être chiant je trouve déjà ça fort. Gail Garriger fait plus que ça : elle émoustille, elle excite, elle captive.

J'ai aimé aussi le mélange fantastique et esprit steampunk. L'auteur adopte un point de vue et un ton résolument "scientifique" dans un contexte habituellement plutôt porté sur la magie.

Après l'intrigue se suit très bien, les personnages sont hauts en couleur. La fin est un peu trop "happy end" à mon goût mais elle ouvre suffisamment de pistes pour augurer des nouveautés intéressantes dans la suite des évènements.

 

Sans réinventer le genre (est-ce encore possible ?), mais avec une pointe d'originalité tout de même, Gail Garriger nous livre un roman divertissant et bigrement efficace, et pour ma part, une fois entrée dans le livre, je n'ai pas pu le lâcher jusqu'à la fin. Et je me surprend à attendre avec impatience que soit traduite la suite des aventures d'Alexia Tarabotti ou à tenter de me la procurer en anglais. Mademoiselle Tarabotti aurait-elle vraiment le potentiel pour être une version sexy, féministe et ombrelisée d'Hercule Poirot ? A suivre, pour voir si l'auteur transforme l'essai.

 

 

Note : 8,5/10

 

Helëne

 

A propos de ce livre :

 

- Site de l'éditeur : www.orbitbooks.fr

- Site de l'auteur : http://gailcarriger.com/

 

Vote:
 
6.33/10 ( 3 Votes )
Clics: 2968
0
Écrire un commentaire pour ce livre Écrire un commentaire pour ce livre
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Loups de Prague, Les Loups de Prague, Les
Huit ans après un putsch, Prague est devenue une ville auto-suffisante dont rien ne sort et rien ne rentre, qui a plus ou moins coupé une partie des ponts ...
Time*Out Time*Out
Caché dans une mine, Christopher Kidd et ses alliés essaye de trouver un nouveau moyen pour lutter contre La Cohérence, mais contre tout-attente, c'est cet...
Meg Corbyn 1- Lettres écarlates Meg Corbyn 1- Lettres écarlates
  Après l'excellente "trilogie des joyaux noirs", Anne Bishop nous revient avec un roman plutôt atypique : à la frontière de la bit-lit, de la fantasy et ...

Autres films Achat en ligne
Autres films Au hasard...