Nocturne, les Charmes de l'effroi 2
Titre original: Toiles et démences
Genre: Fanzines , Horreur , Fantastique
Année: 2011
Pays d'origine: France
Auteur: Jonathan Reynolds, Samia Dalha, Marc Oreggia, Stéphane Paul-Prat, David Baquaise, Hubert Vittoz, Julie Conseil, Frédéric
Illustrateur: Céline Simoni
 

Le second numéro de la revue Nocturne, les charmes de l'effroi, est donc sorti. Le premier ayant constitué une lecture agréable, c'est avec plaisir que j'ai entamé ce nouveau volume. De plus, le thème Toiles et Démences, s'il fait forcément penser à Dorian Gray, est riche en possibilité et l'on espère que les jeunes plumes qui y ont participé auront réussie à en utiliser toutes les possibilités.

Dans "Jungleries", un homme obèse décide d'aller seul dans un parc pour enfants et, très vite, la violence va surgir. Ce texte de Jonathan Reynolds nous propose un voyage dans la tête d'un homme que la société a exclu et qui cherche à retrouver un moment de joie de son enfance. C'est dur, c'est violent et terriblement réaliste. Dans la nouvelle signé Samia Dalha, il y sera question d'un artiste vivant sous le même toit que sa mère castratrice et qui cherche des infirmières pour s'occuper de sa descendante. Une plongée dans une folie tout autre, mais tout aussi glauque. Il y a des esprits dans lesquels il vaut mieux ne pas rentrer. Autant dire que ce numéro démarre fort, les deux premiers textes arrivent en quelques pages à provoquer terreur et dégoûts.
Dans le retable d'Ar'Magraa, il sera question d'un magicien, accessoirement psychologue, qui se retrouve devant d'étranges cas de folie. Il va partir avec son assistante et un guerrier très musclés pour découvrir les raisons de ces crises. Un improbable texte de fantasy complètement délirant qui utilise le thème presque de manière secondaire, mais l'humour et l'ambiance rendent le tout originale.
Dans "Le Bourreau de Bartimée", il sera question de la révolution française et des chouans. Ou plutôt d'un chouan qui va se retrouver aveugle suite à une séance de torture. Cet aveugle va alors se mettre à peindre les visages de ses proches. Avec ce texte, on est déjà dans le plus classique que ce soit sur la forme, témoignage écrit d'un proche, et sur le fond avec ce miracle non résolu.
Dans "Célébrité Express" de David Baquaise, un jeune peintre souhaitant devenir célèbre va simuler sa mort. Il deviendra l'obsession d'une seule personne, Daniel, un anonyme qui croit voir sa vie ratée sur une des toiles de l'illustrateur. Une nouvelle légèrement teinté de fantastique qui joue beaucoup sur des non-dits. La toile devient ici un étrange enjeux, rêves de gloire et souvenir n'ayant jamais existé. L'ambiance mystérieuse de ce texte est tout à fait envoutante.
Dans «"Accouchement Funeste " de Hubert Vittoz, un artiste peint une superbe femme qu'il va peu à peu transformer en monstre. Un texte horrifique, court et classique mais Trop peu des deux pour arriver à provoquer angoisse ou cauchemars. Dommage, le potentiel était pourtant là.
Dans "Les sentinelles de Tegenaria" de Julie Conseil, un roi de l'évasion se fait passer pour fou afin d'aller dans un asile d'où il sera plus facile de s'enfuir. Enfin, c'est parce qu'il ne connaît pas celle de Tegenaria. Une nouvelle de Science-fiction assez sympa, même s'il lui manque l'aspect Toile du thème. Le désenchantement de ce criminel un peu trop sur de lui est ceci-dit assez plaisant.
Dans "Here i Stand and face the rain" de Frédéric Gaillard, il y sera aussi question d'une évasion, mais également d'une toile célèbre. On retourne ici au fantastique pur jus avec un texte qui semble être autant un hommage à une peinture très connus qu'une magnifique histoire triste. Un texte qui ne se lasse pas de surprendre le lecteur.
Dans le "Dernier cinéma sur la gauche", un homme, plutôt beauf et dragueur, va emmener une femme rencontré sur internet au cinéma grâce à deux place qu'il a gagné, mais le film en noir et blanc et en VO va quelque peu l’agacer, mais il n'aurait peut-être pas du aller se plaindre. Un texte horrifique où la peinture semble remplacé par le cinéma. La terreur et le gore au programme sont d'une efficacité redoutable.
Enfin, le dernier texte avec "La Mygale amoureuse" d'Elsa Bouet, raconte un étrange rencontre sur internet, mais le danger ne viendra pas forcément d'où on pense. Décidément, les rencontres internet sont dangereuses dans ce fanzine. Le texte est également classique, mais arrive à surprendre. On notera qu'à l'instar de son prédécesseur, Elsa Bouet a pris le terme Toile dans son internet et non artistique.

Bref, ce second volume a comme le premier du bon et moins bon. Son plus gros défaut est peut-être de commencer par ses deux textes les plus forts, donnant une impression moins convaincante aux suivants et donc à ce numéro. Ceci dit, c'est à la fois très varié et très original, les textes ne se ressemble pas et la plupart des jeunes plumes de ce numéro semblent avoir du potentiel pour la suite. Vivement le troisième.

Note 7/10

 

Stegg

 

A propos de ce fanzine :

 

- Site officiel : http://www.nocturne-zine.com/

Vote:
 
7.00/10 ( 1 Vote )
Clics: 3020
0
Écrire un commentaire pour ce livre Écrire un commentaire pour ce livre
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Lila Black 2 - Ascenseur pour Démonia Lila Black 2 - Ascenseur pour Démonia
Bien qu'elle ait réussi à sauver Zal, l'elfe rock-star, des siens, on ne peut pas dire que la mission précédente de Lila Black ait été une réussite. On...
Roi Corbeau 3, Le - Tuck Roi Corbeau 3, Le - Tuck
Le premier tome de la trilogie du "roi corbeau", "Robin", présentait les circonstances historiques de la mise hors la loi du roi gallois Bran ap Brychan/Robi...
Chimères de Mirinar 1, Les - Teliam Vore Chimères de Mirinar 1, Les - Teliam Vore
A l'origine du projet Les Chimères de Mirinar il y a trois personnes, les deux auteurs Raphaël Lafarge et Vincent Mondiot ainsi que l'illustrateur Matthieu Le...

Autres films Achat en ligne
Autres films Au hasard...