Arène des géants, L'
Genre: Science-fiction , Extraterrestres
Année: 2008
Pays d'origine: France
Editeur: Interkeltia - SF Science
Collection: ProjeXion SF
Auteur: Jean-Michel Calvez
 

Après avoir lu "Styx" et "Le Miroir du temps" de Jean-Michel Calvez, j'avais réalisé que cet auteur faisait partie des valeurs sûres de la SF française. Et ce n'est pas ce roman qui va me faire changer d'idée, loin de là ! Comme d'habitude, on retrouve ici ce qui fait pour moi la patte de Jean-Michel Calvez : une forme pas forcément des plus faciles d'accès pour un fond passionnant et intelligent, d'un profond humanisme. Une prose parfois assez ardue mais qui nous offre un réel questionnement plein de justesse et de pertinence sur l'homme, notre société et sur nos comportements. Il faut parfois s'accrocher, Jean-Michel Calvez n'est pas de la littérature facile, ni de la littérature pop-corn, mais le jeu en vaut la chandelle, croyez-moi !

Au cours de missions de forage, pour des puits de pétrole ou des relevés géologiques, une découverte d'envergure est réalisée : il semblerait que la terre soit mystérieusement recouverte d'une structure la recouvrant dans son intégralité, un gigantesque réseau - un network - en forme de maillage. Mais le plus étrange est qu'il semblerait que cette structure ait toujours été là , enfouie à plusieurs mètres sous le sol et que sa composition soit d'origine inconnue. Les spéculations vont bon train sur l'origine de ce network, jusqu'au jour où un évènement encore plus incroyable se produit : à l'image d'une gigantesque fusée, la terre se met à décoller suite à l'explosion de l'un de ses pôles, devenu un gigantesque propulseur. Et la terre quitte son orbite, désormais engagée dans une course folle dans l'univers. Il s'avère que le network découvert quelques mois plus tôt sert de régulateur et qu'il empêche les mers de quitter la terre sous la force de la gravité et de la formidable vitesse atteinte par la planète terre, de même qu'il l'empêche d'être pulvérisée dans l'espace suite à de trop grandes distorsions. Les chercheurs réalisent aussi rapidement que la chaleur et la luminosité ambiantes semblent un minimum préservées par celles dégagées par le "propulseur" (car la terre a très rapidement quitté notre système solaire). Des conditions somme toute étrangement idéales au milieu de ce torrent d'incompréhension et qui permettent à la planète de se lancer sans trop d'encombre dans un voyage inouï. Mais un voyage vers où, vers quoi ? Dans quel but ? Et provoqué par quelle puissance ? Mais alors que ces questions demeurent sans réponse, les scientifiques en mission d'observation réalisent bientôt qu'une autre planète est sur l'axe de la Terre, une planète elle aussi habitée et elle-même lancée à grand vitesse dans l'espace, faisant front à la terre. La collision semble inévitable...


Loin d'un space opera classique comme ce bref résumé pourrait le laisser croire, l'Arène des géants est au contraire une formidable réflexion sur la question que nous nous sommes tous un jour posé, amoureux de science-fiction : comment réagirions-nous si nous étions un jour confrontés à une espèce intelligente extraterrestre ? Que se passera-t-il à l'heure de la rencontre, surtout si celle-ci se déroule dans un cadre de menace pour notre survie, malgré une attitude pacifiste de l'espèce "concurrente" ? Quelle sera notre attitude, notre comportement, ainsi que celui des masses ? Et les chefs d'état, quelle position adopteront-ils ? L'attaque préventive ou la diplomatie ? Je vous laisse imaginer la réponse, connaissant la bêtise humaine, et surtout celle des militaires... Jean-Michel Calvez met donc en place une intrigue passionnante à partie de cette terre lancée à une vitesse folle vers une collision inéluctable avec une autre planète aux habitants très semblables à nous. Collision qui semble née de la volonté d'une tierce espèce, un peuple de Parieurs dont il est fait mention au cours des chapitres "intermèdes".

 

L'intrigue est complexe, très riche en rebondissements et en spéculations de toutes sortes et on suit sans aucune hésitation les héros de cette histoire, menés à un train d'enfer et déchirés entre humanisme, sentiment de révolte, appréhension et compassion. Avec force précisions scientifiques, Jean-Michel Calvez nous offre ici un ouvrage vraiment original réussissant le pari de nous offrir un roman de science-fiction proche du space op' tout en étant contemporain, son histoire se déroulant entre 2009 et 2011 ! Qualifié de "techno polar" par l'éditeur, je dois reconnaître qu'il y a quelque chose de juste dans cette formulation, même si le terme polar ne me semble pas vraiment adéquat. Le réalisme des fictions de l'auteur glace le sang et il y a dans l'arène des géants une réelle identification qui se crée, par la proximité qui peut exister entre nous et les personnages. Mon seul regret et petit bémol concernera juste la fin de l'ouvrage, dont je ne vous dévoilerais rien, bien entendu, si ce n'est que je l'aurais souhaité une tout petit moins ouverte et mystérieuse. Jean-Michel Calvez nous laisse une libre interprétation, une fin ouverte à l'extrême, nous laissant un peu en plan, libre de spéculer et d'interpréter à loisir son sibyllin épilogue. Le procédé est très intéressant et soulève une foultitude de questions et de pistes de réflexion, mais j'avoue que pour moi, certains points sont restés trop obscurs et incompris. J'aurais aimé encore plus de révélations qui m'auraient laissées sans voix. Mais bon, après tout, il faut aussi reconnaître que ce procédé est loin d'être dénué de charme ! Le mystère est entier, mais notre attention est restée en éveil, notre esprit en émoi et l'on se prend une sacrée claque à la lecture de ce livre qui est une belle réussite.

J'ai été une fois de plus conquise par Jean-Michel Calvez et par son message universel, par la profonde humanité qui se dégage de ses écrits, mais aussi par le sentiment de révolte et de mépris envers les puissances qui dirigent notre monde. L'être humain est faible, les dirigeants et les militaires notamment, aveuglés par une peur viscérale de l'autre, de l'inconnu, qu'ils veulent avant tout détruire ou asservir. Triste constat, mais tellement et si tristement véridique...

Alors voilà , ce roman est un magnifique message, une leçon d'humanité, un petit guide à l'usage de notre future rencontre avec une entité intelligente. Un excellent roman que je vous conseille chaudement et qui m'a aussi permit de découvrir un tout jeune éditeur, Interkeltia, au catalogue très prometteur et aux ouvrages très soignés. De la SF de qualité, intelligente et passionnante.


Note : 8,5/10

Chaperon Rouge

 

A propos de ce livre:

 

- Site de l'éditeur

Vote:
 
6.33/10 ( 3 Votes )
Clics: 3405
0
Écrire un commentaire pour ce livre Écrire un commentaire pour ce livre
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Eternelle jeunesse Eternelle jeunesse
Décidément, anthologies et festivals semblent aller de paire ces dernières années puisque les Utopiales et les éditions ActuSF d'un coté et les Imaginal...
Sorcières et sortilèges Sorcières et sortilèges
Les enfants de Walpurgis, collectif de neuf auteurs crée autour entre autres d'Ambre Dubois, Alexis Lorens ou Céline Guillaume, nous proposent aujourd'hui l...
Rumeur de guerre Rumeur de guerre
Suite de "Saigneur de de Guerre", Rumeur de Guerre en reprend donc l'univers de Dark Fantasy du premier tome et de la plupart des codes de la fantasy classiqu...

Autres films Au hasard...