Descendance
Titre original: Descendant
Genre: Horreur , Gore , Vampirisme
Année: 2006
Pays d'origine: Angleterre
Editeur: Bragelonne
Collection: l'Ombre
Auteur: Graham Masterton
Traducteur:
François Truchaud
 

Pendant la seconde guerre mondiale, le IIIème Reich a à ses côtés des alliés redoutables, les Strigoï, c'est-à -dire des vampires. Des êtres cruels et sanguinaires qui déciment les rangs de la résistance et des alliés. James Falcon est un spécialiste de ces créatures venues du coeur de la Roumanie. Il les traque et les tue avec des balles fondues dans le calice du christ. Mais voilà , l'un d'eux arrive à s'échapper, un Strigoï particulièrement fort et violent, nommé Dorin Duca. La guerre est finie depuis un certain temps déjà et James Falcon coule des jours heureux aux Etats-Unis. Mais les services secrets Britanniques lui rendent une petite visite. Des crimes particulièrement horribles sont commis à Londres et se pourrait être l'oeuvre de Dorin Duca.

Graham Masterton nous livre ici un roman vampirique particulièrement gore et violent. Le style de l'auteur que j'aime tant fait ici des ravages, car, comme à son habitude, il ne lésine pas sur les détails et son écriture est plutôt directe. On assiste alors à de véritables bains de sang : les vampires massacrent toute une famille en plein dîner d'anniversaire, éventrent tous les occupants d'un bus ou bien encore égorgent toute une équipe de cricket. On retrouve ici ce que l'on avait déjà dans Le retour de Manitou, c'est-à -dire un sens de la démesure, une écriture qui se délecte du sang et qui s'amuse dans un gore souvent extrême...
Bien sûr, encore une fois, le style de Masterton fait mouche mais je reprocherais cependant à l'auteur d'en faire ici beaucoup trop et surtout d'être parfois un peu trop répétitif dans ses descriptions. Descendance perd alors un peu de son suspens et de sa profondeur et l'on a parfois plus l'impression de lire un ouvrage de la collection gore qu'un livre de Masterton au suspens bien ficelé et à l'intrigue prenante. Ici, l'auteur n'a pas joué la carte de l'enquête mais bien plus celle de l'horreur la plus basique et donc la plus facile, avec une accumulation de scènes gores.
Au final, on referme Descendance en se disant que l'on a pas lu du grand Masterton et l'on est quand même un peu déçu. Les personnages sont assez archétypaux et n'ont aucune profondeur et ils semblent surtout être là encore une fois pour faire valoir des scènes violentes. De ce fait, l'enquête et la traque des vampires n'est pas des plus passionnantes.
Cependant Descendance à l'avantage d'être très bien documenté sur le monde des vampires et l'on apprend beaucoup de choses sur les Strigoïs loin, très loin, des âmes damnées et tristes à la Anne Rice par exemple. Les moeurs de ces vampires sont bien différentes des dandys que l'on croise habituellement, se sont de véritables monstres, des êtres assoiffés de sangs.
Descendance est donc un Masterton un brin décevant. En tant normal l'horreur chez cet auteur a toujours véhiculé une sorte de message, a toujours contribué à une ambiance souvent proche de Lovecraft, mais ici, on a presque l'impression d'être devant un roman bâclé et bien trop facile. Reste que les amateurs d'horreur seront comblés par cette histoire de vampire qui sait tout de même s'éloigner des clichés et les fans de Masterton auront plaisir a retrouver le style de leur auteur préféré.

Note : 6/10

Le Cimmerien

 

A propos de ce livre:

 

- Site de l'éditeur: http://www.bragelonne.fr/

 

Vote:
 
6.00/10 ( 1 Vote )
Clics: 3501
0
Écrire un commentaire pour ce livre Écrire un commentaire pour ce livre
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Je suis ton ombre Je suis ton ombre
Après "Dans les veines" et l'essai "Vampires et Bayou", Morgane Caussarieu revient donc avec son deuxième roman qui est à la fois une suite et une préquelle...
Trilogie de l'Héritage 1, La : Les cent mille royaumes Trilogie de l'Héritage 1, La : Les cent mille royaumes
La jeune Yeine a grandi auprès de sa famille maternelle et, malgré l'assassinat de sa mère, bien loin des complots, meurtres et trahisons qui semblent en c...
Lavinia Lavinia
La guerre de Troie ne semble pas avoir fini d'inspirer les auteurs, pour le pire ou le meilleur, que ce soit Marion Zimmer Bradley, David Gemmell ou encore Da...

Autres films Au hasard...