Boneshaker
Genre: Steampunk , Apocalypse , Uchronie
Année: 2010
Pays d'origine: États-Unis
Editeur: Eclipse
Collection: Steampunk
Auteur: Cherie Priest
Traducteur:
Agnés Bousteau
 

En fait, je crois qu'une page blanche aurait suffit à résumer le livre et à dire ce que je pense de ce roman long, ennuyeux et presque sans intérêt. Presque, ai-je bien dit, car au final peu de choses sauvent le roman de Cherie Priest de la catastrophe et il y avait longtemps très longtemps que je ne m'étais pas autant ennuyé. J'ai cru que je n'en viendrais jamais à bout… Histoire sans intérêt, personnages fades et incohérents, rien à part le background ne rend l'œuvre intéressante! 

Alors oui Boneshaker est vaguement mais alors vaguement Steampunk. On est en 1880 aux Etats-Unis, la guerre civile fait rage (enfin elle en parle à peine dans le livre, donc pour le côté uchronie c'est complètement raté!) et suite à un accident improbable la ville de Seattle est coupée en deux. D'un côté du gigantesque mur la ville est infectée part un gaz terrible qui transforme les humains en des sortes de Zombies. De l'autre côté de ce mur, tout va à peu prêt pour le mieux, sauf pour Briar Wilkes et son fils. En effet, ils sont respectivement la veuve et le fils de celui qui est responsable de la catastrophe et en plus le grand-père était en quelque sorte une célébrité maudite. L'histoire n'est pas vraiment très claire et un semblant de mystère  s'en dégage. Mais l'histoire, qui aurait pu être très intéressante, ne se situe absolument pas ici. Ezekiel, le fils de Briar, décide de partir sur les traces de son père de l'autre côté du mur. Bien sûr il n'avertit pas sa mère et se retrouve coincé de l'autre côté. Pour lui commence donc une quête et pour la mère une course poursuite à la recherche de son fils. Dit comme ça c'est beau, mais au final c'est ennuyeux au possible. Il ne se passe strictement rien, c'est du remplissage, le décor est très joli, certes, mais Priest n'y place ni bons "acteurs", ni sentiment et on assiste juste à des poursuites, un jeu de cache-cache et quelques scènes d'action pas très originales. Alors oui il y a des zombies, il y a un gaz plutôt flippant, il y a plein de bons éléments mais rien n'est exploité et au final on en ressort frustré.
Boneshaker nous est présenté comme un roman de Steampunk. Ah bon, il suffit de mettre deux zeppelins, quelques boulons, des masques à gaz et on est dans le steampunk ? Non, soyons sérieux, le steampunk n'est pas qu'une esthétique, il est aussi une réflexion sur les technologies, l'histoire entre autre. Ici on a le droit au même laïus qui nous est proposé depuis des années : la technologie c'est le mal, il faut savoir s'en servir etc. etc. Rabelais déjà en son temps disait : "science sans conscience n'est que ruine de l'âme". Bonjour pour l'originalité! Non, le côté steampunk est raté, l'histoire est inexistante et Boneshaker et d'un ennui profond.

Au final, je suis bien ennuyé de dire cela surtout qu'il s'agit là d'une nouvelle maison d'édition, ou du moins d'une nouvelle initiative éditoriale, mais il y avait longtemps que je n'avais pas lu un livre aussi mauvais. Mauvais et même pire, ennuyeux! Je ne vois pas trop ce qui peut sauver le roman de Chérie Priest. Le décor peut être ? Et encore... Non, c'est à éviter!

Note : 2/10

 

Le Cimmerien

 

A propos de ce livre :

 

- Site de l'auteur : http://www.cheriepriest.com/

- Site de l'éditeur : http://www.eclipse.fr/

Vote:
 
5.43/10 ( 7 Votes )
Clics: 3801
0
Écrire un commentaire pour ce livre Écrire un commentaire pour ce livre
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Livre et l'épée 1, Le - La voie de la colère Livre et l'épée 1, Le - La voie de la colère
    Bragelonne se propose de nous faire découvrir un nouvel auteur de fantasy français, Antoine Rouaud. Son premier opus "La voie de la colère" ouvre ...
Satanachias et autres contes Satanachias et autres contes
Il y a les livres que vous lisez et que vous aimez. Il y a les livres que vous dévorez et que vous adorez. Puis il y en a d'autres, qui sont encore autre cho...
Pucelle de Diable-Vert 1, La - La perle et l'enfant Pucelle de Diable-Vert 1, La - La perle et l'enfant
Mnémos ne m'avait jamais déçu. Il s'agit à mon sens de l'une des meilleures maisons d'édition qui soit, capable de nous proposer de la fantasy autre, diff...

Autres films Achat en ligne
Autres films Au hasard...