Sex and Fury : Bonten Tarô Anthologie
Genre: Fantastique , Gore , Mythologies , Manga , Guerre , Samouraïs
Année: 2014
Editeur: Le Lézard noir
Scénario:
Bonten Tarô
Dessin:
Bonten Tarô
 

Cet épais ouvrage présente un panel complet des différentes facettes d'un auteur fascinant qui a hanté les franges du manga, jonglant avec aisance du Shojô au Gekiga. Les amateurs d'OFNI[1] le connaissent grâce à l'adaptation cinématographique des aventures de sa série Délinquante des Temps Modernes en deux volets : "Sex and Fury" (Norifumi Suzuki-1973) et "Female Yakuza Tale : Inquisition and Torture" (Teruo Ishii-1973).

L'anthologie commence par une remise en contexte de l'œuvre de Bonten Tarô. Une partie d'autant plus importante qu'elle nous permettra de jauger la sélection à l'aune des interviews de l'auteur. Et autant le dire tout de suite, il vaut mieux s'y arrêter pour savourer pleinement ce volumineux ouvrage.

 

L'on apprendra, au cours d'une discussion à bâtons rompus, que Bonten Tarô a inauguré sa carrière de dessinateur dans le Kamishibaï, avant de se lancer dans le manga. Il travaille sur plusieurs séries dans le circuit des librairies de prêts[2]. Au fil des questions réponses, sa passion pour le tatouage devient patente. Par le biais de cette discipline, dont il améliorera les techniques, Bonten Tarô va se retrouver très proche du milieu yakuza. Ces apartés ne sont pas qu'une fioriture puisqu'elles nous permettent de comprendre les obsessions de son œuvre.

 

Témoin des bouleversements du pays au sortir de la Seconde Guerre mondiale, il met régulièrement en scène des personnages en proie à la faim ou aux luttes de pouvoir. Ces thèmes deviennent des leitmotivs que l'on retrouve d'un récit à l'autre. Un véritable état d'urgence présidait à la création de ses séries, en effet, entre ses tatouages et son activité de dessinateur, il s'imposait un rythme de travail psychotique, fonctionnant parfois aux amphétamines ( !!!), pour maintenir une production atteignant à l'occasion le chiffre hallucinant de 300 planches par mois !![3]

 

À cause, ou grâce à cette rapidité d'exécution, ses réalisations présentent un aspect « brut de décoffrage » et il n'est pas difficile de deviner que l'auteur a, de temps à autre, livré son histoire d'une traite sans passer par les différentes étapes qui émaillent la fabrication d'une BD classique. Ces ébauches dépouillées de tout artifice décoratif pourront heurter les yeux des esthètes se pâmant sur des graphismes détaillés confondant souvent illustration et narration. Foin de tout cela ici. Avec force et vigueur, le trait de Bonten Tarô frappe comme la lame d'un sabre pour aller à l'essentiel, n'hésitant pas à sacrifier sur l'autel de son récit toutes considérations d'ordres ornementales. Pourtant, ce que l'on pointerait du doigt comme des défauts fatals à tout autre auteur se transforment en qualité tant une énergie folle émane de ces planches gribouillées dans l'urgence des délais à respecter !

 

Une dernière difficulté, et pas des moindres, s'est dressée sur la réalisation de cet ouvrage : l'absence des planches originales, détruites dans une inondation. Il aura fallu accomplir un travail d'archiviste, aller traquer le matériau de base dans d'antiques périodiques poussiéreux, composer avec des impressions outragées par le passage des décennies. Certaines histoires ont nécessité une patiente restauration, mais celle-ci à ses propres limitations et la présence de bruit parasite se ressent sur certaines pages. S'il veut goûter à ce calice, le lecteur doit consentir à éprouver une légère amertume.

 

Passé l'introduction, nous découvrons une compilation de documents photographiques évoquant le métier de tatoueur de Bonten Tarô où nous pouvons le voir assidu, tissant ses entrelacs de couleurs sur les cuisses d'une jeune femme ou serrant les paluches de Charlie Sheen et de Cassius Clay. Succède un court cahier illustré sur les plus beaux motifs de tatouages du Japon. La lecture de ce petit dossier n'est pas facultative pour s'immerger dans cet univers puisqu'une suite de nouvelles s'y rapportera, traitant de ces figures et de leurs symboliques comme d'éléments réels pouvant exercer une influence, ici maléfique, sur la vie de leurs porteurs.

 

L'on entame l'anthologie avec une série rendue célèbre par le cinéma : "Délinquante des Temps Modernes" aka "Sex and Fury". Sur fond de règlement de compte entre bandes de yakuzas rivales, nous découvrons Inochika Ochô, antihéroïne blafarde au regard assassin qui incarnera pour longtemps la femme forte. Et le moins que l'on puisse dire c'est que la bougresse est encore plus expéditive et revancharde que sa version pelliculée. En plus de posséder quelques fulgurances gore du meilleur effet, cette série innove à l'époque avec son personnage féminin délurée, capable de mettre de bonnes branlées saignantes à des caïds de la pègre sans rien perdre de sa classe hiératique. Bonten Tarô a ouvert la voie à toute une compagnie d'héroïnes aussi sexy que déchainées, emboitant le sillon commercial de l'auteur en chevauchant des motos gainées de cuir. D'autres traceront des arabesques sanglantes, toutes de noir vêtues, dans le sentier de leur implacable vengeance.

 

 

Les nouvelles consacrées aux légendes entourant les tatouages débutent par deux récits anecdotiques dont j'omettrais le détail. Nous en arrivons à la série consacrée à Ruri la Tatoueuse. Porteuse d'un tatouage réalisé par son artiste de père dans son dos, Ruri suit un trio de tatouages imprimés sur la peau de deux frères et d'une sœur. Mises ensemble, ces représentations mythologiques apportent à leurs porteurs une malédiction les condamnant à connaître une fin violente. Dans ses pérégrinations Ruri croisera, une nymphomane stygmatophile, un tueur en série collectionneur de tatouages et des yakuzas idiots. Un bon gros morceau de BD bis pur jus dans lequel l'auteur jette en vrac quelques-unes de ses obsessions fétiches. Flirtant parfois avec des ambiances fantastiques, réalisée dans l'urgence, cette histoire comporte des enchaînements chaotiques qui ne parviennent pas à atténuer son intérêt tant le terreau légendaire creusé par Bonten Tarô nous paraît neuf, original et que son traitement, sans temps mort, nous entraîne dans une course haletante.

 

Le fantastique, Bonten Tarô l'aborde de front dans "Histoires Mystérieuses et autres récits d'Horreur", composant des nouvelles qui n'auraient pas dépareillées dans les meilleurs "Tales from the Crypt". Cette sélection montre la faconde de l'auteur dans ce domaine. Mordantes, ironiques et sanglantes comme il se doit, ces contes horrifiques allient un indubitable talent pour les atmosphères macabres et un sens du rythme efficace qui leurs confèrent la qualité de petits classiques du genre.

 

La partie consacrée aux Récits de Guerre demeure à mon sens la plus faible tant je ne me passionne que moyennement pour ce type de drames. Reste la description d'un milieu et d'une époque qui conservent encore toute sa pertinence.

 

Deux histoires indépendantes narrant le suicide de Yukio Mishima concluent cette sélection. La rencontre entre l'écrivain nationaliste, adepte du seppuku et Bonten Tarô accouche d'un acte manqué tant le découpage lacunaire et l'absence de point de vue peinent à retranscrire la personnalité tourmentée et contradictoire de Mishima. Cette déception est accentuée lorsque l'on sait que les deux hommes se sont déjà rencontrés et que leurs œuvres partagent des thèmes communs, dont un fort penchant pour le nationalisme le plus exacerbé et une certaine fascination pour le masochisme militaire.

 

L'ouvrage s'achève sur une galerie de couvertures où l'auteur laisse exploser son talent dans des compositions à la fois pop et graphiques. Une belle manière de conclure cette anthologie.

 

Au final, on trouve à boire et à manger dans ce livre et si les histoires sont inégales en terme de finition ou d'intérêt scénaristique, le lecteur découvrira toujours une facette de l'auteur capable de soulever son enthousiasme.

 

Au-delà des considérations d'ordre esthétiques, cette excuse qui sert souvent de cache-misère à des scénarios faméliques, le plus important pour un auteur n'est-il pas de foutre des coups de boule à son lecteur, de l'encourager à réfléchir au monde qui l'entoure ? N'est-ce pas l'origine de la tension qui étaye les mangas de Bonten Tarô quand on veut bien faire fi des aspects parfois stéréotypés de ses personnages ?

 

En ce qui concerne votre humble serviteur, j'ai ressenti ce fameux coup de boule à la lecture de cet ouvrage dont les racines puisent dans les profondeurs d'une imagerie pop et bis pour en ressortir des perles. N'hésitez donc pas à vous plongez dedans, cela à un goût très corsé et ne conviendra certainement pas aux adeptes du bon goût, mais nous savons tous ici que ce fameux bon goût est l'ennemi de l'Art !![4]

 

Gernier

 

A propos de ce livre :

 

[1] - Objet Filmique Non Identifié !!

[2] - Une des premières formes de diffusion du manga consistait en des librairies de prêts, sortes de petites bibliothèques de quartier qui recevaient les quelques exemplaires de mangas des imprimeurs pour les mettre à disposition du public.

[3]- On pourra compléter ce tableau avec la lecture de "Gekiga Fanatic" de Masahiko Matsumoto, chez le même éditeur.

[4] - Citation de Pablo Picasso tout de même… Comme quoi le bis peut mener à tout !!

- Site de l'éditeur : http://www.lezardnoir.com/

Vote:
 
8.94/10 ( 17 Votes )
Clics: 2854
0
Écrire un commentaire pour cette bd Écrire un commentaire pour cette bd
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
The Shaolin Cowboy - Shemp Buffet The Shaolin Cowboy - Shemp Buffet
Shaolin Cowboy sort de terre, il a une blessure à l'oeil, les mains en sang et un os de poulet logé au fond de sa narine... A peine a-t-il le temps de récu...
Day Men 2 Day Men 2
David Reid est le Day Men de la famille Virgo, son unique but est de préserver les intérêts de son clan, durant la journée il est leur bras armé. Un liti...
Lady Killer 1 Lady Killer 1
Josie Schuller est l'image même de la bonne mère de famille dans les années 1950, elle a deux enfants, un mari très occupé et une belle mère acariâtre....

Autres films Au hasard...