Carthago 6
Titre tome: L'héritière des Carpates
Genre: Fantastique , Anticipation
Année: 2017
Pays d'origine: France
Scénario:
Christophe Bec
Dessin:
Ennio Bufi
Couleurs:
Bertrand Denoulet
 

Lou Melville a bien grandi. Douze ans se sont écoulés depuis qu'elle et sa mère ont découvert avec le milliardaire Feiersinger les ruines d'une cité sous-marine antique. À la tête d'une expédition scientifique effectuant des recherches sur les mégalodons, la jeune femme n'a pas perdu le goût de l'exploration. Le collectionneur Feiersinger a bien préparé son avenir puisqu'il en a fait son héritière. Mais Lou ignore encore tout de ses origines.

Carthago est une série qui n'en finit pas de s'étoffer, après les nombreux "Carthago Adventure" à la qualité inégale, voici un troisième cycle pour la série mère, qui débute avec ce sixième volume, dénommé "L'héritière des Carpates", un titre qui ne présage rien de bon pour le très emblématique centenaire des Carpates !
En effet, douze ans après les derniers événements relatés dans le tome 5, le milliardaire Feiersinger a fini par mourir et léguer toute sa fortune à la jeune Lou Melville, devenu scientifique et travaillant sur les mégalodons, le récit axe sa trame sur ces deux personnages, via quelques flashback sur Feiersinger mais aussi dans le présent, le centenaire continuant à user de son excentricité même après sa mort !
On est vite en terrain connu dans la manière qu'à Christophe Bec de poser son scénario, quelques phénomènes étranges introduisent l'album, il alterne flashback, en lien avec son récit ou complètement déconnecté pour le moment, c'est un peu dense, une multitude d'éléments attendent déjà des réponses à la fin de ce tome, on en ressort curieux et à la fois un peu perdu.
Ennio Bufi ("Vertigo") prend la suite d'Eric Henninot et Milan Jovanovic, le changement se passe en douceur, son style réaliste reprenant les bases de ses prédécesseurs, clairement dans la continuité de ce qui se faisait avant, un travail efficace, sans fioriture nous ancrant dans une authenticité qui fait froid dans le dos.
Un troisième cycle qui démarre plutôt bien, se permettant en plus de renforcer son message écologique et annonciateur d'un futur apocalyptique.

Note : 7/10

 

gregore

 

A propos de cette BD :

 

- Site de l'éditeur : http://www.humano.com/

Vote:
 
7.00/10 ( 1 Vote )
Clics: 4194
0
Écrire un commentaire pour cette bd Écrire un commentaire pour cette bd
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Doggybags 5 Doggybags 5
Et de cinq ! Le rythme des sorties de Doggybags devient soutenu, d'autant plus qu'après "Doggybags présente : South central stories", voici qu'Ankama annonc...
Do androids dream of electric sheep 6 Do androids dream of electric sheep 6
Le tueur d'androïde Rick Deckard est complément déboussolé, tout ses repères et son monde de chasseur de prime s'effritent, il a succombé aux charmes de...
Retour à zéro Retour à zéro
Depuis plus de 200 ans, la lune sert de prison pour les pires malfrats de la terre, une manière de réguler la criminalité et de ne plus se soucier de ces p...

Autres films Au hasard...