Higanjima 1
Titre tome: L'île des vampires
Genre: Seinen , Fantastique , Vampirisme , Manga
Année: 2005
Pays d'origine: Japon
Editeur: Soleil
Collection: Manga
Scénario:
Koji Matsumoto
Dessin:
Koji Matsumoto
 

Une nuit éclairée par une lune rouge sang. Une île quelque part au large du Japon. Un homme court, suffocant, poursuivi par une créature étrange. Mais un jeune garçon armé d'un gourdin énorme surgit de cette nuit à vous glacer les sangs et écrase la tête du démon... Voilà comment débute Higanjima. Prometteur non ? Ailleurs, à Tokyo, Aki pense à son frère disparu puis ses pensées dérivent vers son fantasme le plus tenace. Il voit Yaki, une jeune fille belle et intelligente qui sort avec son meilleur ami, se masturber devant lui.


Vous l'aurez compris, ce premier tome mélange tous les bons ingrédients pour constituer une histoire prenante, c'est-à-dire du sang, du sexe (soft mais quand même bien présent) et du mystère (mais pas trop ou pas assez selon les goûts). Car bientôt une autre femme apparaît, belle mais qu'elle secret cache-t-elle ? Comment connaît-elle l'histoire de la disparition du frère d'Aki ? Et si cette femme était un démon, voire un vampire ? Et ces traces sur son cou...

Higanjima joue avec tous les clichés du vampire tout en sachant nous proposer dans ce premier tome une très bonne histoire qui promet de bien belles choses pour la suite. L'aspect fantastique passe ici presque au second plan et l'action n'est pas forcement menée tambour battant. Mais Matsumoto sait rendre ses personnages attachants. D'abord par un dessin absolument génial qui dépeint une jeunesse japonaise qui doit souvent mener de front des études, un travail et qui doit aussi composer avec les traditions ancestrales qu'impose la société.

Plus encore que l'histoire de vampire, c'est donc une sorte de peinture des moeurs que nous livre ici l'auteur, nous racontant les déboires, les problèmes et les interrogations d'Aki et de ses camarades, tous aussi attachants voire intrigants les uns que les autres. Le cadrage de ce manga est tout simplement hallucinant, très cinématographique et jamais figé. Surtout vers la fin, quand la bande de jeunes poursuit un hypothétique vampire... Quelle course poursuite ! Quel montage ! Dommage que cela se termine un peu trop brièvement.

Ce premier tome est donc très prometteur, alliant mystère et intelligence du propos. J'avoue que si j'ai beaucoup aimé (cette histoire de vampire change tout de même comparé à la niaiserie qu'est le manga Blood) j'aurais peut-être encore plus aimé si Matsumoto avait un peu plus joué l'action et si certains faits étaient restés un peu plus cachés. Mais tout de même Higanjima est à mon avis un bon manga qui saura ravir les lecteurs aimant à la fois la culture japonaise et les histoires de vampires. En espérant que la suite saura tenir ses promesses.


Note : 7/10

 

Le Cimmerien

 

A propos de ce Manga :

 

- Site de l'éditeur : http://www.soleilprod.com/

Vote:
 
6.33/10 ( 3 Votes )
Clics: 2576

1 commentaire(s) pour cette critique

Écrire un commentaire pour cette bd Écrire un commentaire pour cette bd
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Doggybags 4 Doggybags 4
Après un troisième tome "mexicain" vraiment réussi, Doggybags revient une fois de plus, ici pas de thème aussi marqué même si ces trois histoires flirte...
Do androids dream of electric sheep 6 Do androids dream of electric sheep 6
Le tueur d'androïde Rick Deckard est complément déboussolé, tout ses repères et son monde de chasseur de prime s'effritent, il a succombé aux charmes de...
Masque de Fudo 2, Le Masque de Fudo 2, Le
Shinnosuke combat sans trêve pour que ses muscles soient roche et ses tendons acier. En devenant Ninja, le jeune homme a peut-être une chance de revoir sa s...

Autres films Au hasard...