Orphelins 5
Titre tome: Le coeur dans l'abime
Genre: Anticipation , Science-fiction
Année: 2016
Pays d'origine: Italie
Editeur: Glénat
Collection: Comics
Scénario:
Roberto Recchioni
Dessin:
Gigi Cavenago, Werther Dell Eder
Couleurs:
Annalisa Leoni, Giovanna Niro, Alessia Pastorello
 

Dans le passé, la résistance s'organise et prend de l'ampleur, des cités entière luttent contre le pouvoir et l'armée, les Orphelins sont complètement déconnectés de cette réalité. Il viennent de recevoir leurs nouvelles combinaisons résistantes aux balles qui leur permettent également d'augmenter leurs capacités physiques.
Dans le présent, tous les Orphelins connaissent désormais la vérité, c'est une expérience humaine qui a mené à la quasi-destruction de la terre, les scientifiques et l'armée a choisi de cacher cette réalité et d'inventer une menace extra-terrestre afin d'éviter l'anarchie et la fin de l'espèce humaine. Coupable, ils ont décidé de devenir des héros... cette révélation va semer le trouble au sein des Orphelins, Ringo condamné à mort se voit sauver in extremis par Juno, qui au passage abat froidement Nakamura et enlève le Docteur Juric...

Après que Juno ait abattu froidement Nakamura, les Orphelins se retrouve dans une lutte fraternelle, Roberto Recchioni déroule son scénario et exploite implacablement tous les jeux relationnels qu'il avait mis en place au sein de ces tueurs d'élite, les histoires d'amours intenses et complexes au sein de ce petit groupe vont complexifier les choix de chacun, chaque couple va se scinder... une partie continuera à respecter la hiérarchie sans remettre en cause ces choix pourtant destructeurs, arrivant même à reprocher aux autres de les avoir sortie de l'ignorance, l'autre partie essayera à tout prix d'aller jusqu'au bout de leur quête de justice et de vérité.
Recchioni dénonce ici clairement le jusque-boutisme de l'absurdité de l'État et du pouvoir, l'extension de la technologie et du développement ont amené à la quasi destruction de l'humanité et les survivants de l'élite ne retiennent aucune leçon, ils estiment avoir la solution pour le bien commun, se plaçant toujours au dessus du peuple, ce qui justifie tout les actes, leur barbarie est acceptable pour éviter celle prétendu des autres.
Le personnage de Sam renvoi d'une manière trouble cette même thématique, la soif de justice de Juno et Ringo n'est elle pas elle aussi une manière de choisir à la place des autres, de leur imposer cette vérité qui dérange après tout les sacrifice accompli ?
Le trio de dessinateur s'en sort mieux que dans le précèdent opus, l'album conserve le style de la série et pose une unité graphique un peu plus appuyée.
Un bon cinquième tome, il ne reste plus qu'à attendre le final !

Note : 7,5/10

 

gregore

 

A propos de ce comic :

 

- Site de l'éditeur : http://www.glenatbd.com/

Vote:
 
8.00/10 ( 1 Vote )
Clics: 1510
0
Écrire un commentaire pour cette bd Écrire un commentaire pour cette bd
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Castaka Castaka
Castaka est une BD qui marque avant tout le retour de Alejandro Jodorowsky à l'univers de "L'incal" et plus particulièrement à son plus célèbre spin-off ...
Enigma Enigma
C'est une histoire de lézards. Et c'est d'ailleurs bien un lézard qui nous narre l'énigmatique transformation de Michael Smith.De lézard en costume... de ba...
Montreur d'histoires, Le Montreur d'histoires, Le
"Il était une fois" est de retour dans le village, les petits comme les grands accourent au spectacle pour découvrir un nouveau conte, une nouvelle histoire q...

Autres films Au hasard...