Cronenberg, David

 

Né le 15 Mars 1943 à Toronto, au Canada, David Cronenberg eut une enfance sans relief particulier. Elevé dans une famille plutôt aisée, avec une mère pianiste et un père journaliste, la jeunesse du réalisateur fut plutôt confortable. Il ne fait donc pas parti de ces artistes dont la vocation est née de la difficulté de vivre au quotidien. Cela dit, il est important de signaler que Cronenberg assista à la longue maladie de son père... De là vient certainement la fascination pour les dégénérescences physiques, thème que l'on retrouvera tout au long de la carrière du bonhomme.

Après avoir vainement tenté de publier quelques écrits de science-fiction (pour lesquels il fut cependant encouragé), Cronenberg entreprit des études de sciences, ainsi que des études de littérature et de langue anglaise. Pendant cette période, il acquit un intérêt certain pour le cinéma, qui le poussa a réaliser deux courts-métrages : Transfer (1966), From the Drain (1967), qui furent suivis par deux moyens/longs-métrages : Stereo (1969) et Crimes of the Future (1970). Traitant déjà vaguement des thèmes qui deviendront l'essence du cinéma de Cronenberg (la maladie, la science, la sexualité), ces œuvres de jeunesse, longtemps oubliées, connaissent aujourd'hui la faveur de sorties DVD, principalement grâce à la collection Criterion.

Quoiqu'il en soit, au début des années 70, Cronenberg travailla principalement pour la télévision, histoire de gagner sa vie. En 1975, avec l'aide de son ami Ivan Reitman (oui, le réalisateur de Ghostbusters), il s'attela enfin à un premier long-métrage plus largement distribué. Financé tout comme Crimes of the Future par la Canadian Film Development Corporation (CFDC), un organisme gouvernemental récemment créé afin de réagir à l'état moribond du cinéma canadien, Shivers vit le jour. Puis Rabid. Deux œuvres liées, toutes deux assez proches du cinéma érotique, qui à l'époque représentait une source de profit facile pour les producteurs en tout genre. Pourtant, elles n'allèrent pas sans créer quelques conflits au sein du gouvernement canadien, dont certains membres jugèrent plutôt déplacé que de telles œuvres voient le jour avec l'argent public. Quoi qu'il en soit, ce furent deux succès.
Après un Fast Company assez à part dans la filmographie du réalisateur (le film traite avant tout de sa passion pour l'automobile), la carrière de Cronenberg allait décoller. Chromosome 3 (1979) puis surtout Scanners (1981), avec tout deux des « têtes » au générique (Oliver Reed, Michael Ironside…), allaient contribuer à attirer l'attention sur leur réalisateur. Videodrome, bien que sévèrement critiqué lors de sa sortie, marqua l'explosion de Cronenberg sur la scène fantastique. De film en film (Dead Zone en 1983, la Mouche en 1986, Faux-Semblants en 1988, Le Festin Nu en 1991), il gagna un certain prestige, avec pas mal de trophées obtenus lors de festivals, et contribua à la réhabilitation d'un genre trop souvent décrié pour son soi-disant manque de réflexion.
Avec M.Butterfly (1993), la carrière de Cronenberg pris un tournant déjà annoncé avec Faux-Semblants : l'abandon du fantastique et de l'horreur viscérale pour un angle plus psychologique. A l'exception du décrié eXistenZ (1999), il est en effet évident que Crash (1996), Spider (2002) ou bien même les projets annoncé du réalisateur, A History of Violence et London Fields, tout deux axés thrillers, ne s'inscrivent plus dans la tendance horrifique de la première partie de la carrière du canadien. Une chose est sûre : que l'on n'accroche plus à son nouveau style est une chose, mais on ne peut reprocher à Cronenberg de s'être renié. En effet, malgré l'orientation qu'il a donné à sa carrière, ses thèmes restent encore et toujours les mêmes. D'où l'intérêt de varier les traitements de ses films. Et il n'est pas dit qu'un jour il ne revienne pas à ses premières approches...

 

Filmographie :

 

- 2005 : A History of Violence
- 2002 : Spider
- 2000 : Camera
- 1998 : eXistenZ
- 1996 : Crash
- 1993 : M. Butterfly
- 1991 : Le Festin Nu
- 1990 : Scales of Justice (TV Series - 2 ép.)
- 1988 : Faux Semblants
- 1987 : Vendredi 13 (TV Series - 1 ép.)
- 1986 : La mouche
- 1983 : Dead Zone -Videodrome
- 1981 : Scanners
- 1979 : Chromosome 3 - Fast Company
- 1977 : Rage
- 1976 : Teleplay (TV Series - 1 ép.)
- 1975 : Peep Show (TV Series - 2 ép.) - Frissons
- 1974 : The Victim
- 1972 : Don Valley (TV) - Fort York (TV) - In the Dirt (TV) - Lakeshore (TV) - Scarborough Bluffs (TV) - Winter Garden (TV)
- 1971 : Jim Ritchie Sculptor (TV) - Letter from Michelangelo (TV) - Tourettes (TV)
- 1970 : Crimes of the Future - Programme X (TV Series - 1 ép.)
- 1969 : Stereo
- 1967 : From the Drain
- 1966 : Transfer