Navarro, Nieves (Susan Scott)

 

Nieves Navarro Garcia est née le 10 novembre 1938 à Almeria (Andalousie, Espagne). Après une carrière de mannequin dans la haute-couture, à Barcelone, elle obtient son premier rôle important au cinéma en 1964 dans une comédie, "Toto d'Arabia" avec le célèbre comique italien (Toto) et aussi Fernando Sancho, qu'elle va vite retrouver dans un tout autre genre cinématographique : le western spaghetti.
C'est en effet dans le western que Nieves Navarro va se faire connaître, grâce à Duccio Tessari, qui va lui donner en plusieurs occasions des rôles de femme à tempérament, dans "Un Pistolet pour Ringo" et sa fausse suite : "Le Retour de Ringo" aux côtés de Giuliano Gemma. Elle va ainsi tourner sous son vrai nom jusqu'en 1969, année où Fernando Di Leo l'engage pour "La Jeunesse du massacre" et l'incite à prendre un pseudonyme à consonance anglo-saxonne, plus porteur pour le marché. C'est donc à partir de ce film que Nieves Navarro va devenir Susan Scott, pseudonyme qu'elle gardera tout au long de sa carrière.

 

En 1967, elle épouse le metteur en scène Luciano Ercoli et cette union va marquer son entrée dans l'univers du giallo à compter de 1970, avec "Forbidden Photos of a Lady above Suspicion". Ercoli lui offrira d'autres rôles majeurs dans des thrillers, si bien qu'on la verra dans bon nombre de gialli jusqu'en 1972.

 

 

Après le western spaghetti et le thriller, Susan Scott va suivre la mode et les tendances du cinéma de genre italien, si bien qu'à partir du milieu des années 1970 on va la retrouver dans les sexy-comédies, désormais très en vogue, et dont l'un des principaux artisans, Mariano Laurenti, la fera jouer dans des films comme "Un Vice de Famille" aux côtés d'Edwige Fenech, qu'elle avait déjà eu l'occasion de côtoyer dans "All the Colours of the Dark" de Sergio Martino. De ces comédies érotiques légères, Susan Scott va enchaîner, de façon aussi surprenante qu'inattendue, avec des oeuvres bien plus graveleuses, sous la férule de Joe D'Amato. D'abord avec "Emanuelle et les Derniers Cannibales", puis avec "Orgasmo Nero". Dans ce dernier film, où elle tient le premier rôle avec un vétéran du cinéma bis, Richard Harrison, Susan Scott, alors âgée de 42 ans, passe une bonne partie du film déshabillée et a des scènes particulièrement osées, à la limite du hardcore. On est très loin de ses premiers films avec Duccio Tessari, et difficile de savoir ce qui a pu motiver l'actrice de tourner dans de tels films, si ce n'est un désir de vouloir jouer autant avec son corps qu'avec sa tête.

 

 

La fin de carrière de Susan Scott va être décevante, se résumant à des rôles secondaires dans des productions érotiques mineures, la dernière étant le "Dirty Love 2" d'Alex Damiano, mettant en vedette Valentine Demy. Nous sommes alors en 1989 et nous ne reverrons plus Nieves / Susan à l'écran.
L'actrice aura tourné dans une quarantaine de films, essentiellement dans trois genres majeurs du cinéma bis : le western spaghetti, le giallo et le film érotique. Par ses prestations, Susan Scott a prouvé sont talent aussi bien pour le drame que pour la comédie et sa belle plastique a dû certainement faire chavirer bien des coeurs.

 

 

Filmographie :

 

- 1989 : Dirty Love 2
- 1981 : Honey (Fleur du Vice)
- 1980 : Orgasmo Nero
- 1980 : L'Infirmière de L'Hosto du Régiment
- 1977 : Emanuelle et les Derniers Cannibales
- 1976 : Black Emanuelle, White Emanuelle
- 1975 : Un Vice de Famille
- 1973 : The Magnificent Dare Devil
- 1972 : All the Colors of the Dark
- 1972 : Death Carries a Cane
- 1972 : La Peur au Ventre
- 1972 : Death Walks at Midnight
- 1971 : Death Walks on High Heels
- 1971 : Cloud of Dust... Cry of Death... Sartana is Coming
- 1970 : Forbidden Photos of a Lady above Suspicion
- 1969 : La Jeunesse du Massacre
- 1969 : Amarsi male
- 1969 : Le Paria
- 1966 : Le Retour de Ringo
- 1966 : Les Longs Jours de la Vengeance
- 1966 : The Big Gundown (Colorado)
- 1966 : Kiss, Kiss... Bang, Bang
- 1966 : El Rojo
- 1965 : Un Pistolet pour Ringo
- 1964 : Toto d'Arabia