Graine de prostituée
Titre original: Showa onnamichi : Rashomon
Genre: Drame , Roman Porno
Année: 1972
Pays d'origine: Japon
Réalisateur: Chûsei Sone
Casting:
Hitomi Kozue, Eimei Esumi, Moeko Ezawa..
 

Entre une débauchée inféconde et son marquis de mari (Katsura), les aventures cocasses ne manquent pas. En effet, ce dernier la cocufie avec Shino pendant que la première citée fréquente coquinement le jeune premier de la troupe de théâtre de passage. Arrive alors ce qui devait arriver : Shino tombe enceinte. Et bien que celle-ci soit avec Todo, le maître d'armes de Katsura, elle accouchera de faux jumeaux pour lesquels son amant tracera un destin des plus originaux : son garçon sera élevé pour prendre sa relève, tandis que sa fille sera ni plus ni moins chassée du royaume. Un avenir construit de toutes pièces pour voiler une maternité "secrète".
Todo, lui, se voit proposer le marché suivant : il réussira dans sa carrière s'il arrive à tenir à distance Shino et sa fille.

 

 

Chûsei Sone est un évaporé. Une personne qui, pour des raisons personnelles, a décidé un beau jour de disparaître de la vie publique. Par la suite, il fut relégué au fin fond du panier de la Nikkatsu pour être ré-estimé, plus récemment, à juste titre ; car oui, Chûsei Sone incarne avant tout l'un des réalisateurs les plus signifiants du roman porno. Il co-scénarisa aussi (sous le pseudonyme de Yoshiaki Ôtani) Les secrets derrière les murs de Koji Wakamatsu. Ainsi doté d'une expérience solide, Chûsei Sone entra comme tant d'autres dans le monde du cinéma via la délicieuse passerelle qu'est le roman porno.

 

 

Graine de prostituée est un nouvel exemple éclatant de la richesse du genre ; affranchi de tous préjugés ou conventions, l'ensemble opère avec une théâtralité et un sens de la composition somme toute habiles. À ce propos, l'on pourrait parier que les collaborations de Chûsei Sone en tant que scénariste et assistant réalisateur auprès de Seijun Suzuki ("Le vagabond de Tokyo") n'y sont pas pour rien tant l'utilisation des couleurs, à l'instar du style de Noboru Tanaka (Osen la maudite, L'école de la sensualité), est éclatante (la scène de la barque échouée sur la plage en est un bon exemple). On notera que l'emploi du "costume" participe à la confection d'un univers japonais des années 20/30 qui donne au film un élan "tragédie à l'antique modernisée" du plus bel effet.
Aussi, "Graine de prostituée" propose d'agréables scènes d'action alliant combat à l'arme blanche, chambara et coups de poing ; un flirt avec un cinéma de sabre plus que réussi. Et surtout, le film ne se détache jamais de son statut de divertissement populaire : l'humour, la parodie, la complaisance visuelle et la facilité du traitement n'en sont pas absents, et l'ennui ne prend pas.

 

 

En fait, à y regarder de plus près, Graine de prostituée propose une trame "familiale" qui ravira bon nombre de spectateurs puisque les accents baroques et la construction en ruptures/ellipses dynamisent avec succès le tout, le seul bémol pouvant venir de l'histoire faussement complexe.
Mais que dire des scènes dites érotiques ? Dans un parfait souci de cohérence propre à son auteur, elles s'intègrent avec finesse dans la continuité du métrage (voir, encore une fois, le passage de la barque). Cependant, leur présence, pour le coup, est-elle réellement justifiée ? Au vu de leur exploitation tout aussi minime qu'elles ne servent, finalement, que trop rarement l'œuvre, on en viendra à regretter "Le journal érotique d'une infirmière" du même Chûsei Sone. Disons qu'elles présentent un effet routinier et lassant très désagréable ; il n'y a aucun travail de recherche réalisé en amont, ce qui surprendra le spectateur assidu de roman porno. Au lieu de flatter le genre, l'érotisme se repose sur de bien décevantes bases. "Le sexe comme déclencheur de nouvelles formes d'expression ?" Avec Graine de prostituée, pas tant que ça.
Chûsei Sone livre un roman porno de bonne facture mais que l'on aurait souhaité plus inventif en matière d'érotisme. Il en résulte une oeuvre très noire, dont le final explose avec bravoure les conventions du roman porno made in Nikkatsu. Encore un film que l'on aurait aimé découvrir en salle, sur son territoire natal.

 

 

The Hard

 

En rapport avec le film :

 

# La fiche dvd Wild Side du film "graine de prostituée"

 

Vote:
 
6.82/10 ( 11 Votes )
Clics: 6514
0

Autres films Au hasard...