Massacre au camp d'été 3
Titre original: Sleepaway Camp 3 : Teenage Wasteland
Genre: Comédie , Slasher
Année: 1989
Pays d'origine: Etats-Unis
Réalisateur: Michael A. Simpson
Casting:
Pamela Springsteen, Tracy Griffith, Mark Oliver, Kim Wall, Kyle Holman, Daryl Wilcher, Michael J. Pollard...
 

Herman et Lily Miranda, la cinquantaine bien sonnée, sont les responsables du camp New Horizons. Ils ont mis en place un programme spécial baptisé "expérience de partage", dont le but consiste à réunir des adolescents issus pour certains des classes modestes, et pour d'autres de milieux aisés.

 

 

Le couple a récupéré le site de Rolling Hills, tristement célèbre pour avoir été le théâtre, l'année précédente, des meurtres de dix neuf personnes. Ce massacre fut perpétré par une seule personne, Angela Baker, qui était parvenue à disparaître sans laisser de traces (à part les cadavres) après avoir occis sa dernière victime, ce malgré les efforts de la police.
Qu'est-elle devenue ? Eh bien, on retrouve notre tueuse psychopathe transsexuelle à Atlanta, en Georgie. Au volant d'un camion-poubelle, la "serial-killeuse" remet le couvert, poursuivant une jeune fille jusque dans une ruelle... une impasse ! Fin du voyage pour la pauvre Maria, qui périt écrasée sous les roues du truck. Hop, dans la benne... et voilà Angela qui endosse son identité. Maria faisait partie du groupe New Horizons, et elle attendait la navette devant la conduire au campement des Miranda. Angela Baker est donc de retour sur les lieux du crime, dans un endroit isolé, en compagnie de onze adolescents et trois adultes, Herman, Lily et Barney Whitmore, un ancien flic dont le fils Sean fut l'une des victimes de Rolling Hills.

 

 

Tourné juste à la suite de l'opus 2, "Unhappy Campers", "Teenage Wasteland" présente de fortes similitudes avec son prédécesseur : le retour de Pamela Springsteen dans son rôle de zigouilleuse à tout va, le même réalisateur (Michael A. Simpson), et d'une manière générale une équipe identique, des scénaristes aux responsables des maquillages et effets spéciaux, sans oublier le décor et la musique heavy metal (dont Anvil). Petit changement : le teaser, où Angela Baker commet son premier forfait, et qui se déroule en milieu urbain. Ensuite, on retrouve les vertes forêts de Georgie, des ados parfois sympas, souvent débiles, des adultes guère plus futés, et une tueuse professionnelle qui manque toutefois d'imagination dans ses mises à mort par rapport au millésime 1988 (à l'exception du meurtre à la tondeuse à gazon, meilleure scène du film, sans aucun doute).

 

 

Au niveau du casting, en dehors de Pamela Springsteen, on notera la présence de Tracy Griffith, demi-soeur de Melanie, et qui avait failli interpréter Angela à l'époque de "Unhappy Campers". Sa première apparition fut dans le "New-York, 2 heures du matin" d'Abel Ferrara. Le cinéma étant souvent une affaire de famille, on verra par la suite la jolie Tracy dans "La tête dans le carton à chapeaux", au côté de sa demi-frangine. Après Walter Gotell, c'est au tour de Michael J. Pollard d'endosser la panoplie du vétéran de service, le patron du camp, plus préoccupé par la poitrine d'une campeuse peu farouche que par la discipline. L'homme a fait une belle carrière à la télévision, et aussi au cinéma, à travers des films comme "Les anges sauvages", "Bonnie and Clyde", "Les Pétroleuses", ou encore "4 de l'apocalypse" de Lucio Fulci, l'excellent "American Way", "Arizona Dream" et plus récemment "La maison des 1000 morts", de Rob Zombie. Concernant "Teenage Wasteland", on ne dira pas qu'il s'agit du rôle de sa carrière, loin s'en faut, même si sa présence reste appréciable. Pour le reste, pas de grosses vedettes, mais des gens comme Mark Oliver feront par la suite une carrière honorable.
Vous l'aurez compris, cette deuxième séquelle au classique "Massacre au camp d'été" suit la voie de la première suite, et non de l'original. Il s'agit d'un slasher dans lequel la comédie prime sur le sang (peu de gore) et le sexe (deux trois plans nichons, et puis c'est tout). Si vous n'aviez pas aimé "Unholy Campers", vous n'apprécierez pas plus "Teenage Wasteland" ; dans le cas contraire, vous ne serez pas déçus, l'ambiance restant quasiment la même. Angela Baker battra-t-elle son record ? Y-aura-t-il des survivants ? Je ne vous le dirai pas, mais sachez néanmoins que la série des "Sleepaway Camp" ne s'arrêtera pas là, puisque l'on verra par la suite un "Sleepaway Camp IV : The Survivor" en 2002 (tourné pour la vidéo), puis un "Return to Sleepaway Camp" en 2008, réalisé par Robert Hiltzik en personne, l'auteur du premier "Massacre au camp d'été". Hiltzik prépare d'ailleurs un nouvel épisode de la franchise : "Sleepaway Camp Reunion", qui devrait sortir cette année. Alors, bientôt le retour d'Angela ?

 

 

Note : 6,5/10

 

Flint

 

En rapport avec le film :

 

# La fiche dvd Oh My Gore ! du film "Sleepaway Camp 3 : Teenage Wasteland"

 

Vote:
 
4.14/10 ( 7 Votes )
Clics: 5154
0

Autres films Au hasard...