Harcelée !
Titre original: Osou !
Genre: Erotique , Drame , Roman Porno
Année: 1978
Pays d'origine: Japon
Réalisateur: Yasuharu Hasebe
Casting:
Asami Ogawa, Yôko Azusa, Kai Ato...
 

Kumiko et Eiko, deux flicardes en vadrouille, matent un magazine de photos coquines. Tandis que l'une d'entre elles s'en va "faire une course", la seconde est soudainement prise en chasse par un camion. Une scène qui a tout pour rappeler le "Duel" de Spielberg, mis à part l'issue : Kumiko sera violée. À la manière d'un tueur giallesque, son bourreau reviendra à plusieurs reprises, lui bandant les yeux et la bouche à chacune de leur rencontre.

 

 

Un an après son "Violeur à la rose", Yasuharu Hasebe met à mal les formes fragiles d'Asami Ogawa, qui tourne alors depuis un peu plus d'un an. Et le fondateur du roman porno "violent" qu'il est ne s'interdit rien, puisqu'il convoque parmi les plus belles partitions de Beethoven (la cinquième, la neuvième et quelques sonates en pagaille !) en guise de bande originale. Pas de viol ultra-stylisé ici à la manière de Kubrick, mais plutôt une habile combinaison entre le giallo et le style "caméra à l'épaule" des années 70. En somme, un pur produit d'exploitation dans l'air du temps.
"Harcelée !" n'en demeure pas moins un drôle de drame, qui nous fait goûter tour à tour au mauvais goût, si ce n'est à l'ironie déclenchée suite aux viols répétitifs que subit Kumiko. Car, une fois le troisième viol passé, peut-on encore ici croire à une certaine forme de fatalité ? Il transparait alors une oeuvre à lente maturation, un tantinet contemplative et à rebours, échafaudant l'orgasme/twist final du spectateur/de Kumiko avec grand soin ; un engrenage au ton mélancolique et désabusé, parsemé d'onirisme. On retiendra par dessus tout la scène finale : véritable point d'orgue où Kumiko, libérée, se donne alors à son voyeur de l'immeuble d'en face.

 

 

L'on pourra remarquer que Shohei Ando signe là l'une de ses plus belles photographies, plus spirituelle que celle de "La chambre noire" et plus tendre (et, par opposition, plus tourmentée, cruelle) que celle de "L'été de la dernière étreinte", le travail est soigné. Il contribue ici à créer une ambiance intime, convoquant intelligemment l'atmosphère du "film à crimes" pour les séquences de viols. Kai Ato, ici dans le rôle de l'inspecteur désiré de toutes et "pomme à croquer" de Kumiko et Eiko, a aussi tourné avec Takashi Miike dans "Tentein monogatari" en 2007. Enfin, en ce qui concerne Yasuharu Hasebe, disons qu'à l'inverse du "Violeur à la rose", "Harcelée !" tend plus vers l'"auteurisant" que le simple film d'exploitation, et ça lui réussit.
Pour le moins conceptuel, "Harcelée !" est un film qui prend son temps, quitte à rebuter par sa forme "répétitive". La réception de la séquence finale laissera trancher le spectateur en la faveur ou non des sourires timides d'Asami Ogawa.

 

 

The Hard


En rapport avec le film :

# La fiche dvd Wild Side de "Harcelée!"

Vote:
 
3.33/10 ( 12 Votes )
Clics: 6609
0
Écrire un commentaire pour ce film Écrire un commentaire pour ce film
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous enregistrer...

Autres films Au hasard...