Return of Chandu, The
Genre: Aventures , Serial
Année: 1934
Pays d'origine: Etats-Unis
Réalisateur: Ray Taylor
Casting:
Bela Lugosi, Maria Alba, Clara Kimball Young, Lucien Prival, Den Benton, Phyllis Ludwig...
 

The Return of Chandu est un serial de 1934, en 12 épisodes, que nous propose Bach Films.
Qui est Chandu ? Inconnu en France, ce personnage de magicien et sorcier des arts mystiques a été créé à la radio, dans les émissions radiophoniques où sont nés d'autres personnages notoires, tels que The Shadow ou encore The Lone Ranger.
Les firmes qui produisaient les serials, grandes consommatrices des autres supports populaires qu'étaient alors les comics strip, les shows radiophoniques et, plus tard, les comics, adaptèrent donc à tour de bras ces nouveaux héros pour leur donner un certain dynamisme à l'écran, de même qu'un air de notoriété.

 

 

Cette série est donc en quelque sorte une suite du premier serial dédié à Chandu, à quelques détails près, dont celui du casting. Cette première version voit donc son héros principal, Chandu, lutter contre son ennemi mortel, Roxor. Chandu était interprété par Edmund Love et Roxor, le méchant, par Bela Lugosi. Toutefois, le succès de ce Chandu original fut assez faible...
Aussi, contre toute attente, la firme Sol Lesser Productions décida tout de même de produire une suite des aventures de Chandu, car le personnage restait populaire à la radio. Toutefois, Bela Lugosi fut propulsé tête d'affiche pour tenir, fait quasiment unique durant sa carrière, le rôle du héros !
Ce nouvel opus de Chandu voit effectivement le retour du magicien après un périple supposé dans les Indes. Chandu s'applique à protéger une princesse égyptienne, Nadji, qui est exposée à un grand péril l'ayant obligée à fuir son pays, où elle n'était plus en sécurité.
En effet, une secte versée dans la magie noire du culte d'Ubasti souhaite ressusciter leur déesse sacrée et défunte, Ossana, que seul le sacrifice de Nadji pourrait permettre de revenir à la vie. Si Chandu pense que la princesse pourrait trouver du répit aux U.S.A., celui-ci serait de courte durée, puisque la secte dépêche sur place son bras armé, l'impitoyable Vindhyan, qui est doté de pouvoirs magiques tels que l'hypnose. Il faudra donc que Chandu rentre en toute hâte pour sauver la princesse Nadji d'une première tentative d'immolation, et tenter de défaire Vindhyan, dont les pouvoirs parviennent à contrer ceux, bien que différents, de Chandu.
Une fois ce premier périple passé, il reste encore à lutter contre des opposants plus nombreux encore, dans la mesure où le culte d'Ubasti tout entier, dont son grand prêtre qui a des pouvoirs plus puissants encore que Vindhyan et Chandu, s'implique afin que le sacrifice de la princesse Nadji ait lieu à la date prévue, qui coïncide justement avec un événement astral.

 

 

Bien que non produit par la fameuse Republic Pictures, The Return of Chandu reprend tous les codes et les ressorts du serial avec ses règles immuables, le cliffhanger essentiellement, qui font la spécificité du genre. Toutefois, The Return of Chandu se démarque nettement des serials que nous a proposés jusqu'ici Bach Films.
L'image, malgré une restauration entreprise par l'éditeur, n'est pas aussi constante et soutenue que les autres serials, et on a l'impression d'assister à un très vieux film qui daterait presque du début du cinéma parlant. Néanmoins, ce défaut confère paradoxalement un charme suranné à l'oeuvre, puisque The Return of Chandu paraît bénéficier d'une patine propre à ces films de jadis, d'un cinéma disparu qui procure à l'amateur une certaine nostalgie. En outre, le dépaysement reste de mise puisque Chandu voyage jusqu'aux îles de Lemuria.
Cet aspect exotique, ajouté au caractère mystique du personnage de Chandu, font de ce serial une oeuvre qui se démarque subtilement des autres serials édités en DVD jusqu'ici. Cependant, il est davantage conseillé à ceux qui aiment plus particulièrement le cachet si particulier du cinéma fantastique des années trente et quarante, type White Zombie ou "Vaudou" de Jacques Tourneur, tant The Return of Chandu renoue avec le charme subtil et suranné de ces oeuvres.

 

 

L'autre grand intérêt de The Return of Chandu est bien sûr son premier rôle, interprété sans failles par Bela Lugosi. Est-il encore utile de revenir sur les qualités d'acteur du très grand Bela Lugosi ?
Artiste doté d'une force d'interprétation pour le moins unique, pourvu d'un certain magnétisme grâce à son regard et à sa kinésie, le grand Bela Lugosi sert admirablement bien ce personnage de Chandu à qui il confère une force, un mystère bien particulier. Et il est vrai que sa présence à l'écran est ici particulièrement forte. The Return of Chandu lui permet également d'esquisser une certaine romance puisque, en plus d'être le défenseur de la princesse de Nadji, il en est également son amoureux non encore déclaré.

On appréciera donc le brillant choix de casting de Bela Lugosi pour son unique rôle, ou presque, de redresseur de torts sans peur et sans reproche, et on se met presque à rêver d'une filmographie qui aurait dû être plus variée.
Notons également les décors, notamment ces deux énormes portes qui forment l'entrée de la secte infâme sise à Lémuria. Vous les reconnaitrez peut-être, puisqu'elles proviennent directement du décor d'un film de légende, l'incontournable King Kong ! Décidément, ce serial, bien que presque intégralement tourné en studio, nous propose du voyage !!!
En définitif, l'amateur des serials de Bach Films ne trouvera pas exactement ce qu'il a pu trouver dans les autres serials édités jusque là. The Return of Chandu est une oeuvre intéressante, exotique, différente, un rien surannée, qui pourra plaire aux esprits cinématographiques curieux, ou encore à ceux qui sont nostalgiques des films de cette époque.

 

 

Bastien

 

En rapport avec le film :

 

# La fiche dvd Bach Films de The Return of Chandu

Vote:
 
7.00/10 ( 4 Votes )
Clics: 3242
0

Autres films Au hasard...